Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 08:32

Bien_concilier_desir_et_sexualite.jpgNous allons aborder dans cet article la base même de toute la construction de la relation amoureuse, et plus particulièrement celle de la relation amoureuse au sein du couple. Définir ce qui "est" ou bien qui deviendra une relation d'amour revient à chercher les causes profondes de ce besoin existentiel tant recherché par l'ensemble de l'humanité, tous pays confondus, en tout temps, et sans exception que l'on soit un homme ou une femme.

 

Ce premier constat d'universalité du "besoin d'amour" pose dès le départ l'envergure de la démarche, par conséquent nous aborderons le sujet en trois parties principales dont celle-ci qui me semble d'une importance toute capitale: pour bien concilier son désir et sa propre sexualité il faut déjà "bien se connaitre soi-même" !

 

Sans faire l'éloge de la célèbre maxime de Socrate et entrer de plain-pied dans le domaine complexe de la philosophie, "bien se connaitre", surtout en matière de besoin(s), de choix, de désir(s) et de sexualité, semble une parfaite évidence et pourtant le constat est que nous ne faisons pas tous les jours une "analyse personnelle" approfondie ou dans le détail de nos exigences individuelles, ceci parce que nous avons perdu l'habitude de le faire ou bien que nous n'avons pas le temps d'y consacrer les quelques précieuses minutes nécessaires qui pourraient changer notre vision des choses, voire notre vie toute entière.

 

En effet, la vie moderne nous pousse sans arrêt à toujours courir plus vite sans trop regarder où nous allons, nous sommes presque tous contraints de regarder loin devant sans même penser à lancer un regard intérieur et objectif sur nos "réels besoins". Il n'y a pas que la vie active qui nous fait oublier certains aspects de notre "moi"... par opposition si l'on a une vie plus passive ou moins active, alors on passe son temps à essayer de l'activer par toutes sortes de moyens desquels nous dépendons pour entrevoir une projection de nos besoins ou de nos désirs, une projection forcément extérieure.

 

Laissons donc tout ce qui peut facilement nous détourner de notre objectif et focalisons nous sur nos véritables besoins, notamment en termes d'amour et de sexe, puisque c'est bien ici de quoi il s'agit aujourd'hui.

 

Hommes et Femmes confondus, nous avons tous sans exception ce besoin capital : celui d'avoir une existence propre et que notre personne soit reconnue et appréciée, qu'elle soit finalement "définie par autrui pour exister", auquel cas aucun individu ne peut vivre ou se développer voire évoluer normalement sans en avoir des séquelles psychologiques importantes et donc des handicaps de communication, de vie personnelle et relationnelle dans un groupe ou dans une société.

 

Pour illustrer, souvenons-nous de "l'Enfant sauvage" de François Truffaut, un film inspiré d'une histoire véritable, celle d'un enfant qui n'a jamais eu aucune relation ou communication avec autrui les faits démontrent alors qu'il se crée un profond déficit du langage, de la communication et de la sociabilité, qu'ici l'homme est resté à l'état quasi animal dans une prostration proche de l'autisme.

 

L'Amour et la sexualité, pour ne pas dire le besoin d'être aimé ainsi que le passage à l'acte sexuel avec une personne choisie, sont complètement à l'opposé d'une telle configuration autiste car c'est dans la communication que tout s'opère, et déjà dans le propre dialogue avec soi-même pour élaborer ses propres outils de choix et les valider pour passer à l'action (c'est à dire à l'acte), ce qui reste la plus complexe des performances car bien se connaitre en se construisant avec les autres au sein d'un dialogue ou d'un contact (physique ou intellectuel) est souvent difficile dans nos sociétés qui comportent de nombreuses faces névrotiques voire psychotiques évidentes, d'où aussi le piège de faire de mauvais choix avec de mauvaises personnes.

 

Mais n'oublions pas que pour aimer autrui il faut aussi savoir d'abord s'aimer soi-même non seulement en tant qu'individu pensant mais aussi en tant qu'individu ayant un corps physique qu'il doit assumer pleinement. La responsabilité des choix de son propre corps passe bien évidemment par un dialogue intime avec soi-même, dans le cadre de la sexualité ce rapport physique à soi s'appelle la masturbation, rappelons que c'est un acte fondamental de reconnaissance de son propre sexe et donc aussi (par extension) de la construction de sa propre sexualité par "rapport à l'autre", pour ne pas dire du "rapport sexuel avec l'autre". ici aussi le rapport à son propre corps est un concept nécessaire et crucial pour pouvoir ensuite aborder sereinement le "dialogue avec le corps" du (de la) partenaire, en ce sens : savoir et vouloir se donner du plaisir c'est aussi savoir et vouloir en donner.

 

Nous venons donc de poser la pierre angulaire de l'édifice de la personnalité : la communication, oui encore elle, qui passe par le langage et le dialogue, pour aboutir à l'ultime choix (réciproque) de l'autre, c'est à dire à aimer l'autre (à vouloir l'autre : désir), soit simplement pour le côtoyer (vouloir être avec l'autre : amitié), soit pour vivre avec (lui faire l'amour : s'accoupler) et donc en faire son ou sa partenaire sexuelle principale.

 

L'on voit parfaitement que la construction personnelle de chaque individu va imposer un "schéma d'amour" en fonction de son potentiel de communication et de socialisation mais aussi de ses choix qui ne peuvent résulter que d'un désir commun et fortement explicité par le dialogue puis par l'action. Encore faut-il, pour passer à "l'acte d'amour", trouver la bonne personne avec qui "communiquer’’. D'où, et nous pouvons en être certains : les personnes qui ont le même potentiel de communication (ou bien une bonne complémentarité sur ce sujet) sont aptes à se reconnaitre et ensuite à se choisir pour s'aimer. Ce sera le thème de notre prochaine 2ème partie sexo.

 

"Malheur à la connaissance stérile qui ne se tourne point à aimer !" Bossuet

 

"L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie." Anaïs Nin

 

"Pas de connaissance de soi qui ne passe par le corps." Marc Gendron 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires