Blog France-Emmanuelle

Profil

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

Sauver son couple

Jeudi 17 mai 2012 4 17 /05 /Mai /2012 09:08

voyance_probleme_de_couple-copie-2.jpgNos univers conjugaux quotidiens, ceux de nos vies de tous les jours, sont confrontés depuis quelque temps à une forme d'irrationalité naturelle qui envahie doucement (de manière cyclique à l'approche des grandes vacances) nos esprits et nombre de médias, magazines et sites internet de tous horizons, vous vous demandez certainement de quoi je parle exactement bien que vous l'ayez déjà sur le bout de la langue, j'évoque ici bien entendu : "la voyance" !

 

En effet, disons-le sans ambages, cette sourde attraction ésotérique qu'engendre le "phénomène voyance" sur le grand public est une mode de plus en plus suivie, non seulement pour notre plus grand plaisir et divertissement personnel, comme par exemple rechercher ses affinités amoureuses en fonction de son signe astrologique de naissance, ou bien consulter certaines prédictions obtenues (on ne sait trop comment..) pour savoir si son partenaire va, oui ou non, nous tromper et partir pour toujours ou bien rester dans nos bras pour l'éternité !

 

Cette mode du bizarre et de l'irrationnel, sous couvert d'une pseudo science un tant soit peu amusante, permet d'une certaine façon de rassurer aisément grâce à des formules assez simples, mais efficaces. Souvent dictées à l'emporte-pièce, ces "prédictions" ne s'accommodent pas d'une grande logique ou d'analyses bien poussées, elles sont généralement le reflet de nos peurs intimes, de nos petites ou grandes angoisses, celles que notre amour disparaisse ou soit sous une quelconque "emprise extérieure", pour reprendre les termes appropriés dans de tels discours fantasmagoriques.

 

Devons nous avoir quelques inquiétudes, non pas de notre relation amoureuse actuelle, mais plutôt que l'on cherche à nous faire croire que la voyance pourra nous dicter irrémédiablement notre avenir, que ce dernier est déjà figé dans le marbre du destin que l'on veut bien nous dispenser grâce à des facultés extralucides. La réponse est certainement oui : inquiétons-nous surtout que ce troisième "membre invisible" du couple, celui qui se tient pourtant au loin (voire même dans un ailleurs assez flou), lequel pourrait nous imposer ce dictat d'une destinée amoureuse toute tracée, et ainsi interférer radicalement dans la communication habituelle du couple. Ne laissons pas ce privilège à d'autres, des voyants, des inconnus dont nous ne savons rien, "d'y voir plus clair" dans notre relation par on ne sait quel stratagème pouvant pour le coup détruire une relation ou y laisser planer le doute ! 


Non, restons vigilants, personne d'autre que vous (et votre partenaire) ne peut être plus à même d'appréhender pleinement et de comprendre la complexe psychologie de votre couple, ses besoins intimes, la nécessité d'une véritable communication intense et constructive, de cet élan du cœur qui fait que vous formez un duo dont le rythme bat à l'unisson pour ne former qu'un ! Interférer dans cet équilibre, avec des suppositions qui n'ont pas lieu d'être, spéculer sur le doute et l'échec de la relation, aller dans le sens équivoque d'une ambiguïté sournoise ou teintée de fatalisme, tout ceci ne peut que contribuer à la détérioration d'une relation en troublant son positivisme naturel. Ce ménage à trois, couple + "voyant", est donc à proscrire, car la destinée amoureuse n'appartient qu'à ceux qui la construisent jour après jour, nul n'a autorité sur le couple à part lui-même, nul ne peut dicter son avenir puisque celui-ci se construit réciproquement à deux, en forte communion, en saine communication ouverte et claire.

 

Pour autant, ne soyons pas austères, nous avons tous le droit de nous amuser de ces petites prophéties amoureuses, de ces encarts astrologiques dans les magazines, d'ailleurs je vous encourage à les lire, à deux, en couple, afin d'en tirer de saines conclusions en passant par l'humour pour mieux en rire ou en sourire. L'Amour et l'Humour sont deux partenaires indispensables pour souder une relation au long terme, comme le rire est le propre de l'Homme, l'Humour est le doux ciment de la complicité amoureuse pour passer au-dessus des difficultés de la vie, même les plus grands défis sont jalonnés de petites phrases, de maximes ou de citations qui relativisent les obstacles et permettent au couple de prononcer en duo à haute voix ces petites phrases salvatrices et libératrices, pour ensuite se regarder dans les yeux et se dire sans aucun mot : je t'aime.

 

"Tout est mystère dans l'Amour." Jean de La Fontaine

 

"La vie est une aspiration vers l'avenir." Pierre Leroux

 

"Le désir de l'amour engendre l'amour." Tahar Ben Jelloun

 

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 27 mars 2012 2 27 /03 /Mars /2012 19:12

Efidelite_infidelite_resoudre_dissoudre_absoudre.jpgChers lecteurs et lectrices, dans ce troisième opus, assez crucial et consacré à l'infidélité, je vous avais promis des solutions. Ce sera effectivement chose faite quand vous aurez lu l'ensemble de cet article. Mais attention : "âmes sensibles s'abstenir" ! Oui, je préviens d'ores et déjà que les solutions que je vais développer ci-dessous peuvent en choquer certains et certaines dans le sens de la modernité abordée, de l'ouverture d'esprit sur cette "question de la fidélité", et des réponses qui seront clairement évoquées sans paravent...

 

Encore une fois, et je le répète bien ici pour le souligner, je sais, par expérience, qu'il existe non pas une seule sorte de fidélité (ou d'expression de son attachement profond), mais des "options de fidélités" selon les couples, car nous sommes tous différents et avons donc tous des points de vue très différents. Avec ce postulat de départ, nous aurons donc des réponses très diverses, voire opposées ou bien complémentaires. Chacun d'entre vous, seul(e) ou en couple, devra se faire sa propre idée de sa "conception de la fidélité" dans sa relation à l'autre, qu'il ou elle soit conjoint, ami(e) très intime en relation amoureuse, amant ou maîtresse, mariés en couple depuis peu ou bien depuis plusieurs années.

 

Comme vous le constatez, j'avance sur ce terrain de la fidélité avec une certaine prudence, mais aussi avec cette certitude que chacun sait exactement ce qu'il attend de son compagnon ou de sa compagne, que chacun sait exprimer, avec des mots, des gestes, des actions ou même avec ces non-dits, cette volonté et cette attente au cœur de ses actes amoureux, amicaux et relationnels au quotidien. Sachons aussi, que toute relation, qu'elle soit purement sexuelle, érotisée, fantasmée, intellectualisée, simplement très amicale et attractive, vécue au quotidien ou ponctuellement lors de rendez-vous, dispose de son intérêt propre dont vous êtes seul(e) juge et partie, et dont personne n'a le droit, autre que vous-même, de donner un avis positif ou négatif. Pour moi, spécialiste du couple depuis longue date, seule compte l'existence d'une relation, simple ou multiple, complexe ou naturelle, véritablement ressentie, importante pour vous, pour votre équilibre.

 

Encore une fois, le mot juste est ici pleinement à découvert : "équilibre". L'ensemble de nos vies réside dans ce point d'équilibre pour exister sans sombrer, qu'il soit affectif, sexuel, financier, basé sur la liberté d'agir et de penser, sur l'indépendance ou la dépendance, voire l'interdépendance acceptée. Ce mot "équilibre" semble parfait pour en faire l'écho d'une phrase bien plus complète : "La liberté d'un juste équilibre dans le développement de la relation à deux". Apporter quelque chose à l'autre et recevoir en échange. C'est bien la base de la relation, il n'y a pas de relation sans échanges : échanges verbaux, échanges sexuels, échanges amicaux, échanges de potentialités, échanges de savoirs, échanges de douceur ou même des fois d'une certaine "violence contenue et acceptée comme une dynamique, comme une énergie forte", notamment si celle-ci est évidemment constructive et bénéfique (par exemple : certains rapports sexuels ne sont pas toujours doux... certaines conversations intéressantes ne sont pas toujours sans heurts ou sans polémiques soutenues... et aussi : "se faire violence" à soi-même peut être fortement bénéfique pour avancer plus loin et rompre une certaine inertie bien plus négative en soi...).

 

Mais, qui dit très justement "équilibre" ne dit pas platitude, encéphalogramme linéaire, non, au contraire, un équilibre se doit d'être dynamique, mouvant, vivant et capteur d'énergies nouvelles. Dans le couple, c'est exactement la même chose, mais il arrive parfois que l'équilibre ne puisse parfaitement s'effectuer ou bien que celui-ci vacille à un moment de la relation de couple. On parle alors d'une période de remise en question, de possibilités de rupture, d'incertitudes, d'initiatives incertaines d'aller voir ailleurs pour combler ce manque... c'est ici que la fidélité peut aussi être sur la sellette pour aller chercher ailleurs ce que le partenaire ne peut pas ou plus donner dans l'immédiat. Nous voici donc au cœur de notre thème, de retour sur le clavier : l'infidélité, et sa cause première, une rupture d'équilibre, ou comment aller chercher un complément d'équilibre chez une tierce personne.

 

Alors, pour ceux qui ne l'auraient pas remarqué, tout est déjà dit dans le titre... Devons-nous : résoudre, dissoudre ou bien absoudre (j'éclaire sur ce dernier terme : "absoudre" = "plaider non coupable"). Nous avons donc trois types de réponse à l'infidélité, et nous allons les prendre rapidement chacune dans l'ordre.

 

Résoudre : effectivement l'on peut toujours comprendre ce que l'autre cherche et désire, on le connaît si bien... l'on peut toujours compenser le déséquilibre en donnant "plus de soi" à l'autre, en apprenant à aimer encore plus fort et ainsi rattraper une situation potentiellement conflictuelle où l'un des deux "s'est écarté du droit chemin" pour aller voir ailleurs... mais résoudre n'est jamais si simple, il y a certainement d'importantes concessions à faire de part et d'autre, il peut y avoir une grande remise en question de la relation sur de nouveaux horizons , lesquels sont heureusement autant de nouveaux départs positifs pour recentrer le couple sur ses bases initiales en y ajoutant quelques pierres à l'édifice, cet édifice si difficile et long à construire...  La vraie question est ici : faut-il savoir pardonner une infidélité pour renforcer son amour ou bien faut-il tout casser pour recommencer ailleurs ? Être ou ne pas être ? C'est aussi la question pour ce couple, à ce moment précis !

 

Dissoudre : c'est une décision difficile, mais souvent salutaire quand plus rien n'a été possible pour recoller les morceaux du couple, l'infidélité a eu raison de l'édifice, il n'y a pas eu ni pardon ni dialogue, seules : colère, incompréhension et rancœur sont au rendez-vous. Dans ce cas, il est très difficile d'avoir de nouveau un équilibre serein, la chute est inscrite et programmée, il faut maintenant que chacun trouve un nouvel équilibre, ailleurs.

 

Absoudre : plaider "non coupable", cela ne veut pas dire que l'infidélité est résolue, supprimée, ou bien à écarter... sinon pourquoi en faire une troisième solution alternative ! Non, cela veut bien dire que l'on accepte que l'infidélité soit aussi une part dynamique et intime dans son propre couple ! Oui, je vous vois écarquiller les yeux en vous demandant si je suis bien en train de recommander l'infidélité comme moyen de sauver le couple ou bien si je ne cherche pas à banaliser l'acte en l'acceptant comme une solution "normale"... Pourtant, vous avez bien lu.

 

Les couples modernes, qui veulent vivre ensemble une vraie relation et "construire en commun" doivent apprendre que le chemin est long et extrêmement sinueux, que les embûches sont nombreuses, que l'usure des sentiments existe aussi. Il faut aussi reconnaître que l'édifice d'une relation de couple, établie sur la base de nombreuses années de confiance, d'expérience en commun, d'amour tant physique que mental, est une construction fantastique en soi, et prendre la décision de tout casser est certainement la pire et ultime décision à prendre ! Sachons que l'infidélité ne prend source et n'est autre que le produit cumulé de nos désirs, de nos fantasmes et de nos besoins existentiels; si le couple sait ce que recherche le conjoint, il doit alors savoir qu'il doit faire face à ses exigences, les combler amoureusement ou bien laisser le conjoint chercher ce complément d'équilibre ailleurs. Ce n'est pas encourager l'infidélité comme moyen que de l'utiliser au contraire comme remède...

 

Bien des couples heureux ont des liaisons extra-conjugales, connaissent parfaitement la situation qu'ils acceptent pleinement et réciproquement, car ils sont lucides, ils savent aussi vivre avec sans aucun problème, car ils s'aiment vraiment. Bien entendu, cette "ouverture d'esprit et de mœurs" n'est pas du goût de tous ni simple à gérer en réalité... cela est parfaitement compréhensible et normal que l'on ne puisse pas comprendre ce principe qui consiste, très paradoxalement, à savoir partager celui ou celle que l'on aime, c'est pourtant ici l'acte suprême d'amour à offrir. À vous de méditer sur cette facette de l'amour, celle de savoir partager pour mieux garder et renforcer la relation dans la complicité, c'est aussi une confiance poussée à son plus haut sommet, une preuve supplémentaire d'amour !

 

Pour une fois, je ne donnerai pas comme d'habitude de citations en complément de cet article, mais j'attends plutôt de vous une collaboration sous la forme de commentaires constructifs et de témoignages, je vous en remercie d'avance.  Soyez positifs, courtois et modernes dans vos suggestions et réflexions, car elles seront autant de réponses directes aux options sur l'infidélité : faut-il résoudre, dissoudre ou bien absoudre... Vous pouvez aussi bien évidemment me contacter personnellement si vous le préférez.

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 21 mars 2012 3 21 /03 /Mars /2012 07:41

infidelite_couple_dispute.jpgAvant de commencer cette deuxième partie, je voulais, très à propos et tout en restant dans le thème, vous remercier, vous tous, nombreux lecteurs et lectrices, pour votre grande fidélité !

 

Justement, pour parler au mieux de ce thème, il faut savoir et bien noter que l'infidélité est doublement, voire même quadruplement difficile à aborder puisqu'elle s'adresse aussi bien aux femmes qu'aux hommes et que certains d'entre vous sont "victimes d'infidélité", ou actuellement qualifiés d'infidèles à juste raison ou sur le point de passer à l'acte... Dans tous les cas, cet article vous intéresse pour en tirer quelques conclusions ou bien savoir à quoi vous en tenir.

 

Posons-nous déjà la ou plutôt les questions importantes pour cerner le problème de plus près :

 

Pourquoi mon conjoint est-il infidèle ?

Qu'ai-je de moins que "l'autre" a ? Ai-je fait une erreur ?

Est-ce à cause de moi ou bien juste une "occasion passagère" ?

Notre couple va-t-il si mal en ce moment ? et je n'ai rien vu venir...

Comment dois-je réagir mentalement, au moins dans l'immédiat ?

Que faire dans une telle situation si déstabilisante ?

Surmonter, patienter ou casser, finalement, quelle décision prendre ?

Quel devenir pour mon couple, quel avenir pour notre relation ?

 

Ajoutons immédiatement que les réponses et même l'orientation des questions diffèrent très singulièrement selon que l'on soit un homme ou une femme. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que les hommes ne verront que le Sexe dans l'infidélité de la part de leur partenaire féminine... alors que les femmes y verront d'abord une trahison de couple et une rupture morale avant tout dans le contrat de la relation... D'ailleurs, ici est le juste terme sur lequel nous devons mettre l'accent de suite : le "contrat relationnel" du couple.

 

Chaque couple moderne dispose de règles de vie, de bases préétablies et de préceptes à appliquer. L'ensemble de ce "code de vie à deux" s'écrit patiemment au fur et à mesure que la relation s'épanouit, il faut un certain temps au fil des situations quotidiennes vécues par le couple pour élaborer cette sorte de "contrat relationnel". Ce contrat de vie n'est évidemment pas formellement écrit, néanmoins il est parfaitement défini pour chacun des partenaires, selon l'histoire du couple dans les conversations, dans les messages dits ou même les "non-dits", lesquels sont pourtant parfaitement décryptés des deux côtés. Nous pouvons même certifier qu'il n'existe pas de vraie notion de couple s'il n'y a pas eu cette communication générale de base qui élabore ce "contrat relationnel", sorte de "socle dialectique" ou de ciment qui fait que "ce couple est le vôtre" et non n'importe lequel...

 

Ce sont donc toutes ces spécifications qui caractérisent la relation pleine et entière, ce sont aussi ces petites choses dites, affirmées et acceptées qui permettent une bonne communion de vie à deux tout en restant soi-même. Ce contrat relationnel, issu principalement du dialogue, des actions du couple et de ces décisions prises en commun, tout ceci forme ce que l'on appelle généralement un éventail de compromis acceptables. Il n'y a pas de couple sans compromis, et il n'y a pas de relation sans recoupement d'une zone d'acceptation commune ou de choix convergents clairs et solides. Cet espace d'acceptation commun, c'est "l'entité couple" à part entière et indissociable.

 

Alors, quand l'infidélité arrive soudain, c'est tout ce socle commun qui tremble, ce sont toutes ces certitudes qui vacillent, c'est l'ensemble de l'univers du couple qui semble se fissurer dramatiquement dans ce qu'il y a de plus sensible dans ce ciment conjugal : la perte de confiance en l'autre, on se sent alors littéralement "trompé" ! Car rien n'est plus terrible que de voir des mois, des années ou des décennies de confiance réciproque remise en cause en une fraction de seconde... Nous avons ici un cataclysme qui peut détruire le couple si celui-ci n'a pas su au préalable renforcer sérieusement ses fondations ou bien prévu des issues de secours avec des itinéraires bis de survie !

 

Nous voyons, à ce stade de l'analyse, qu'il est très important de communiquer sur ce thème de la fidélité lorsque le couple se construit, ainsi, comme un vaccin, le corps du couple est immunisé contre les possibles incartades, les infidélités passagères ou éventuelles petites tromperies qui peuvent survenir à tout moment, car, je le rappelle : personne n'est à l'abri d'une pulsion, d'une envie, d'une situation d'infidélité, "errare humanum est" (...l'erreur est humaine).

 

Mais hélas, tous les couples ne disposent pas du vaccin préventif de la communication pour désamorcer une situation d'infidélité. Dans ce cas, la douleur, la frustration et la colère peuvent vite prendre le dessus et rendre encore plus difficile un problème qui justement n'a de solution que dans le dialogue, le rappel que tout ce qui a été vécu ensemble, et finalement sur le nécessaire pardon amoureux... Or, comment pardonner si l'on n'est pas en situation de le faire ou si l'on n'a pas l'attitude appropriée !

 

Bien souvent, les femmes en parlent d'abord à une amie ou bien font appel à un(e) spécialiste du couple pour mieux comprendre et aborder la situation qu'elles jugent affligeante et déroutante, c'est effectivement un bon réflexe si l'on ne sait plus comment faire ou si le mental est trop affaibli ou désorienté pour y faire face seule. En ce qui concerne les hommes, ils ont un tel sentiment de frustration et de colère que bien souvent ils ne veulent pas en parler à autrui et se mettent alors en situation d'enlisement sans pour autant avoir de solution efficace, cette façon d'agir peut hélas détruire la personne, car il n'y a pas d'issu simple ni visible. Dans les deux cas, et j'en ferai mon prochain article (3/3 pour finaliser), nous verrons quelles solutions apporter de part et d'autre afin de résoudre, au mieux et selon les très diverses situations, ce problème de l'infidélité dans le couple.

 

"On pardonne les infidélités, mais on ne les oublie pas." Madame de La Fayette

 

"L'infidélité afflige les femmes en raison du plaisir qu'elle fait à leur rivale." Julie de Lespinasse

 

"On ne brise pas un mariage à cause d'une infidélité. C'est juste le signe que quelque chose d'autre ne va pas." Rob Reiner

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 14 mars 2012 3 14 /03 /Mars /2012 13:20

fidelite_infidelite_couple.jpgAvant de nous pencher assidûment sur ce grand thème de l'infidélité et, par contrecoup de la fidélité, il est nécessaire de bien définir le terme pour savoir de quoi nous parlons exactement tant le sujet est complexe et par certains abords peut aussi être très ambigu ou flou dans nos esprits vagabonds. En effet, allons-nous appeler "infidélité" le simple regard appuyé longuement et porté de haut en bas par le conjoint sur les formes séduisantes d'une jolie créature croisée dans la rue... ou bien faut-il passer à l'acte pour véritablement entrer dans le sujet... sans vouloir faire ici un jeu de mots néanmoins assez à propos.

 

Mais avant tout, il serait déjà préférable et nécessaire d'effectuer un petit rappel d'ordre légèrement historique pour nous remettre simplement en mémoire rapidement toute l'évolution des rapports Hommes-Femmes en seulement quelques décennies, non seulement en matière de sexualité puisque les moyens de contraception ont changé radicalement la donne dans ce domaine, mais aussi, et surtout en matière de moeurs, ou, plus précisément et de manière générique en ce qui concerne la notion même de sentiments amoureux, de relation de couple, d'engagement à l'autre, de rapport à la séduction, de notion de bonheur à deux, de fantasmes et de désirs, et évidemment de plaisir(s) et sexualité(s) partagés... Comme nous le voyons, l'ensemble de ces paramètres cruciaux qui forment à eux seuls une multitude de combinaisons psychologiques et de choix personnels de vie, sont autant d'options qui rentreront en compte dans la perception même de la fidélité envers son conjoint, lorsqu'il y en a un bien défini...

 

De même, et très justement nous touchons aussi un deuxième point décisif à mettre en pleine lumière : à notre époque contemporaine, le conjoint ou le (la) partenaire, dispose d'un statut tout aussi mouvant qui ne donne plus autant de place au "pacte sacré du mariage" et de l'engagement durable et total à vie. Alors, dans de telles conditions de renouveau, d'alternance de pensée, de mouvement et d'évolution de la société et des mentalités, faut-il encore concevoir la fidélité comme une valeur phare au risque de paraître désuet ou de passer pour un esprit passéiste ? En d'autres termes, la fidélité est-elle encore une notion de notre époque, pouvons-nous simplement encore "être fidèle" à l'heure de la communication multicanal, d'internet et de ses "moyens d'infidélités" en ligne ? La notion même de couple ne va-t-elle pas vaciller sur son socle dans tout ce désordre et "remue-ménage sociétal" ?

 

Rassurez-vous, à la question "La fidélité et le couple sont-ils aujourd'hui définitivement morts ?", la réponse est bien évidemment non. D'ailleurs, dans la très grande majorité des cas, le couple reste la seule vraie valeur sûre et solide en réponse à l'incertitude de notre époque, à la violence de notre monde, à l'irrationalité, à l'aliénation ambiante et au chaos environnant. Depuis quelques années et après une longue période d'incertitudes, de balancements ainsi que d'errements généralisés prônant une certaine Liberté tous azimuts, le couple revient largement en force comme le moyen le plus efficace pour accéder au développement de soi grâce à l'autre, comme étant aussi la meilleure voie pour partager et vivre pleinement. Alors, l'incertitude concernant le couple étant d'ores et déjà écartée, reste évidemment celle de la fidélité... et l'enjeu est tout aussi important que celui du couple puisque cette notion de fidélité est et reste aussi de nos jours non seulement légitimement une preuve d'amour, mais aussi, ce qui est fondamental pour durer, une grande preuve de confiance en l'autre, car l'amour ne peut pas coexister sans une pleine confiance réciproque dans l'union.

 

Qui dit "fidélité", dit-il forcément renoncer à toutes tentations extérieures, à tous ses fantasmes, à toutes aventures, au sel de la vie, à toutes libertés sexuelles... c'est bien là "La question" et pour y répondre pleinement l'on doit aussi finalement s'interroger sur le "tempérament" de chaque personne et... de celui des deux protagonistes du couple. Selon moi c'est ici le point fondamental qui permet de mieux comprendre si la notion de fidélité est propre à certains plus qu'à d'autres, car je pense que la fidélité s'échelonne sur des niveaux, lesquels sont très différents d'une personne à l'autre, selon l'histoire de chacun, selon la perception à la fois des sentiments et de la sexualité liée à ces sentiments. Par conséquent il y a une multitude de typologies et de confrontations possibles dans les couples, et de plus ces typologies sont elles-mêmes en évolution au fil de la vie personnelle et donc de celle du couple qui en fait la synthèse.

 

Alors, comment faire simple dans des situations aussi complexes, différentes et mouvantes ? Comment aborder la fidélité sereinement dans le couple ou bien gérer l'épreuve de l'infidélité d'un des deux conjoints, voire des deux en même temps... Effectivement, c'est par l'analyse fine et précise des besoins de chacun, de l'attente de chaque individu au sein du couple, et de la capacité de ce même couple à pouvoir parler librement de fidélité, de sentiments et de sexualité. Je pense que la liberté de parole sur ce thème est aussi importante que la notion même de fidélité, car c'est par la parole et la bonne compréhension de ce que représente la fidélité pour lui, que chaque partenaire pourra aborder lucidement et plus clairement, en toute confiance, la possibilité d'une "infidélité passagère" sans destruction du couple. Il faut néanmoins reconnaître que la transparence en matière de fidélité peut aussi être une épreuve et une remise en question du couple, surtout si celui-ci est déjà "établi" depuis de nombreuses années, mais c'est en prévoyant et en acceptant aussi que l'autre puisse avoir des désirs extérieurs légitimes que l'on aborde l'intime et donc que l'on développe encore plus la confiance dans le couple.

 

Personne n'est à l'abri d'une pulsion, d'une envie, d'une tentation en dehors du couple, il faudrait être inhumain pour ne pas y être sensible, votre conjoint aussi doit faire face aux mêmes tentations que vous. Nous verrons plus en détail ensemble sur le prochain article comment réagir face à une infidélité, venant de soi, ou de son conjoint. Rien n'est joué d'avance et souvent c'est ici paradoxalement une grande chance pour le couple que d'y être confronté...

 

"La fidélité, c'est quand l'amour est plus fort que l'instinct." Paul Carvel

 

"Quand on aime, la fidélité n'est guère difficile." Henry de Montherlant

 

"Les liaisons sont des serments tacites que la morale peut désapprouver, mais que l'usage excuse et que la fidélité justifie." Alphonse de Lamartine 

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 28 février 2012 2 28 /02 /Fév /2012 16:33

couple_vitalite_energie_amour.jpgNous avons tous déjà remarqué, dans la rue ou bien un jour chez des amis, ces couples très amoureux, ils rayonnent littéralement, semblent déborder d'énergie et de santé, le bonheur leur appartient, ils sont tout simplement heureux de vivre et d'être ensemble.

 

Pas besoin d'être nouvellement amoureux pour nager dans ce bonheur, mais quel est donc ce grand secret qui transforme ainsi le simple quidam en un être à la fois fort, beau et serein au quotidien ? Quelle est donc finalement cette fantastique formule magique pour être heureux ?!

 

Si je vous révélais maintenant ce grand secret, ce blog serait alors submergé de visiteurs avides de connaître et d'appliquer immédiatement la recette miracle... ceci-dit, ne soyez pas déçu si je vous dis qu'il n'y a pas de recette, mais par contre qu'il existe, nous le savons tous, une multitude d'ingrédients pour atteindre un certain "niveau de bonheur" !

 

Alors pourquoi tant de gens semblent si malheureux ou mal dans leur peau, même en étant en couple... pourquoi le monde ne se transforme-t-il pas en Paradis ?

Nous touchons ici bien évidemment une forme de questionnement métaphysique plus qu'une question de vie quotidienne, pourtant la réponse est toute simple et tient en une seule phrase exclamative, voire franchement impérative pour accéder au bonheur : "Sachons positiver !"

 

Je vois d'ici votre expression circonspecte à la lecture de ces deux simples mots qui résument tout et qui me permettent de m'en sortir apparemment par un tour de passe-passe digne du plus grand des sophistes de la Grèce antique ! Pourtant, "savoir positiver" est le véritable secret pour aborder la vie du bon côté, savoir réagir à une situation difficile en sachant la relativiser, ne prendre en compte que les bons moments en minimisant les moins bons, aller dans le bon sens des choses plutôt que de ne regarder que les aspects négatifs d'une situation... C'est un point de vue teinté d'espérance, une attitude tournée vers le meilleur, une bonne habitude à prendre ou à réapprendre !

Alors, si vous savez personnellement "positiver", imaginez bien tout ce qu'un "couple positivant" peut faire !

 

Effectivement, on dit que "l'amour donne des ailes" ou bien rend le quotidien d'un rose immaculé et imperturbable... mais pas besoin d'être nouvellement amoureux pour être heureux, non, faites déjà l'inventaire de tout ce qui est positif dans votre vie, apprenez à côtoyer les personnes qui vous sont positives ou bien celles que vous ressentez comme bénéfiques, sachez mettre pour un temps à part les idées noires dans un coin de votre esprit et essayez de ne penser qu'à des idées plus radieuses et constructives... alors, seulement et déjà, vous aurez fait un pas de géant vers le bonheur puisque vous aurez su vous placer sainement dans un contexte positif et vous sortir d'un environnement semblable à ces sables mouvants qui vous bloquent, à vaincre cette inertie pour accéder à ce rayon de lumière que l'on appelle l'espoir, l'espoir de meilleurs jours, bien évidemment.

 

Si vous êtes en couple, c'est encore plus efficace, tentez l'expérience suivante avec ces quelques petites choses à effectuer au quotidien :

 

- complimentez le plus souvent possible votre partenaire

- n'abordez que des sujets de conversation constructifs

- éloignez tout ce qui pourrait être potentiellement négatif

- vivez pleinement les bons moments et dites-le ouvertement

- faites plaisir à votre partenaire... un cadeau, un massage, etc...

- changez votre environnement, arrangez votre intérieur en couple

- trouvez des occupations constructives et positives à réaliser à deux

- Positivez votre sexualité, faites et demandez-lui ce que vous aimez...

- dynamisez votre quotidien avec d'agréables surprises, même petites

 

Si vous suivez à la lettre et le plus souvent possible ces quelques idées de base, alors votre quotidien s'orientera de manière continue et définitive vers un contexte où vous gagnerez en énergie vitale, en plénitude, en confiance en votre partenaire et en vous-même. Le vrai secret des gens heureux c'est de le vouloir vraiment et de le montrer ouvertement. L'on n'est pas heureux de nature, on le devient... et si l'on est en couple, alors on peut "s'apprendre à vivre heureux" encore plus facilement, c'est d'ailleurs la dynamique du couple que d'amplifier formidablement les effets positifs de la relation et de savoir cultiver, à deux, les bonnes attitudes positives; l'on rentre alors dans ce que l'on appelle le "cercle vertueux du bonheur". Le tout est de le vouloir. Le tout est d'agir dans ce sens. L'on n'a rien inventez de mieux que le couple pour ne pas vivre seul(e) et s'approcher du bonheur partagé !

 

 

"Le désir c'est une énergie, et l'énergie c'est du désir." Philippe Labro

 

"La formule sacrée du positivisme : l'amour pour principe, l'ordre pour base, et le progrès pour but." Auguste Comte

 

"L'amour est la plus universelle, la plus formidable et la plus mystérieuse des énergies cosmiques." Pierre Teilhard de Chardin

 

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Probleme de couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 18 octobre 2011 2 18 /10 /Oct /2011 16:53

 

Bonheur-couple.jpgJ'ai souvent écrit dans mes articles qu'il n'y avait pas de "prince Charmant" pour les femmes ou bien de gentille Cendrillon pour les hommes, ceci dit l'actualité récente pourrait me contredire : il y a seulement quelques jours le jeune monarque du petit état du Bhoutan vient tout juste de se marier avec une jolie roturière, ce qui va donc me permettre de remettre (pour un temps seulement) au goût du jour la belle histoire d'amour typique puisque apparemment "le bonheur est dans le couple", du moins dans cet état lointain grand comme la Suisse. Mais voyons un peu ensemble si nous pouvons en tirer une bonne leçon ou un enseignement positif.

 

"Le prince charmant de l'Himalaya", c'est ainsi qu'est appelé le monarque de ce pays qui a décidé et décrété officiellement devant le Monde entier de ne plus avoir de PIB (Produit Intérieur Brut) comme référence de bien-être mais plutôt un BNB qui signifie Bonheur National Brut ! Voilà donc une très sage décision, laquelle en temps de crise mondiale, devrait être pleinement suivie par nos décideurs politiques occidentaux plutôt que de nous astreindre à une ANB ou Austérité Nationale Brute en promesse d'un avenir assez loin du bonheur attendu par les peuples... D'ailleurs, et juste en constatant encore une fois l'actualité : n'y a-t-il jamais eu autant "d'indignés" dans les pays dits développés et riches qu'en ce moment, n'y a-t-il jamais eu autant de manifestations dans les rues des capitales... Est-ce là une réaction significative qui contribuerait à démontrer que nous voulons tous légitimement notre part de Bonheur ?!

 

Et le couple dans tout ceci... le couple est encore plus à l'image des revendications populaires actuelles, il est même encore plus dans une exigence de bonheur ou de promesse de mieux vivre, sinon à quoi cela servirait bien de se "rassembler à deux" pour finalement ne pas être plus heureux... Ici aussi l'instauration d'une sorte de "Bonheur Conjugal Brut" définit la base de la relation de couple, c'est le préalable nécessaire et affirmé d'office, la volonté revendiquée d'une "liberté à deux" dans la construction d'un bonheur commun.

 

Alors, le bonheur est-t-il dans le couple ?! Très certainement si cet idéal de vie permet d'entreprendre à deux ce que l'on ne peut pas faire seul(e), de pouvoir aller plus loin et plus haut, de se sentir sécurisé(e) par une relation de couple durable en ayant, peut-être comme au Bhoutan, la meilleure perspective d'augmenter son propre BMP : son "Bonheur Mutuel Partagé" !

 

A l'image des crises sociétales et surtout face à l'adversité de nos vies contemporaines dans des systèmes de pouvoirs et de gestions de ressources qui nous dépassent souvent, "l'entité couple" dispose des mêmes armes pour y répondre ou y réagir, en effet la souffrance du couple s'exprime par l'indignation, par la revendication et par le dialogue ouvert, aucune crise ne se résout dans le silence, sauf dans des "états de dictature" d'un autre temps. Par conséquent pour vivre heureux le couple se doit impérativement de revendiquer sans cesse son bonheur et l'exprimer librement, c'est ici le "statu quo" nécessaire pour prendre le chemin de l'équilibre et de l'harmonie partagée. A l'image de l'état du Bhoutan cultivons donc nous aussi dès aujourd'hui notre Bonheur intérieur Brut !

 

"Si l'on trouve du plaisir au bonheur d'autrui, c'est avant tout parce que l'autre est nécessaire à son propre bonheur." Jacques Attali

 

"Accepter les dépendances que nous impose la nature, c'est la sagesse; les aimer, c'est le bonheur." Bernard Grasset


"Le plus grand secret pour le bonheur, c'est d'être bien avec soi." Bernard Fontenelle

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Probleme de couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 15 mars 2011 2 15 /03 /Mars /2011 13:28

comment_lui_faire_comprendre_que_j-ai_change.jpgIl n'est pas rare que l'on me pose cette question, comme s'il fallait expliquer l'évidence. Il n'est pas question de faire comprendre à son partenaire qu'il y a du changement, le changement ne s'explique pas mais se mesure.

 

Si vous êtes dans une volonté de vouloir prouver que vous avez changé c'est que votre conjoint se plaint de comportements qui l'agacent, n'attendez pas qu'il soit trop tard  pour vous remettre en cause. Il n'est pas rare d'entendre des hommes et des femmes rétorquer "ce n'est pas à mon âge que je vais changer" et pourtant nous évoluons tout au long de notre vie, la société évolue, le monde change, et nous, pauvres humains nous serions là immuables et statiques. Si nos besoins évoluent ceux de notre conjoint également alors les renier ou refuser de les prendre en considération amène irrémédiablement au chaos.

 

- Il a plusieurs sortes de changement celui qui se fait naturellement, les années passent on se rend compte simplement que ce qui nous tenait à cœur quelques années plus tôt ne nous intéresse plus.

 

- Le changement qui nous demande une implication de tous les instants (changement d'apparence, de cadre de vie, etc..)

 

- Le changement imposé par notre conjoint, généralement le couple est en crise et alors on a l'impression d'avoir face à soi un parfait inconnu qui rejette tout ce qu'il aimait partager quelques temps plus tôt avec vous.

 

Le changement est la résultante d'une prise de conscience pour celui qui le provoque et sans remise en cause du conjoint pour le comprendre et le cas échéant l'accepter le couple implose tout simplement. Il faut comprendre que plus nous vieillissons plus il est compliqué  pour certains d'entre nous de lâcher prise pour évoluer, car nous avons besoin de repères et que de les perdre devient de plus en plus douloureux.

 

Et pourtant, il suffit de regarder nos enfants grandir pour ce rendre compte à quel point le changement est immuable et quelle fierté le plus souvent pour nous parents de les voir grandir à nos côtés et prendre de l'assurance  jusqu'à ce qu'ils prennent leur envol.

 

Souvent, dans le couple il y a des signes qui devraient nous interpeller, l'un des deux est force de proposition alors même que le second décline systématiquement toutes les suggestions sans même se rendre compte qu'en refusant le partage il crée un éloignement de fait qui s'installe, comme une sorte de gouffre entre deux rives.

 

Vous comprendrez pourquoi il est donc essentiel de se consacrer du "temps de couple" et pour cette raison il faut nécessairement communiquer, accéder aux désirs de son conjoint, et n'est ce pas aussi une preuve d'amour ? D'ailleurs ne le fait on pas de bonne grâce et sans réfléchir avec nos enfants ?!

 

L'envie et le désir pour soi et pour l'autre sont les moteurs du couple, mais ne cherchez pas à lui faire comprendre que vous avez changé quand le couple est tellement usé de déni, refus et négation, il n'est plus en capacité de se régénérer.

 

J'aurai pu chercher des métaphores pour expliciter ce que je viens d évoquer  mais il suffît de regarder autour de nous à un autre niveau, la Tunisie, la Libye, l'Égypte viennent de montrer à la face du monde qu'il était possible de changer sans que chacun n'ai pu ou voulu voir  le changement arriver si vite. Alors il faut savoir que tout peut arriver dans un couple, le meilleur si nous y consacrons du temps, mais aussi le pire, c'est à dire l'éloignement et la rupture si nous n'y prenons garde.

 

"Le couple, c'est autrui à bout portant. Choisir c'est se livrer." Jacques Chardonne

 

"Il n'y a rien de plus complet qu'un couple qui traverse le temps et qui accepte que la tendresse envahisse la passion." Marc Levy

 

"Un couple qui réussit est un peu plus qu'un homme plus une femme. C'est un équilibre et un mouvement un peu mystérieux." François Nourissier

 

 

"Seul le battement à l'unisson du sexe et du coeur peut créer l'extase." Anaïs Nin

 

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 19 octobre 2010 2 19 /10 /Oct /2010 10:38

comment_recuperer_sa_femme_son_ex.jpgLes Femmes et les Hommes n'ont pas du tout la même conception de la rupture et de la réconciliation, ce qui semble tout à fait normal puisque généralement les causes, les effets et les aboutissements de ce problème de couple ne sont pas du tout gérés ni pensés de la même manière selon le sexe.

 

Comme nous l'avions déjà bien entrevu dans un article précédent, les femmes disposent de "moyens de communication" bien plus évolués et plus larges que les hommes afin de "recoller les morceaux", aussi il sera "a priori" plus difficile pour les hommes d'entrer en dialogue avec leurs partenaires si celles-ci décident de les quitter, ceci du fait de ce "déficit de parole" proprement masculin... mais cela n'est pas insurmontable car les hommes disposent d'autres armes de dissuasion tout aussi efficaces pour reconquérir leurs femmes, ils sauront communiquer à leur façon avec une orientation bien plus ancrée et dirigée dans l'action plutôt que dans le seul discours.

 

Nous pouvons d'ailleurs nous poser légitimement la question du pourquoi il existe une telle différence de capacité de dialogue entre les femmes et les hommes mais cela relève très certainement de facteurs biologiques complexes bien qu'évidents, telle la conformité et la structure des cerveaux différents selon les genres mais aussi et surtout du taux de testostérone de chacun, voire aussi des (mauvaises) habitudes ancrées dans l'esprit de tous : celles qui affirment que depuis toujours les femmes savent mieux que les hommes utiliser les mots au quotidien plutôt que leurs petits muscles féminins pour "se faire entendre" dans le couple... mais ceci est une autre histoire, d'éducation !

 

Pour en revenir à notre sujet, il est vrai que les hommes devront déployer beaucoup d'énergie pour récupérer leur ex ! Heureusement ils ne manquent pas d'idées pour se faire, même si les mots leur manquent un peu, par contre nous savons tous que l'imagination est bien dans leur camp lorsqu'ils sont au bord du précipice pour s'en sortir. Voyons donc ensemble quelques stratégies masculines originales mais bien connues pour reconquérir la femme de leur vie :

 

- l'homme attentif saura se faire bien plus doux et prévenant qu'à l'habitude

- l'homme ingénieux saura offrir quelques petits cadeaux pour se faire pardonner d'avoir très mal agit...

- l'homme intelligent saura se rendre rapidement disponible pour sa compagne

- stopper les sorties entre copains, "re-chouchouter" sa femme sera un bon début

- l'homme viril devra jouer son rôle de mâle : il lui fera l'amour comme un dieu

- l'homme prévenant lui offrira des fleurs et lui murmurera les mots doux attendus

- l'homme bricoleur se lancera dans de multiples travaux très appréciés de madame

- l'homme idéal fera évidemment tout ceci en même temps s'il tient à la récupérer !

 

Voyez-vous, un homme amoureux qui veut vraiment récupérer sa femme va se transformer du jour au lendemain en un fantastique partenaire ! Alors mesdames, restons vigilantes et soyons assez indulgentes pour savoir donner une seconde chance à nos chers hommes si nous avions un tant soit peu eu l'envie d'aller voir ailleurs et de laisser tomber celui qui est capable d'une telle transformation pour vous garder, vous l'unique cœur très cher à ses yeux et totalement indispensable à son existence !

 

Soyez aussi raisonnables jusqu'au bout pour bien lui faire comprendre (ici vous savez communiquer avec votre homme) que vous avez bien vu tous ses efforts et qu'il est finalement formidable quand il le veut, il en sera d'autant plus reconnaissant et amoureux que vous lui témoignerez de nouveau toute votre attention féminine, en usant de ce charme unique qu'il recherche en vous, et en vous seule. Et vous messieurs, sachez faire vibrer de nouveau la fibre sentimentale de votre femme, vous savez maintenant qu'elle n'attend qu'un geste significatif de votre part et qu'elle saura vous pardonner si vous vous montrez à la hauteur de l'enjeu !

 

Bien souvent, à défaut de communication les hommes parlent aux femmes en étant uniquement "dans l'action" et celles-ci ne voient pas toujours (ou plus du tout) cet aspect positif au quotidien, de même les hommes ne savent pas écouter leur femme, il est alors certainement préférable que chacun reconnaisse les qualités spécifiques des deux sexes afin d'en profiter pleinement et très harmonieusement : si chacun savait aussi échanger les rôles et les fonctions cela serait peut-être le paradis dans le couple, en effet ne serait-ce pas merveilleux si votre homme savait vous parler calmement pendant des heures et si madame se mettait à lui bricoler un meuble en kit pour ranger ses outils ?

 

Sans exagérer, nos éducations nous ont longtemps cantonnées dans des postures typiquement masculines ou féminines trop rigides et complètement cloisonnées, la plupart des ruptures sont dues à des incompréhensions comportementales majeures issues de nos éducations formatées, sachons donc tous et toutes reconnaitre les capacités sexuées de nos conjoints afin d'en mieux comprendre les rouages et ainsi prévenir les problèmes de couple, voire les ruptures qui peuvent se produire à force de cet "autisme conjugal" institutionnalisé. Heureusement, comme le Yin et le Yang, il y a un peu de féminité dans l'homme et de masculinité dans la femme pour que les deux genres se recoupent, allons plus loin pour qu'ils se comprennent encore mieux !

 

"L'homme n'est peut-être que le monstre de la femme, ou la femme le monstre de l'homme." [Denis Diderot]

 

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 12 octobre 2010 2 12 /10 /Oct /2010 10:01

Je_me_sens_perdue_comment_bien_vivre_son_couple.jpgIl est normal de se poser des questions concernant son mode de vie quand le temps parfois assassin, la routine, les enfants, le stress professionnel envahissent notre quotidien, pour autant s’il est normal de se poser des questions sur la vie que l’on mène et de vouloir la faire évoluer, il faut savoir rester prudent et ne pas  tout mélanger au risque de perdre tout ce que nous avons bâti (famille, patrimoine, vie sociale etc…)


Est-ce la vie que nous menons qui ne nous convient plus ou l’homme (ou la femme) qui partage notre vie ? Car c’est cette confusion qui mène parfois à une rupture « infondée »

 

Il m’arrive de voir régulièrement des hommes et des femmes partir sur des coups de tête

Pour ensuite regretter amèrement un départ précipité, ceux la même qui me demandent  «  comment sauver son couple ? » et s’il est possible de reconquérir leur conjoint après avoir rompu.


D’autres m’évoquent leur désir de partir car ( il ) elle ne trouve plus la passion des premiers jours, « ce n’est plus comme avant » étant la phrase que j’entends le plus régulièrement.

 

Mais attention aux miroirs aux alouettes ! Est ce vraiment l’amour de votre conjoint qui est à remettre en cause ou votre organisation de vie, votre vision du couple, vos dogmes existentialistes,  et vos croyances concernant la vie que vous menez à deux laquelle ne vous convient plus aujourd’hui ?

 

Cela nécessite à mon sens de vous poser un certain nombre de questions avant d’envisager une séparation, car si j’affirme que bien souvent la peur est mauvaise conseillère, elle est aussi  parfois le dernier rempart face à une prise de décision trop hâtive.

 

- Partez quelques jours chez des proches pour en parler tranquillement.

- Si vous pouviez améliorer votre relation couple, que changeriez vous ?

- Les problèmes que vous rencontrez sont ils extérieurs à votre couple ?

- Avez-vous l'impression de porter seul(e) les tâches organisationnelles

- Le manque de projets en commun est-il une raison pour rompre ?

- Le désir sexuel au sein du couple s'est-il définitivement éteint ?

- Le poids des enfants (ou l'absence d'enfant) est-il aussi une raison ?

- Qu'est-ce qui reste "fondamental" pour vous et pour votre conjoint ?

- Avez-vous vraiment pensé aux conséquences de "l'après rupture" ?

- votre conjoint est-il aussi dans cette configuration de séparation ?

 

Le couple subit de plein fouet  tous les problèmes,, les souffrances, les attentes de l’un ou des deux conjoints, et si il n y a pas une volonté des deux partenaires de se remettre  régulièrement  en question pour faire évoluer ce couple, alors il vous faudra peut-être envisager une rupture.

 

Si vous avez décidé de quitter votre conjoint organisez bien votre départ en amont si vous ne voulez pas déchanter rapidement, et envisagez de manière pragmatique et responsable l'ensemble de vos actes.

 

- Allez chez des amis ou la famille si urgence (violence conjugale)

- Cherchez un appartement pour éviter une cohabitation prolongée.

