Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 13:49

 

prise-de-couple.jpgNous sommes tous emplis de certitudes et de valeurs que nous pensons être immuables et nécessaires à notre vie quotidienne, que ce soit dans le domaine du travail, de l'éducation, de nos aspirations les plus personnelles ou bien de nos raisonnements et de nos sentiments. Nos caractères ont intimement besoin de bases solides pour s'exprimer et évoluer sans peur, notre psychée est ainsi faite que nous avons ce besoin de nous (r)assurer que nous allons continuellement dans la bonne direction, que nous agissons toujours au mieux et surtout sans risque...


Parce que la psychologie humaine et les rapports que nous entretenons avec autrui sont construits dans ces mêmes optiques préfabriquées de "bien et de mal", de "faire toujours mieux", de "paraître bien", de "se contrôler", de montrer que "l'on peut agir fort"... en deux mots : avec compétitivité dans nos actions et nos relations. Nous en sommes tous à nous encadrer sans cesse de murs pour mieux tracer des couloirs comportementaux propres à nous rassurer ou à nous assurer le succès d'une entreprise, d’un gain de valeur aux yeux du monde, ou d’un comportement "idéal" et formaté. Formaté pour notre famille, pour notre "groupe"... et envers la société, mais ne digressons pas sur des thèmes trop ethnologiques pour notre sujet !

 

Ces deux premiers paragraphes d'introduction sont importants, ils montrent d'emblée toute la complexité à "être soi", si possible "bien", dans nos environnements en "poupées russes", en partant de nous-mêmes, pour passer par le couple ou la relation intime, par la famille plus élargie, par les collègues ou amis, et enfin pour finir par l'ensemble de la société dans laquelle nous évoluons et interagissons, chacun à nos niveaux. Ces environnements demandent inlassablement des réponses immédiates en terme de raisonnements et d'actions, de comportements... et généralement nous aimons avoir le contrôle complet de la situation afin de minimiser tout potentiel d'insécurité qui pourrait engendrer du stress, de l'incertitude, voire même des erreurs ou pire... des "fautes".

 

Hélas, avec ce type de réponses, l'enfermement ainsi généré par nos habitudes, par nos fausses ou réelles contraintes, nous emprisonne dans un carcan de pseudo-certitudes et d'idées acquises qui nous poussent presque toujours à agir de la même façon, sur le même mode opératoire sans aucune possibilité de changement de direction. Ces comportements répétitifs ou automatiques de prise de contrôle de tous nos environnements sont évidemment autant d'aliénations potentielles qui peuvent restreindre nos capacités de changement et d'évolution personnelle, c'est ici le paradoxe : à trop vouloir contrôler, se contrôler, l'on aboutit au résultat contraire, à une sorte de rituel quotidien de comportements formatés et restreints.

 

A un niveau strictement personnel, vouloir tout contrôler c'est s'enfermer dans ce rituel, quelquefois s'enfermer dans des comportements déviants sans même s'en rendre compte. Prenons l'exemple des addictions qui sont des répétitions comportementales, elles sont aussi induites indirectement de cette volonté de contrôler notre vie "via un rituel quotidien", par exemple : fumer une cigarette à un moment précis, en effet rien de plus simple que d'allumer une cigarette, et l'on sait à l'avance aussi qu'elle va se consumer... la finalité est donc connue, cela rassure tout autant que la dose de nicotine absorbée. Cette exemple parmi tant d'autres, comme les comportements alimentaires excessifs, certains TOCs, ou tout simplement certains types de raisonnements invariablement récurrents sont autant d'enfermement sur une voie unique et souvent sans réelle issue que d'être connue à l'avance pour avoir l'impression d'une "prise sur le réel", et de se rassurer...  

 

Au niveau du couple cela est encore plus complexe, il peut y avoir ce même problème de "vouloir contrôler", pour se rassurer soi-même mais aussi pour croire que l'on rassure le (ou la) partenaire, qu'il faut faire et penser selon tel ou tel mode en voulant forcer unilatéralement la façon de penser ou d'agir... Bien évidemment, cela n'a pas toujours le résultat positif escompté, être sûr de ses propres choix, surtout s'ils sont formatés selon les certitudes définies précédemment, cela aboutit à une forme d'autoritarisme déguisé en volontarisme. D'ailleurs la très grande majorité des problèmes de couple provient de cette volonté de vouloir "bien faire les choses" pour son conjoint au sein du couple, voire même "en faire trop" afin de montrer que l'on sait faire ! Mais, en faire trop c'est aussi souvent aller au-delà de nos limites et de celles de la relation de couple, laquelle ne demande peut-être pas que l'on dépasse certaines bornes ou force certaines barrières. Dans tous les cas, même s'il vous aime, votre conjoint ne veut pas être continuellement sous contrôle, laissez le moment propice à la sexualité de se charger de cet échange de "contrôle réciproque", la sexualité est la soupape de sécurité du couple en matière d'exercice du pouvoir, toujours sur le mode d'une jouissance partagée et d'un plaisir exacerbé par de surprenantes incertitudes ludiques, orchestrées ou non. 

 

Alors intervient enfin le Lâcher-prise" ! Comme je viens tout juste de le signifier ci-dessus, faire l'amour est une sorte de lâcher-prise pour le couple, c'est un moment spécial où l'on "se laisse aller", mais cela ne suffit pas au quotidien puisqu'il faut aussi savoir lâcher-prise sur la plupart des autres domaines d'activité, en recherchant des modes comportementaux en commun pour que le couple soit viable/vivable. Ceci est une question de volonté et de flexibilité de chacun au sein du couple. L'intérêt du couple étant que chacun va apporter une forme de sécurité à l'autre en proposant son aide, en étant fort de sa présence et donc d'une sérénité existentielle véritable. Tout ce qui d'ailleurs contribue finalement à échapper à l'enfermement personnel, à évacuer les fausses idées, à contraindre nos mauvaises habitudes à se soumettre à l'intelligence commune du couple... Un couple harmonieux, c'est un couple qui s'aide, un couple qui se soigne, car le couple est le plus fort catalyseur du "lâcher-prise" de nos problèmes personnels, grâce à la prise de conscience qu'il apporte dans le regard de l'être aimé.


Aimer, c'est savoir se relativiser par rapport à l'autre en se tenant à ses côtés, c'est lâcher-prise de soi pour prendre une part de l'autre !


Mais savoir lâcher-prise est souvent difficile sans aide extérieure car cela est à la fois une remise en question personnelle et une prise de conscience. Au sein d'un couple, lorsque l'un, ou les deux conjoints, ont un problème personnel, alors ce problème peut nuire à la bonne harmonie du couple et une solution doit être trouvée rapidement. Étant spécialiste du couple je vous viens en aide pour trouver ces solutions et mettre en plein jour avec vous tous les points sur lesquels vous devrez lâcher-prise.

 

N'hésitez pas à me contacter via ma bannière ci-dessous (un clic pour aller sur le formulaire de contact) ou bien plus directement par téléphone au : 01.73.58.36.36 ou 06.50.75.95.14 (numéros non surtaxés). À très bientôt et sachez aussi que vouloir Lâcher-prise est déjà une très bonne prise de conscience !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires