Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 17:38

 

feminin-masculin-sexe.jpgOn me pose très souvent la question suivante : "Je suis en couple et tout va bien, mais j'ai aussi régulièrement des relations extra-conjugales avec d'autres partenaires sexuels, est-ce que cela est grave et est-ce un problème pour mon couple ?"


Répondre simplement à cette question, laquelle est par ailleurs double, n'est pas d'emblée envisageable sans une connaissance approfondie de plusieurs paramètres importants et complexes qui sont spécifiques à chacun des protagonistes et même au-delà… J'aurais effectivement pu dire : "évidemment cela est grave, votre couple est véritablement en grand danger et vous êtes sur une voie qui vous engage sur de terribles problèmes". Mais finalement non, car répondre de cette manière aussi "simpliste et rétrograde" serait une erreur à la fois sur la nature humaine, une erreur sur la "psychologie du couple", ainsi qu'une erreur sur l'évolution des mentalités dans nos sociétés modernes protéiformes. C'est pourquoi cet article sera décliné en trois parties tant la problématique est cruciale pour un bon entendement et un faisceau de réponses adaptées à chaque situation, sous des angles différents de perception.

 

Comme je viens plus ou moins de le signifier, toute problématique d'ordre sexuel est donc une affaire évidemment personnelle et intime, mais aussi une logique à deux (si en relation de couple), et enfin plus globalement une "histoire sociétale" au sens large du terme en une vision plus contextuelle liée à l'environnement des mentalités et pratiques. Dissocier ces trois "poupées russes" qui s'emboîtent et interagissent de concert n'est pas possible, par contre en analyser dans le détail chacune des parties sera ici ma méthode pour mieux comprendre l'ensemble.

 

Par conséquent, en cette Partie 1/3, la question se définit précisément sur notre "rapport" (sans jeu de mots) au sexe d'un point de vue individuel. L'on constate de suite que nous avons tous une "identité sexuelle" spécifique  qui nous caractérise, en terme de notion de plaisir, de pratique sexuelle, d'histoire personnelle face à notre propre sexualité et à celle des autres auxquels nous sommes confrontés directement ou indirectement. Il n'existe pas une seule sexualité "type" ou normalisée, chacun dispose de ses préférences en fonction de son vécu, de ses rencontres, de son enfance et de la période de l'adolescence qui construit le pont vers l'âge adulte en pleine possession de ses moyens sexuels. 


Bien entendu, que nous soyons un homme ou une femme va conditionner fortement notre identité sexuelle de base, avec tous les comportements "habituels" liés à cette identité "de genre", ceci pour la grande majorité de nous. Reste que cette définition d'identité sexuelle masculine ou féminine sera modulée par d'innombrables facteurs qui renforceront ou éloigneront du schéma auquel se rattache ce que l'on attend d'un homme ou d'une femme dans "un absolu médian" d'une identité sexuelle idéalisée. De plus, n'oublions pas que nous avons une certaine part de mixité de genre en nous, un homme possède une part de féminité et inversement. Personne n'est fait d'un seul bloc au niveau du comportement sexuel… il en ira aussi de même des pratiques sexuelles associées. Pour donner un exemple, une femme pourra être dominatrice là où l'on reconnaît que généralement c'est plutôt à l'homme de prendre sexuellement "le dessus" (toujours sans jeu de mots), du moins de prendre "l'initiative"…

 

Alors, qu'en est-il de notre valeur à cette notion de sexe, et notamment à l'importance réelle que l'on veut bien lui donner au quotidien, tant à soi-même (hédonisme), qu'à autrui ? Est-ce réellement tromper que d'aller voir ailleurs ? Que penser du fait d'avoir plusieurs partenaires sexuels alors que l'on est déjà en couple ou en relation forte avec une personne que l'on aime ? Ces questions se rejoignent toutes, elles sont liées par la vision personnelle que chacun a de la valeur du sexe dans sa propre vie, de la notion de plaisir sexuel, à celle de recevoir et de donner, d'où cette notion induite de partage… qui se fait de manière simple ou compliquée, pour les uns et pour les autres.


En effet, pour certaines personnes le sexe reste un thème tabou alors que pour d'autres c'est une activité comme une autre, comme d'aller à la piscine ou faire son jogging quotidien. C'est ici la notion de valeur associée au sexe, d'une certaine manière la façon dont nous gérons notre sexualité dans notre tête, c'est notre éthique du sexe, notre perception de ce que cela nous apporte. De même nous ne sommes pas tous égaux devant nos besoins et notre dépendance au sexe… Certains y pensent sans arrêt et ont des besoins physiques gourmands à satisfaire promptement, d'autres sont beaucoup plus détachés et peuvent même s'en passer sans aucun problème pendant de longues périodes. Par conséquent, l'on constate que tout est une question de besoin personnel et surtout de cette valeur que l'on donne au sexe… elle sera effectivement bien différente d'une personne à l'autre, tant quantitativement (physiquement, le faire plus ou moins…) que qualitativement (mentalement, en tirer une certaine satisfaction, très variable…).

 

Comme nous le voyons, il est déjà très compliqué de définir intégralement et précisément ce que représente vraiment le sexe "individuellement" parlant, avec l'ensemble des paramètres trop brièvement évoqués ci-dessus… alors que dire du couple, si ce n'est qu'il représente à lui seul un mélange dynamique et polymorphe de ces deux "complexes sexuels" identitairement profondément différents ! Et nous ne parlons évidemment "que" de sexe et non d'Amour…

 

Dans le prochain article en partie 2/3, nous verrons comment commencer à apporter des éléments de réponse à notre problématique, et nous verrons que si l'individu est complexe, le couple l'est tout autant… mais pas toujours ! Le couple peut aussi être le facteur simplifiant et forcément unifiant de cette complexité individuelle… avec tout l'éventail des potentialités et des besoins des individus qui le composent !

 

Sur un autre registre, vous savez que vous pouvez me contacter pour toute autre problématique "de couple", n'hésitez pas à me contacter via ma bannière ci-dessous (formulaire de contact) ou bien plus directement par téléphone aux 01.73.58.36.36 ou 06.50.75.95.14, à très bientôt !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Unhomme 04/04/2013 20:43

Merci beaucoup pour ces informations, c'est très intéressant. J'ai hâte de lire la suite!