Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 13:55

complexe-de-Cendrillon.jpgLes contes pour enfants ont la part belle chez les psychologues et psychiatres outre-Atlantique et arrivent chez nous sous différentes formes, c'est ce que l'on constate avec cette avalanche de syndromes qui portent des noms comme Peter Pan, Blanche Neige ou bien encore Cendrillon ! Allons-nous bientôt avoir le Complexe d'Atchoum, de Timide ou de Grincheux ?

Pourquoi pas ! Mais trêve de plaisanterie puisque tout ceci reste dans une optique de classification très sérieuse, malgré certaines apparences bien évidemment trompeuses.

 

Il est en effet pratique de distribuer à la volée des noms significatifs qui résonnent dans l'imaginaire collectif et imagent tel ou tel syndrome-complexe, ceci pourrait apparemment simplifier la compréhension de la problématique et lui donner ce petit plus pour mieux le catégoriser dans la myriade de symptômes ou de comportements plus ou moins définis...

 

Justement, il semblerait que l'un de ces syndromes soit un peu plus d'actualité et resurgisse régulièrement dans les conversations des "spécialistes", surtout en période de crise pour nous faire croire que les femmes ont une prédestination à la souffrance ou à la dépendance... c'est : le Syndrome ou "Complexe de Cendrillon". Alors qu'en penser exactement ? Déjà définissons ensemble ce que cache ce fameux Complexe de Cendrillon pour lever le lièvre et mieux l'attraper par la suite, si cela est néanmoins possible, mais espérons alors ne pas être au pays d'Alice...

 

Dans un premier temps souvenons-nous de nos classiques, de ce "conte de fée" qui met en scène une pauvre jeune fille harcelée par ses soeurs, elle doit travailler sans relâche et s'occuper des pires besognes, Cendrillon est victime d'une condition qu'elle accepte, celle d'être en bas de l'échelle sous les ordres d'autrui sans rien avoir à y redire. Mais un jour, par quelques tours de magie voilà que Cendrillon se transforme en belle princesse pour un temps seulement et arrive à séduire le prince charmant par le plus grand des hasards en perdant sa pantoufle... Voici donc ce dont personnellement je me rappelle et certainement qu'ici vous aussi aurez à peu près la même version accélérée de cette histoire... A n'en pas douter il existe des centaines de versions de Cendrillon de part le monde, avec à chaque fois quelques différences fondamentales ou non.

 

Mais que signifie finalement toute cette histoire pour en faire un emblématique syndrome psychanalytique... que devons-nous en déduire, ou plutôt quelles interprétations se faufilent derrière ce conte de fée. Il y a hélas (ou heureusement...) tout autant d'explications que de variétés de cette histoire, mais il en est une qui marque une principale orientation à bien noter : c'est celle de la transformation, de l'évolution de la personne dans un contexte de contrainte. Sans rentrer dans des détails mais juste un peu tout de même, par exemple que la pantoufle de verre serait le don d'une partie de soi (certains y voient ici l'acte sexuel comme approche, avec la pantoufle comme représentation du sexe féminin, ou bien encore de la perte de la virginité), il semble évident qu'il y a ici une signification bien plus globale : celle de la condition de la femme vis à vis de sa famille et des hommes (ou de l'homme désiré via le "prince charmant").

 

Pour en revenir à nos moutons du quotidien, sans pour autant avoir à faire le ménage comme Cendrillon... Ce syndrome met l'accent sur l'interrogation qu'ont les femmes qui travaillent, notamment sur la qualité de leur vie moderne et relationnelle, doivent-elles rester seules à s'assumer, dans des conditions souvent difficiles ou bien chercher un "homme providentiel" pour vivre une histoire d'amour à deux, mais doivent-elles aussi dans ce cas se donner corps et âme pour échapper à la solitude et aux difficultés ? N'y a t'il ici qu'une solution de renoncement à soi-même afin d'échapper à sa propre existence solitaire ou bien au contraire, la condition de la femme peut suivre d'autres chemins sans être invariablement lié au désir de s'unir.

 

L'on voit très bien toute la complexité du problème en passant par un simple conte de fée... le "Complexe de Cendrillon" peut se jouer dans deux sens radicalement opposés et extrêmes : soit les femmes renoncent à toute vie amoureuse pour se démontrer d'abord à elles-mêmes qu'elles sont complètement autonomes et indépendantes des hommes, soit elles renoncent à toute vie sociale et professionnelle afin de se prouver qu'elle savent aimer un homme et s'y dévouer corps et âme "dans le meilleur des Mondes" comme dans un conte de fée... Evidemment dans les deux cas c'est une erreur.

 

Ceci-dit les femmes modernes ont bien cette double interrogation, celle d'exister à part entière en tant que femme active, mais tout en partageant si possible avec un partenaire, c'est une dualité qu'impose notre société, le choix du "dosage de l'ego" en revient à chacune d'entre nous.. dans tous les cas méfions-nous de ces contes de fée qui se terminent trop bien et selon une finalité écrite d'avance, regardons les plutôt autrement pour en définir nos propres options personnelles, nos propres histoires, mais attention de ne pas attendre la toute dernière minute, celle d'après minuit !

   

"Une morale nue apporte de l'ennui ; le conte fait passer le précepte avec lui." Jean de La Fontaine

 

"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe, ce n'est pas sa longueur, mais sa valeur." Sénèque

 

"La beauté, pour le sexe, est un rare trésor. De l'admirer jamais on ne se lasse ; Mais ce qu'on nomme bonne grâce Est sans prix, et vaut mieux encore."  Charles Perrault (Extrait du conte Cendrillon)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires