Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 06:38

probleme_relation_de_couple.jpg"La vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille !" La phrase n'est pas directement sortie du dernier film de Woody Allen non, c'est bien la réalité des relations de couple que d'engendrer de la complexité, du risque, de la diplomatie, de la prévenance et beaucoup d'autres problématiques comportementales là où avant, quand nous ne devions nous occuper que de nous-mêmes, il n'y avait que notre petite personne à rayonner et à compter sur ses uniques besoins et désirs de célibataire que l'on soit femme ou homme.

 

Nous pourrions légitimement nous dire, qu'après la phase idéalisée de la rencontre, suivie des quelques semaines, mois (ou années pour certains) où tout se passe idéalement comme sur un petit nuage au paradis, le couple pourrait encore naviguer "ad vitam" comme à son premier voyage en haute mer sans aucun problème majeur ou avarie importante. Que nenni ! Un jour ou l'autre, un minuscule grain de sable vient irrémédiablement bloquer l'un des engrenages relationnels du couple et, des fois, se transforme même en rocher menaçant l'ensemble de l'équilibre fragile, néanmoins construit pour durer, celui de l'édifice conjugal tant désiré et élaboré avec souvent intelligence et patience, pièce par pièce.

 

C'est au premier accroc, au premier conflit, quel qu'il soit finalement, que l'on voit si le tissu relationnel va ou non tenir au sein du couple, et c'est dans cette situation conflictuelle initiale et nouvelle que les partenaires verront leurs espoirs se déchirer ou bien sauront s'ils peuvent se raccommoder pour éviter de voir tout partir en morceaux. Heureusement, nous avons tous le potentiel et les outils pour réparer les petits bobos du quotidien, la plupart du temps les disputes contextuelles où les désaccords de principe se règlent assez rapidement, grâce à la logique, à l'intérêt de chacun mêlé à l'empathie réciproque en  gros : grâce à l'amour à l'autre, puisque c'est bien ce dont nous parlons ici.

 

Mais le couple est comme une mécanique, ses rouages, pour garder cette image pratique, sont soumis tôt ou tard à l'usure du temps, à cette rouille conjugale qui sclérose et érode petit à petit les bases des compromis stabilisateurs de la bonne marche de la machine relationnelle. Pour ne pas voir se gripper cette belle mécanique, le couple doit non seulement entretenir chacune des pièces de transmission, mais aussi en ajouter régulièrement d'autres pour être plus clair et plus ciblé : le couple doit savoir évoluer dans le sens de la construction commune, du renouveau et de l'effort de vouloir avancer dans la même direction. Ces bonnes initiatives peuvent être progressivement oubliées au fil du temps, ou bien s'atrophier par habitude, donc attention, car un couple, ça s'entretient chaque jour !

 

Alors, se poser des questions sur son couple, c'est effectivement une très bonne chose, si néanmoins cette interrogation se fait de manière mutuelle, à deux, sur des points qui le demandent instamment. Il devient problématique de transformer ce questionnement en doute sur sa relation de couple si le constat est univoque et personnel, sans aucun dialogue ni explication cohérents, sans clarification de part et d'autre. Dans bien des cas, les petites phrases suivantes peuvent surgir incidemment à l'esprit et corroder pernicieusement comme de l'acide toute la confiance que nous avons en notre partenaire s'il n'y a pas la communication adéquate au bon moment :

 

- je n'ai plus goût à rien, ma relation ne me satisfait plus, c'était mieux avant

- elle (ou il) me parle moins qu'avant, j'ai l'impression de ne plus compter

- je décide de tout, nous ne faisons ou nous ne décidons plus rien ensemble

- j'ai des projets personnels, mais j'ai peur d'en discuter, donc je laisse tomber

- Il (ou elle) n'est plus aussi attentionné(e), j'attends un vrai changement 

- Sexuellement, la routine s'est installée, j'avoue m'ennuyer durant nos ébats

- nous sortons de moins en moins, j'ai perdu tous mes amis, je me sens mal

- je me pose des questions sur ses sorties professionnelles, tout ça est flou

- j'ai peur d'être abandonné(e), j'ai perdu la confiance que je lui avais donnée

 

Les petites phrases que l'on se répète et qui tournent dans nos têtes lorsque nous avons un doute sur notre relation de couple sont terribles elles ne font finalement qu'entretenir de manière très malsaine le terreau d'une situation conflictuelle inéluctable à venir, une situation conjugale qui s'est progressivement dégradée dans l'esprit d'un des partenaires, en vue de s'accomplir ou bien sur le point de le faire. Le plus terrible réside souvent dans le fait que justement le partenaire en question n'en a aucune idée précise par manque de dialogue et de concertation et qu'ainsi cette simple et initiale idée du doute se réalise ou se concrétise parce qu'elle n'a pas été éclaircie, discutée, concertée à deux.

 

Encore une fois, le dialogue est l'instrument principal et même l'outil salvateur qui évite la plupart des situations conflictuelles irrémédiables en les aplanissant à la source. Le couple est une entité à deux têtes pensantes, si l'une décide d'aller dans une direction sans en avertir l'autre, alors le couple peut faire du sur-place ou même se séparer si les contradictions deviennent trop importantes. Pour éviter le doute, qui est un poids solitaire, osons affronter en pleine lumière les questions de fond, à deux, et ainsi définir du cap à suivre pour avancer sereinement en évitant les embûches cachées !

 

 

"Le doute est le mensonge de la raison..." Julien Foussard

 

"Quand on aime, on doute souvent de ce qu'on croit le plus." François de La Rochefoucauld

 

"À part le doute, c'est le doute de croire qui fait le plus souffrir." Jean-Michel Wyl

 

Partager cet article

Repost0

commentaires