- Anticipez les dépenses à venir en constituant un "capital départ".

- Rassurez ou/et préparez les enfants à votre nouveau mode de vie.

- Sachez où vous en êtes au niveau des acquisitions communes.

- Préparez aussi sérieusement le terrain vis à vis de votre conjoint.

 

Lorsque nous prenons l’importante décision de rompre de manière sereine et réfléchie nous savons que nous allons renoncer à un passé qui jusque ici était un équilibre, un repère et un socle dans notre vie, il est  donc naturel d’avoir peur d’un avenir que nous ne connaissons pas mais il faut néanmoins savoir « lâcher prise » si l’on pense que nous avons opté pour le meilleur des choix possibles.

 

Il existe une peur qui émerge de la conscience et qui découle de l’instinct de conservation. Elle doit exister. Et puis, il y a la peur qui paralyse et qui fait perdre les dixièmes de seconde. Celle-là doit disparaître. » Alain Prost »


 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Probleme de couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 5 octobre 2010 2 05 /10 /Oct /2010 09:43

comment récuperer son mari son exQuand la rupture est consommée, qu'elle provienne de la femme ou de l'homme, il est souvent difficile de "recoller les morceaux" au sein d'un couple mais pourtant il faut savoir que rien n'est impossible en amour et par conséquent il est parfaitement envisageable pour une femme à la fois avisée, patiente et déterminée de reconquérir son mari ou son ex.

 

Déjà dans un premier temps il est nécessaire de bien analyser les causes de la rupture et d'en discerner les contours exacts afin de comprendre comment faire le chemin inverse si cela est néanmoins réversible. Dans la plupart des cas ce sont les femmes qui reprochent de multiples choses à leur conjoint et qui ensuite regrettent amèrement certaines paroles proférées ayant entrainé radicalement la détérioration de la relation de couple voire même la rupture. Ce sera donc, dans une configuration pleinement "axée compréhension" que  devra s'orienter la femme voulant regagner le cœur de son mari ou de son ex, ceci généralement avec l'appui d'un(e) professionnel(le) pour l'y aider. 

 

Les causes de rupture peuvent être multiples, en voici quelques-unes que je rencontre régulièrement en consultation:

 

- la routine s'est installée progressivement dans notre couple

- nous n'arrivons plus du tout à communiquer normalement

- son travail lui prend tout son temps, je n'existe plus à ses yeux

- il a une vie sociale en dehors de notre couple et je le perds

- il est devenu irascible et n'a plus la patience de m'écouter

- mon mari ne me regarde plus, son désir a comme disparu

- nous ne partageons plus aucune vraie activité en commun

- nos rapports sexuels sont devenus d'une grande banalité

- il est continuellement en mode reproche, dans la négation

 

Une fois les causes du problème de couple définies, une deuxième phase plus complexe et plus délicate sera à mettre en œuvre, celle du retour à la "communication positive" avec son mari (ou son ex). Un travail substantiel sur soi sera aussi généralement nécessaire afin de retrouver toute l'énergie et la sérénité propre à ce type de "préparation du terrain relationnel". Ainsi apaisée et parfaitement orientée avec l'objectif de récupérer son mari grâce à un dialogue constructif, toute femme est parfaitement à même de faire entendre ses arguments et de partager de nouveau avec son conjoint tout ce qui faisait que ce couple fonctionnait  très bien avant la séparation.

   

Récupérer son mari ou son ex n'est pas impossible si l'on s'en donne les moyens, la force et la volonté d'y arriver. Il faut se souvenir que votre homme a vécu de très bons moments avec vous et que ce sera ici le moteur de votre réussite que de le lui rappeler intelligemment, n'hésitez donc pas à jouer finement de tous vos sentiments et de toutes les armes qu'une femme possède naturellement pour mettre les bonnes cartes de votre côté et ainsi remporter une première victoire en renouant ce précieux dialogue de manière positive (voire amoureuse) avec votre conjoint.

 

N'oubliez pas que votre homme est certainement encore très sensible à votre charme, par conséquent sachez en user sans pour autant ne jouer que de cet atout spécifiquement féminin, au contraire vous devrez aussi démontrer par le dialogue que le couple peut encore renouer avec une vie conjugale équilibrée et harmonieuse en expliquant parfaitement point par point ce qui a provoqué la séparation... ce sera ici le nouveau ciment de la réconciliation, puis de la reconstruction du couple sur de nouvelles bases communes plus solides et confortées par cette "communication positive" retrouvée.

 

Comme nous le savons, une rupture peut être provisoire, aussi ne faut-il pas attendre qu'elle devienne durable ou s'enlise... et vous devez agir assez rapidement afin de récupérer votre mari au risque de voir la situation vous échapper. Dans tous les cas je suis à vos côtés pour vous aider afin de trouver les meilleures solutions adaptées à votre problème de couple pour récupérer votre ex avec un savoir-faire éprouvé. N'hésitez pas à me contacter pour demander une étude gratuite dans ce sens.

 

 

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 6 avril 2010 2 06 /04 /Avr /2010 14:16

Problemes-de-couple-break-pour-sauver-son-couple-.jpgNous connaissons tous autour de nous des couples qui à un moment ou un autre de leur vie font une "pause salutaire", ce que l'on appelle aussi plus couramment et trivialement un "break".

 

En effet, la vie n'étant pas toujours un long fleuve tranquille, chacun d'entre nous, homme ou femme, a besoin de se retrouver afin de prendre du recul au sein de son couple... cela ne signifie pas (comme le laisserait plus on moins entendre le terme anglais) une rupture au sens premier du terme mais au contraire un moment de "respiration personnelle".

 

Comment interpréter cette "pause" et quels sont respectivement les enjeux personnels et conjugaux de ce couple.


"Le couple fait un break pour diverses raisons" :

 

- La routine s'est installée dans le couple, le "manque" est source de renouveau.

- Certaines tensions sont apparues avec son conjoint,  et nous avons besoin de calme.

- L'un des deux conjoints doit régler des problèmes personnels et se ressourcer pour y faire face.

- D'un commun accord avec son conjoint pour prendre un recul nécessaire.

 

Et le but recherché est souvent de:

 

- se "changer les idées" et repartir sur de bonnes bases dynamiques !

- "changer d'air" pour mieux se retrouver en bonne harmonie !

- mettre une distance nécessaire pour comprendre les problèmes afin de les aplanir.

- utiliser un "tempo" pour se retrouver soi-même et repenser le couple.

 

Comme nous le voyons, si le "break" peut être une solution pour régler des problèmes de couple non résolus  par le dialogue, alors comment transformer ce moment de pause de manière concrète, pratique et salutaire pour sauver son couple ?

 

- L'un des partenaires peut prendre une semaine de vacances seul(e).

- Certaines activités peuvent momentanément se réaliser séparément.

- La famille peut être une solution (quelques jours chez les parents...).

 

Bien que ce concept de "break" puisse sembler être une solution satisfaisante, heureusement tous les couples n'ont pas besoin d'en arriver à cette alternative, laquelle peut tout de même être assez mal perçue par l'un des partenaires si elle n'a pas bien été définie au préalable comme étant positive et nécessaire de manière réciproque.

 

Il est à noter que pour les couples qui sont juste en relation et qui ne vivent pas encore ensemble, le "break" est souvent synonyme de rupture parce que justement l’engagement n’est pas défini et que ce couple n’arrive pas à trouver un équilibre conjugal.

 

Dans tous les cas, et uniquement si le besoin s'en fait sentir, prendre du recul pour soi-même et pour son couple, peut fortement revigorer la relation et même permettre de redécouvrir à quel point l'union est forte car l'on s'aperçoit de ce qui compte vraiment face à une absence prolongée... Votre partenaire fait partie de votre vie, le (la) retrouver après un break fort d'une reflexion personnelle positive est  forcément  bénéfique pour l'avenir de votre couple.

 

 

Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 29 septembre 2009 2 29 /09 /Sep /2009 09:24

Dans le cadre d'un problème de couple, nous sommes dévorés par la peur de perdre notre conjoint, dans de telles conditions sauver son couple implique de réfléchir dans une dynamique constructive et positive.


D'ailleurs à titre d'exemple et dans un autre ordre d'idée, si j'ai peur de me présenter à un entretien professionnel comment vais-je alors pouvoir me présenter sous mon meilleur jour si je visualise en en boucle toutes les situations problématiques qui peuvent se présenter à moi ?



1)     Vous devez donc vous préparer à une nouvelle aventure, la visualiser, la définir et faire votre deuil d'une histoire de couple qui a évoluée avec le temps et qui ne correspond plus à vos attentes respectives dans le «ici et maintenant».
 
2)     Retrouver une totale confiance au sein de son couple à reconstituer, et définir au travers vos attentes respectives des projets réalistes et mesurables.
 
3)     L'annoncer sereinement à vos proches, votre famille d'autant si de nouvelles règles de vie se mettent en place (beaux parents envahissants, nouvelles règles de vie au sein de la structure familiale).
 
4)     Vivre de nouveau à deux en ayant appris à corriger les erreurs du passé (sortir des schémas de reproduction, inventer, innover, surprendre, entretenir).
 
5)     Recomposer un quotidien harmonieux que vous aurez défini avec ce nouveau partenaire (ressources individuelles, partage en couple , partage familiale).
 
6)     Redéfinir des règles de vie de couple sur des bases saines et pérennes (échanger, s'accorder des plages de discussions positives, vous accorder du temps de couple).
 
7)     Modifier, adapter ou changer votre espace de vie (décoration intérieure, déménagement, transformer votre environnement en un havre de paix).
 
8)     Ecarter vos peurs et vos mauvaises habitudes (sortir du passé, ne pas communiquer sur un "mode problème").
 
9)     Reconstruire un "MOI plus fort" car un moi fort génère un "NOUS heureux" (prendre confiance en vous, faire des activités individuelles).
 
10)    Etre à l'écoute et en phase pour anticiper des crises potentielles qui seront inévitables (soyez disponible, dans l'empathie, ouvert, force de propositions).

 
 

"Dans un couple, il ne suffit pas de parler, encore faut-il s'entendre"

Jean-Paul Dubois

 

et nous pourrions aussi ajouter : encore faut-il construire ensemble le couple !


Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 2 juin 2009 2 02 /06 /Juin /2009 10:36

Pour commencer si vous souhaitez la (le) reconquérir c'est que vous l'avez déjà conquis(e) vous en souvenez vous ? Voici la première de vos forces aujourd'hui.

 

C'était probablement il y a quelques années quel (le) homme (femme) étiez vous ? que lui avez-vous dit ? proposé ?


Et ce premier RDV , la première fois que vous lui avez fait l'amour , les éclats de rire partagés, et dans ces yeux il y avait cette petite flamme.



Repartez en arrière et revisionnez le film de votre couple !

 

Sauriez vous me raconter aujourd'hui la conception du bonheur de cette femme( cet homme) qui s'éloigne ?


Pouvez vous reconquérir l'amour de votre conjoint  si vous êtes dans la crainte perpétuelle qu'il vous repousse ?

 

Votre impuissance est la résultante de solutions que vous mettez en place pour les résoudre, il n y a plus de recul ni de distance, un seul objectif, une idée fixe: «  la (le) reconquérir ».

 

Il faut commencer par sortir de la culpabilité pour retrouver votre liberté de penser et d'agir, et cela consiste à sortir du discours :

 

-    J'aurai du l'aider plus dans les tâches du quotidien

-    J'aurai du l'écouter, mon travail prenait trop de place

-    J'aurai du sentir qu'elle(il) avait besoin que je la (le) soutienne

 

Il faut absolument que vous retrouviez toute votre énergie, car c'est votre énergie qui va entrainer la puissance de vos actions futures.

 

-     Qui est vraiment votre conjoint, quels sont ses désirs ?

-     Que s'est il passé pour que votre couple bascule ?

-     Qu'êtes vous prêt à donner aujourd'hui ?

-     Quelles sont vos armes et surtout vos atouts ?

 

Pour résumer retrouver confiance en vous est essentiel avant d'agir, il est toujours possible de reconstruire son couple à condition de laisser derrière soi, ses doutes, ses échecs et ses peurs, afin de repartir sur les bases gagnantes de vos premiers efforts de séduction.


Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Problèmes couple
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mardi 28 avril 2009 2 28 /04 /Avr /2009 12:10

Votre conjoint vous annonce "qu'il vous aime moins qu'avant", c'est un constat, c'est d'ailleurs "son constat"... d'autant plus si votre propre amour à son égard est toujours aussi fort et reste constant.


Certes ce n'est pas agréable à entendre mais cela mérite quelques
explications "au calme".

 

1) De quel "avant" parle t-il exactement ?

2) Quel est sa perception de votre amour ?

3) qu'attend- t-il de votre couple aujourd'hui ?

 

Anéanti(e)s bien souvent nous ne cherchons pas à réagir mais à valider

qu'en effet il nous aime moins qu'avant, alors on se met à constater

qu'il rentre plus tard que d'habitude, que voilà bien longtemps qu'il

ne nous dit plus "je t'aime", qu'il regarde d'autres femmes, on

s'effondre en larmes, on se met en colère, et surtout on souffre sans

savoir quoi ou comment penser...


On s'enferme alors dans un silence de
circonstance, on se résigne, on voudrait réagir mais on ne sait plus comment faire..et finalement on s'épuise lentement.

 

Que signifie pour votre conjoint "je t'aime moins qu'avant", que je

t'aime encore mais que je ne vibre plus ?

 

Depuis combien de temps vivez vous ensemble, de quoi ce couple se

nourrit il depuis toutes ces années ?

Ce coup de semonce doit vous permettre de réfléchir à votre tour sur ce

que vous ressentez également, faites vous le même constat ?

 

Prendre de la distance pour réfléchir est le meilleur moyen de

déterminer comment nous pouvons réagir et non pas subir une

situation qui nous dépasse et qui nous prends de court.

 

"Je ne peux strictement rien faire de ton constat que tu m'exposes,

mais je peux agir si je sais ce que tu souhaites en faire".

 

Or bien souvent lorsque l'on est blessé par les propos de son conjoint

nous sommes bien loin de nous interroger sur ses véritables attentes,

focalisés que nous sommes sur la souffrance qu'il provoque en nous dans

laquelle nous nous débattons tant bien que mal et restons littéralement

englués.

 

Nous voilà donc tout les deux tristes, malheureux, impuissants et

totalement démunis.

 

Au même titre que nous consacrons du temps à nos enfants, notre maison,

notre job , nos amis, nous devons consacrer du temps à notre couple

n'est ce pas d'ailleurs ce que nous faisons durant les premières

semaines, les premiers mois de notre engagement amoureux ? L'attention

que l'on porte à notre moitié se doit d'être constante, tout comme le

respect ou la politesse, et le respect amoureux est la base de la

"pyramide d'harmonie".

 

Votre couple est par définition unique, votre engagement l'est tout

autant et il n y a rien de plus engageant que le plaisir d'être

ensemble alors pourquoi le sacrifier bien souvent pour des contraintes

ménagères et/ou familiales qui nous font dire tous les maux du monde...

utilisez plutôt les mots de l'amour !


Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Sauver son couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 30 mars 2009 1 30 /03 /Mars /2009 22:54

Pour écouter l’intégralité de mon intervention sur la radio Zenith FM 87.7
Présentée par Sonia " Bienvenue chez vous"
Sujet: " gérer la dispute au sein du couple"



De mon point de vue , si se disputer n'est pas la meilleure des manières de communiquer,  cela reste néanmoins une manière de communiquer.

France-Emmanuelle




http://www.zenithfm.fr/sonia/GERER-LA-DISPUTE-AU-SEIN-DU-COUPLE_a1702.html



Par France-Emmanuelle - Publié dans : Sauver son couple - Communauté : Problèmes couple
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

votre Etude Gratuite :

Recommander

Mon site :

Syndication

  • Flux RSS des articles

video sauver son couple:

ouvrir video en PC & MAC
Pour votre couple cliquez ici

 

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés