Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 15:02

expression-des-sentiments_hommes_femmes.jpgLorsque l'on sait que la majorité des séparations des couples a pour cause principale le manque de dialogue conjugal, ou plus précisément le manque d'expression des sentiments de l'homme vis-à-vis de sa compagne, l'on est en droit de se pencher très sérieusement sur le sujet, mais la vraie question reste finalement "le pourquoi" d'une telle situation ou plutôt comment en est-on arrivé à un tel cloisonnement d'expression et de communication entre les hommes et les femmes. Aujourd'hui, avec cette volonté de parité à la fois sociale et professionnelle, nous pouvons légitimement nous interroger sur la réelle évolution des mentalités en la matière et notamment sur l'aspect qualitatif que cela apporte au niveau communicatif "intergenres". 

 

Bien entendu, ne nous trompons pas, la parité n'est qu'un instrument de rééquilibrage de nos sociétés, ce n'est pas un outil adapté au sein du couple pour stimuler la communication, par contre nous pouvons tous nous réjouir que cette parité entraîne une plus grande mixité de la parole dans l'enceinte publique ou professionnelle pour qu'ainsi cela renforce les échanges constructifs entre hommes et femmes, ceci jusqu'au niveau plus intime du couple de manières indirectes par une sorte de phénomène de ricochet bénéfique. De même, restons pragmatiques, les hommes savent parfaitement communiquer avec les femmes en entreprise de sujets techniques ou plus largement de sujets professionnels complexes, par contre ce qu'ils ne savent ou ne veulent pas faire c'est "parler de sentiments", ou bien les exprimer aussi simplement que les femmes s'y engagent, notamment dans le rapport plus intime du couple. Notons d'ailleurs rapidement qu'en entreprise les femmes ont des rôles clefs en matière de sociabilisation du travail et d'harmonie pour une plus grande sérénité professionnelle, voire aussi en matière de productivité…

 

Justement, le rôle de l'homme dans la société, plus historiquement parlant sous l'angle patriarcal qui a perduré, serait à la base de notre réponse. Les schémas traditionnels de l'homme "chef de famille", de l'homme toujours "sécuritaire et fort", de l'homme "géniteur et responsable", seraient à l'origine de cette prévalence à ne pas s'épancher sentimentalement afin de préserver ce statut "masculinisant".  Les hommes se seraient au cours du temps mentalement conditionnés à ne pas exprimer leurs émotions afin de garder le contrôle de la situation, et aussi certainement ne pas alarmer les femmes sur la situation réelle du foyer ou des conditions de vie, lesquelles étaient certainement plus difficiles durant les générations précédentes. La théorie selon laquelle les hommes préserveraient les femmes du danger en écartant tout signe distinctif d'inquiétude dans leur attitude serait aussi significative au niveau de leur comportement, comme si "exprimer un sentiment" était synonyme de perte de contrôle et donc de désordre. Dans un même ordre d'idée, le schéma de "l'homme combattant" implique structurellement de ne pas dévoiler "ses plans" et par conséquent de ne rien laisser paraître, un peu à l'image d'un joueur d'échecs ou de poker durant une partie.

 

Mais attention, "ne pas exprimer" signifie nullement que les hommes "ne veulent pas" ou en sont incapables. La distinction des termes est très importante pour comprendre les mécanismes psychologiques qui engagent ou non le processus d'expression complexe des sentiments. Cette extériorisation, que l'on soit homme ou femme, est une prise de risque, celle de montrer que l'on est réceptif au risque de passer pour trop sensible et d'en être potentiellement impacté ou "touché"… et ici encore une fois l'homme se retrouve dans une situation antinomique où son statut est en équilibre sur un fil entre le "fort et le sensible", le sensible étant pour lui l'expression d'une forme de faiblesse qu'il ne peut que difficilement choisir au risque, inavouable, de se féminiser !

 

Les femmes n'ont évidemment pas ce problème, elles ont su en faire une force, l'émotion et un puissant facteur d'évolution et d'adaptation aux situations. De cette façon, par le dialogue et l'expression non bridée ou bien contrôlée, une femme parvient presque toujours à obtenir ce qu'elle veut. Les hommes y voit d'ailleurs un sixième sens là où finalement il n'y a qu'une grande analyse du contexte par leur sens inné de la communication et leur sensibilité propre à parfaitement capter l'environnement…

 

Heureusement, nous y voici : le mythe de la femme faible, du "sexe faible" pour être plus sémantique, est totalement dépassé de nos jours… et c'est un atout inestimable pour les hommes ! En effet, si les femmes ne sont plus "faibles" et qu'elle savent d'autant plus exprimer leurs sentiments avec force et conviction, c'est donc qu'il n'y a aucun danger mais au contraire une opportunité positive à communiquer pleinement, de manière libérée sans cette pseudo entrave masculine séculaire qui n'a fait que rendre les hommes muets intérieurement face à leurs propres sentiments tout en les privant d'une expression salutaire et bénéfique. Les hommes se sont trop longtemps privés historiquement de l'expression des sentiments vis-à-vis de leur compagne en pensant garder un statut aujourd'hui totalement dépassé. C'est l'évolution de la société et aussi des mentalités qui permettent conjointement cette évolution psychologique majeure. Même s'il est difficile de rompre l'inertie, les hommes doivent savoir que les femmes attendent d'eux une ouverture d'esprit et un engagement plus "fort" de leur part pour communiquer au même niveau qu'elles, ainsi le couple sortira pleinement renforcer là où auparavant il était cloisonné par de stupides "superstitions sociétales". L'homme ne se féminise pas en exprimant ses sentiments à sa compagne, au contraire il en sort renforcé et plus complet dans sa relation.

 

Mesdames, vous avez la lourde charge d'expliquer à vos hommes que, s'ils vous aiment, ils ont le droit et le devoir de vous le dire sans honte. Dans l'intimité du couple l'expression réciproque des sentiments est la clef de voûte de l'union, même si les hommes "sexepriment" à leur façon pour vous prouver qu'ils vous aiment, aidez les à verbaliser leur amour et à casser ce mur du silence qui n'a plus lieu d'être. Si vous avez besoin d'une spécialiste je reste bien évidemment à votre disposition pour vous guider sur ce chemin, n'hésitez pas à me contacter pour "débrider" votre homme afin qu'il vous dise enfin, de vive voix, tout l'amour qu'il vous porte ! 

 

Pour me contacter merci de cliquer sur ma bannière ci-dessous ou de me joindre directement au 06.50.75.95.14 (numéro non surtaxé).

 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Hommes-Femmes
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 07:18

probleme_couple_jeux_video.jpgIl faut bien vivre avec son temps, on nous le dit, on nous le redit et évidemment on le fait ! Aujourd'hui les activités du couple se sont, semble-t-il, diversifiées, du moins "numériquement" parlant pour madame comme pour monsieur, en effet plus question de rester devant la télévision durant des heures à attendre son feuilleton préféré comme dans les années 60, ou bien plus question non plus de faire du shopping style "lèche vitrines" sur les boulevards en usant ses souliers le long de trottoirs mal pavés, non c'est fini, internet est passé par là et de nos jours la VOD (vidéo à la demande) ou le Podcast ont remplacé les programmes d'antan que l'on ne pouvait voir, "avant", que sur quelques chaînes TV hertziennes avec une réception souvent médiocre et uniquement à des heures fixes d'ailleurs, même la TV est depuis passée totalement au numérique, non seulement avec la TNT, mais aussi avec des centaines de canaux internationaux non-stop jour et nuit de quoi avoir une réelle indigestion d'images ! Et en ce qui concerne le shopping nous parlerons plus à propos de "lèche écran" puisque tout est disponible, ou presque, sur les innombrables sites d'e-commerce en ligne, le tout avec des animations, des zooms, des coloris à volonté et même en 3D avec insert de sa propre trombine via webcam sur le petit ensemble qui nous va si bien !

 

Vous me direz avec grande assurance : quelle liberté, quel bonheur ! Nous vivons une époque fantastique ! Entourés de nos écrans, petits ou grands, d'ordinateur, de tablette ou de Smartphone 3G, nous ne sommes plus jamais seuls, au contraire, toujours connectés, toujours visibles, partout à la fois s'il le faut en un mot : le rêve ! Et bien, par forcément car le rêve peut vite devenir un réel cauchemar au quotidien pour le couple. Si madame passe des heures sur internet ou rivée sur son téléphone portable dernière génération à tapoter comme une effrénée, monsieur n'est pas en reste, loin de là ! Il peut lui aussi passer plusieurs heures, voire des jours entiers la face collée sur son écran plat, la manette frénétique scellée sur ses mains à déambuler dans des univers virtuels des plus abracadabrantesques, puisque "IL JOUE !”

 

Ce n'est pas que monsieur retombe en enfance "en jouant", non, d'ailleurs ne lui dites surtout pas ça au risque qu'il ne le prenne plutôt mal et vous regarde d'un très sale oeil non, monsieur est littéralement absorbé par son jeu, lequel a pris pouvoir sur lui comme l'hypnose pourrait le faire pour un grand malade, ici aussi ne lui dites pas qu'il joue trop, il vous répondra qu'il doit finir sa quête ou terminer son niveau, après il pourra s'occuper de vous, à la limite vous faire l'amour s'il n'est pas trop épuisé par ses combats vidéoludiques ! Car, vous l'aurez compris, jouer fatigue, non seulement les yeux, mais tout le bonhomme et si vous avez besoin d'un "câlin actif", il faudra vous contenter de le voir s'endormir d'un coup sur votre sein sans même y toucher.

 

Mais quels sont ces jeux qui vous volent votre mari ? Pires que des maîtresses, les jeux vidéo absorbent toute l'énergie vitale de votre mâle Celles qui connaissent WoW (World of Warcraft) peuvent vous en parler savamment, ce jeu épuise celui qui s'y adonne, pour ne pas dire celui qui s'y donne, ceci jusqu'à la dernière goutte puisqu'il ne s'arrête jamais WoW fait partie de ces jeux les plus additifs, car ce sont des "MMO" (jeux massivement multi-joueurs) autant dire que celui qui y joue n'est plus ici, il est ailleurs, accompagné de milliers d'autres ! La très mauvaise nouvelle c'est l'arrivée de Diablo 3, le roi des jeux en ligne, il avait déjà fait des ravages avec sa version 2 durant plus de quinze ans le voici en une version encore plus prenante, et pour combien d'années ? 

 

Votre compagnon est un "hard-gamer" ? Si oui, alors au contraire réjouissez-vous, au moins vous avez deux atouts importants : vous êtes tranquille pendant qu'il joue, et vous savez qu'il est à la maison. Par contre, à vous de gérer ensemble le temps qu'il passe sur ces jeux et faites lui comprendre que vous voulez qu'il s'occupe de vous aussi ou bien alors vous avez une solution radicale et satisfaisante : jouez ensemble !

 

Actuellement l'informatique et le numérique modifient progressivement l'ensemble de nos modes de fonctionnement au quotidien, tant dans le domaine du travail que des loisirs ou dans une multitude d'autres catégories d'activités. Notre univers moderne est hyper connecté avec bien des avantages, mais aussi des inconvénients réels si nous ne les maîtrisons pas, c'est à nous de gérer raisonnablement cette avancée technologique afin qu'elle nous soit pleinement profitable personnellement, mais aussi au niveau du couple. Le partage va aussi dans le sens de l'intérêt que nous portons à l'activité de notre conjoint, s'il aime jouer alors intéressons nous à ce qu'il fait mais en contrepartie il participera lui aussi à notre propre activité en retour, pourquoi pas faire à deux du shopping en ligne si c'est le cas. Vivre ensemble, en couple, c'est avant tout partager du temps à deux et aimer la compagnie de son conjoint, par conséquent apprenons à comprendre les nouveaux outils informatiques que nous avons à disposition afin d'en tirer partie pour le couple, pour le meilleur et non pour le pire !

 

"Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer." Friedrich Nietzsche

 

"Etre ou jouer le jeu voilà la question de la vie entière." de Michel Bouthot

 

"Pour jouer, l'homme dispose avant tout de lui-même. Dès l'origine, il est son propre instrument." Jean-Louis Barrault 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Probleme de couple
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 06:38

probleme_relation_de_couple.jpg"La vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille !" La phrase n'est pas directement sortie du dernier film de Woody Allen non, c'est bien la réalité des relations de couple que d'engendrer de la complexité, du risque, de la diplomatie, de la prévenance et beaucoup d'autres problématiques comportementales là où avant, quand nous ne devions nous occuper que de nous-mêmes, il n'y avait que notre petite personne à rayonner et à compter sur ses uniques besoins et désirs de célibataire que l'on soit femme ou homme.

 

Nous pourrions légitimement nous dire, qu'après la phase idéalisée de la rencontre, suivie des quelques semaines, mois (ou années pour certains) où tout se passe idéalement comme sur un petit nuage au paradis, le couple pourrait encore naviguer "ad vitam" comme à son premier voyage en haute mer sans aucun problème majeur ou avarie importante. Que nenni ! Un jour ou l'autre, un minuscule grain de sable vient irrémédiablement bloquer l'un des engrenages relationnels du couple et, des fois, se transforme même en rocher menaçant l'ensemble de l'équilibre fragile, néanmoins construit pour durer, celui de l'édifice conjugal tant désiré et élaboré avec souvent intelligence et patience, pièce par pièce.

 

C'est au premier accroc, au premier conflit, quel qu'il soit finalement, que l'on voit si le tissu relationnel va ou non tenir au sein du couple, et c'est dans cette situation conflictuelle initiale et nouvelle que les partenaires verront leurs espoirs se déchirer ou bien sauront s'ils peuvent se raccommoder pour éviter de voir tout partir en morceaux. Heureusement, nous avons tous le potentiel et les outils pour réparer les petits bobos du quotidien, la plupart du temps les disputes contextuelles où les désaccords de principe se règlent assez rapidement, grâce à la logique, à l'intérêt de chacun mêlé à l'empathie réciproque en  gros : grâce à l'amour à l'autre, puisque c'est bien ce dont nous parlons ici.

 

Mais le couple est comme une mécanique, ses rouages, pour garder cette image pratique, sont soumis tôt ou tard à l'usure du temps, à cette rouille conjugale qui sclérose et érode petit à petit les bases des compromis stabilisateurs de la bonne marche de la machine relationnelle. Pour ne pas voir se gripper cette belle mécanique, le couple doit non seulement entretenir chacune des pièces de transmission, mais aussi en ajouter régulièrement d'autres pour être plus clair et plus ciblé : le couple doit savoir évoluer dans le sens de la construction commune, du renouveau et de l'effort de vouloir avancer dans la même direction. Ces bonnes initiatives peuvent être progressivement oubliées au fil du temps, ou bien s'atrophier par habitude, donc attention, car un couple, ça s'entretient chaque jour !

 

Alors, se poser des questions sur son couple, c'est effectivement une très bonne chose, si néanmoins cette interrogation se fait de manière mutuelle, à deux, sur des points qui le demandent instamment. Il devient problématique de transformer ce questionnement en doute sur sa relation de couple si le constat est univoque et personnel, sans aucun dialogue ni explication cohérents, sans clarification de part et d'autre. Dans bien des cas, les petites phrases suivantes peuvent surgir incidemment à l'esprit et corroder pernicieusement comme de l'acide toute la confiance que nous avons en notre partenaire s'il n'y a pas la communication adéquate au bon moment :

 

- je n'ai plus goût à rien, ma relation ne me satisfait plus, c'était mieux avant

- elle (ou il) me parle moins qu'avant, j'ai l'impression de ne plus compter

- je décide de tout, nous ne faisons ou nous ne décidons plus rien ensemble

- j'ai des projets personnels, mais j'ai peur d'en discuter, donc je laisse tomber

- Il (ou elle) n'est plus aussi attentionné(e), j'attends un vrai changement 

- Sexuellement, la routine s'est installée, j'avoue m'ennuyer durant nos ébats

- nous sortons de moins en moins, j'ai perdu tous mes amis, je me sens mal

- je me pose des questions sur ses sorties professionnelles, tout ça est flou

- j'ai peur d'être abandonné(e), j'ai perdu la confiance que je lui avais donnée

 

Les petites phrases que l'on se répète et qui tournent dans nos têtes lorsque nous avons un doute sur notre relation de couple sont terribles elles ne font finalement qu'entretenir de manière très malsaine le terreau d'une situation conflictuelle inéluctable à venir, une situation conjugale qui s'est progressivement dégradée dans l'esprit d'un des partenaires, en vue de s'accomplir ou bien sur le point de le faire. Le plus terrible réside souvent dans le fait que justement le partenaire en question n'en a aucune idée précise par manque de dialogue et de concertation et qu'ainsi cette simple et initiale idée du doute se réalise ou se concrétise parce qu'elle n'a pas été éclaircie, discutée, concertée à deux.

 

Encore une fois, le dialogue est l'instrument principal et même l'outil salvateur qui évite la plupart des situations conflictuelles irrémédiables en les aplanissant à la source. Le couple est une entité à deux têtes pensantes, si l'une décide d'aller dans une direction sans en avertir l'autre, alors le couple peut faire du sur-place ou même se séparer si les contradictions deviennent trop importantes. Pour éviter le doute, qui est un poids solitaire, osons affronter en pleine lumière les questions de fond, à deux, et ainsi définir du cap à suivre pour avancer sereinement en évitant les embûches cachées !

 

 

"Le doute est le mensonge de la raison..." Julien Foussard

 

"Quand on aime, on doute souvent de ce qu'on croit le plus." François de La Rochefoucauld

 

"À part le doute, c'est le doute de croire qui fait le plus souffrir." Jean-Michel Wyl

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Probleme de couple
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 09:08

syndrome-fee-clochette-et-peter-pan.jpgNos sociétés modernes engendrent de toutes nouvelles typologies d'individus et de personnalités assez caractéristiques que l'on ne rencontrait pas auparavant, ceci implique de nouvelles façons de percevoir autrui et d'aimer, voire de vivre le quotidien et les relations amoureuses différemment, du moins de les ressentir autrement... Vous aurez certainement déjà entendu parlé du syndrome de Peter Pan, pour résumer brièvement : ces hommes mûrs qui ne veulent pas grandir ni vieillir et qui se réfugient dans un monde qui les rattache à leur enfance et bien il est moins sûr que le syndrome de la Fée Clochette vous soit familier, portant vous êtes peut-être une Clochette en puissance qui s'ignore, oui, vous madame ou mademoiselle ! 


Mais de quoi parlons-nous exactement ? Qui sont ces nouvelles "Fées Clochette" ? S'il y a syndrome, c'est qu'il y a aussi quelques symptômes tranchés sous le terme donc voyons ensemble qui sont ces femmes Clochettes via une courte liste qui les décrit ! Et si vous vous retrouvez dans cette liste, c'est que vous en êtes une :

 

 - Je m'investis totalement au niveau professionnel, rien d'autre ne compte pour moi

- Je ne suis pas facile à vivre, j'ai mes sautes d'humeur et je m'emporte souvent

- Les hommes me tournent autour, mais je ne peux choisir, je préfère les dédaigner

- Je n'ai pas de relations affectives, je n'y arrive pas car cela me semble impossible

- Je me laisse apparemment séduire, pour le plaisir d'attirer, je laisse venir et je jette

- Je suis une hyperactive, je ne m'arrête jamais, j'ai toujours quelque chose à faire !

- Incapable d'aimer car le désir m'est difficile, cela ne m'empêche pas de vouloir plaire

- Je provoque le désir des hommes, je les attire, pour mieux les refouler et dire non !

- Possible que je me venge des mâles, j'avais déjà des relations difficiles avec mon père

- Je souffre en silence de n'avoir strictement aucune vie sentimentale ni de désir sexuel

- Je n'ai pas goût à l'amour, j'en ai peur, j'ai déjà beaucoup de mal à m'aimer moi-même

- Si je pense trop alors je suis mal, je peux même tomber malade pour m'occuper l'esprit

- Même si j'imagine ne pas savoir aimer ou désirer un homme, je reste très jalouse...

 

Voici donc une sacrée Fée Clochette qui se réfugie dans l'hyperactivité professionnelle et qui se refuse à jouir pleinement de la vie, soit parce qu'elle ne le peut pas, soit parce qu'elle ne le veut pas, elle s'est coupée de ses désirs pour des raisons souvent complexes, ses amours sont impossibles ou très difficiles, pourtant les hommes sont bien présents et la regardent avidement, elle apprécie aussi grandement leur désir et leur envie tout en ne les laissant jamais ou si peu atteindre leur but... et même s'ils réussissent un jour à la toucher alors elle n'éprouvera rien pour eux et n'aura aucun désir à leur accorder, par colère ou par frustration.

 

Comme nous le voyons, être une "Fée Clochette" n'est pas très drôle, c'est une frustration en continu, une autoflagellation sentimentale associée à un profond déni de désir sexuel, il y a du mécontentement et de la colère intérieure, un sorte de malheur voulu à se faire du mal et à faire du mal aux hommes qui essaient de l'approcher sans trop se brûler, pour ne pas dire d'apprivoiser la belle ou plutôt la bête ! Mais elle reste femme pour autant puisqu'elle garde néanmoins cette volonté de plaire, et aussi, assez paradoxalement, ce sentiment de forte jalousie face à une rivale potentielle qui convoite les hommes qui la regardent ou qui pourraient l'aimer !

 

Alors, que dire d'une hypothétique rencontre avec un Mr Peter Pan ! En effet, Madame Clochette et Mr Pan auront bien du mal à se rencontrer durablement, encore plus de vivre quelque chose en commun, d'un côté Monsieur ne verra même pas Madame comme une femme désirable tant il est immature en amour, et de l'autre Madame fera tout pour l'en dissuader s'il tente la moindre avancée dans ce sens ! Ce n'est plus un conte de fée, mais une tragédie sentimentale !

 

Durant mes consultations, je rencontre beaucoup de femmes qui ont des problèmes sentimentaux et sexuels avec un profil s'approchant de celui de ce syndrome de la Fée Clochette. Ces femmes ont à la fois complètement perdu pied et foi en l'amour en ayant pris l'habitude de se frustrer de leurs sentiments réels face aux hommes qui les aiment et leur montrent un farouche désir, elles refusent aussi, du fait de leur histoire personnelle, d'avoir en retour un semblant de désir de jouissance sexuel, et même certaines d'entre elles qui arrivent pourtant facilement à l'orgasme n'en éprouvent plus de plaisir véritable tant elles se mettent en situation de désamour et de "non-désir". Dans notre jargon nous appelons ces femmes les "no sex". Heureusement, un jour ou l'autre elles ont enfin un déclic et consultent un(e) spécialiste pour se rendre véritablement compte de la situation et l'état limite dans lequel elles sont arrivées, alors vient un long processus de prise de conscience, souvent douloureux, pour extirper cette sensation de mal-être, cet état volontaire de perte de désir sexuel et de perte d'amour propre et d'annihilation du sentiment amoureux.

 

En amour il n'y a pas de fatalité, il n'y a que des rencontres, bonnes ou mauvaises, un jour le désir revient, un jour l'on fait un choix à deux, un jour le couple se forme enfin, non seulement pour s'aimer mais aussi pour vivre une véritable histoire.

 

 

"La vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons." Robert Lalonde

 

"Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour." Pierre Reverdy

 

"Tout plaisir est plaisir d'amour." Jean Rostand

 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Confiance en soi
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 16:15

probleme_sexuel_masculin.jpgQuoi que l'on dise, les hommes aussi peuvent manquer de désir ou rencontrer un problème sexuel, quoi qu'ils aient généralement la plupart du temps sans arrêt envie de faire l'amour, rien ne les contrarie vraiment quand il faut passer à l'acte mais attention, en ce qui les concerne, pour les problèmes sexuels, ils existent aussi évidemment chez les hommes, mais par contre ils sont bien moins liés à un contexte fortement psychologique comme chez les femmes... allez-y voir ici une différence fondamentale à noter, oui, non ?! Bien entendu !

 

Eh oui, nous le savons, les hommes ne font pas dans la dentelle en matière de sexualité, c'est tout ou rien, quand tout va bien il est même très difficile de leur dire non, avouez-le... et souvent ils ne sont rassasiés qu'à la fin d'un "repas en plusieurs actes", sexuels, il va sans dire ! Mais voilà qu'un jour rien ne va plus : monsieur à un "coup de mou"... vous conviendrez que l'image est parlante, mais qu'il ne faut surtout pas rire de ces choses-là !! Eh oui encore une fois, dire à son homme que "ce n'est rien", qu'il a juste un "petit passage à vide" pour nous faire l'amour et alors nous avons à la maison un grand malade en devenir, voire un mort vivant à la maison ! Car les hommes ne plaisantent pas avec leur virilité... non, c'est même leur sujet de discussion principale (s'il en est un), nous rasséréner oh combien ils sont performants au lit, comment ils tiennent sur plusieurs rounds sur le ring de la chambre, ou bien encore nous montrer toute cette belle énergie (sexuelle) qu'ils expriment dans cette fantastique débauche pour nous honorer comme il se doit !

 

Mais qu'arrive-t-il donc à un homme dont sa libido est tristement en berne, et surtout quelles peuvent être les causes de cette impuissance passagère ? Voyons ensemble le pourquoi du comment de la "machine sexuelle masculine". Dressons donc un tableau des maux des hommes, de ces maux qui font qu'ils ne peuvent soudain plus revendiquer haut et fort leur virilité ordinairement pleinement assumée, une petite liste s'impose. Mon homme n'est pas "au mieux de sa forme sexuelle" quand :

 

- il est fatigué !

 

Vous voyez, la liste est courte. Contrairement aux femmes, plus les hommes ont des ennuis ou autres problèmes, et plus ils ont besoin de faire l'amour pour reprendre des forces, l'on appelle cela "le repos du guerrier", ce n'est pas pour rien !! Eh oui, les femmes disposent de ce don presque magique de pouvoir recharger les batteries des hommes pour les remettre à flot... alors me direz-vous, s'il dit qu'il est fatigué et qu'il ne veut pas faire l'amour... pourquoi ne pas le remettre d'aplomb justement en lui proposant certaines choses plus ou moins sexy, pour ravigoter la flamme petit à petit !

 

Deux solutions : soit il est vraiment très très fatigué et dans ce cas laissons le dormir, du moins pour cette nuit seulement... soit vous allez tout de même le décider. Attention, encore une fois je tiens à le souligner, nous parlons ici d'hommes qui n'ont qu'un petit problème de passage à vide, nous n'irons pas jusqu'au scanner pour vérifier l'état de la chose... des fois il faut faire appel à la chirurgie et nous ne sommes pas spécialistes du bistouri ! Non, notre rôle ici est de redonner de la puissance à nos hommes "bien portants". Et ici par contre la liste est longue pour ce faire, et nous citerons ce qui est habituel. Voici ce que nous pouvons faire pour raviver la flamme de notre homme s'il est un peu "fatigué" :

 

- lui glisser des mots coquins dans l'oreille peut lui donner certaines idées

- se blottir chaudement contre lui dans le lit est une méthode très efficace

- nue sous une nuisette transparente et légère réveille l'œil du chasseur

- un petit striptease, bien comme il se doit, aura l'effet d'attiser la braise

- le lent et doux massage, où vous voulez, reste d'une grande efficacité

- et si vous lui proposiez quelques gadgets... pour s'amuser un peu !

- un bon film X... permet de rejouer rapidement les scènes très chaudes

- et pourquoi pas un petit remontant oral, pas forcément le cachet bleu...

 

Ce sont ici les grands classiques du genre, généralement la petite fatigue sexuelle de votre homme ne résiste pas à ces remèdes sensuels ou sexuels. Mais finalement, s'il est fatigué, le mieux est encore de le laisser reprendre des forces pour qu'il assure plus tard, d'ailleurs nous pouvons aussi lui dire que l'attente de l'amour fait grandir le désir. Ici le mot le plus important est prononcé : "désir", il n'est pas de plaisir sans désir, il n'est pas d'acte sexuel gratifiant et bénéfique sans un désir exprimé réciproquement. Les hommes devraient méditer sur les refus des femmes pour savoir que si elles disent non c'est évidemment pour faire grandir ce désir et en jouir pleinement le jour venu... un homme qui a très envie d'une femme lui promet assurément la plus belle nuit d'amour qu'elle puisse imaginer. Et puis, ce n'est pas la quantité qui compte en amour, c'est la qualité de la relation sexuelle et de la complicité qui survient dans cette ardente communion des corps pour rapprocher aussi les liens de la relation et des sentiments, dont celui, le principal, qui est ce sentiment conjugué de sérénité, de sécurité et de plénitude avec celui ou celle que l'on a choisi pour vivre son histoire d'Amour avec un grand "A".

 

 

"La prétendue impuissance d'aimer n'est souvent que l'impuissance d'être aimé." Alfred Capus

 

"La plus grande pulsion n'est pas la libido mais le besoin de sécurité." Jean Delumeau

 

"La fatigue ne recouvre pas les désirs, elle les révèle." Philippe Guéguen 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Sexualité
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 06:46

perte_desir_sexuel_feminin.jpgDurant mes séances, il n'est pas rare et même assez courant que les problèmes de couples soient plus ou moins liés à un autre type de problème bien plus spécifique : le problème sexuel. Aujourd'hui, cette première partie "sexo" sera consacrée uniquement aux problèmes sexuels chez la femme, sans omettre la perte du désir qui y est directement et intimement associée.

 

La toute première question à se poser en cas de perte de désir, c'est la suivante : le problème est-il lié au contexte (dans le sens où c'est l'environnement qui influence négativement l'épanouissement sexuel) ou bien le problème est-il lié à la personne concernée (dans le sens où il y aurait un problème sexuel physique ou de santé). Il est en effet important de bien définir la cause afin de mieux répondre au problème, ceci dit il n'est pas impossible que le problème sexuel soit lié à plusieurs facteurs cumulatifs, mais reste avant tout à définir dans ce dernier cas lequel est le principal pour agir efficacement.

 

Nous, les femmes, nous avons au moins toutes un point commun, c'est que généralement la qualité de nos rapports sexuels dépend avant tout de nos relations amoureuses, par conséquent les deux étant reliées elles vont interagir réciproquement. D'un point de vue purement contextuel, voici donc tout ce qui est susceptible de nuire à l'équilibre sexuel chez la femme et ainsi diminuer son désir ou le stopper, voire même l'inverser dans le pire des cas (répulsion):

 

- il n'est visiblement pas assez attentionné, plus d'affection me stimulerait

- nos relations sexuelles manquent de renouveau, la routine s'est installée

- mes problèmes professionnels me préoccupent trop pour penser au sexe

- j'ai des doutes sur la sincérité de notre relation, ma jalousie me ronge

- mon partenaire néglige les préliminaires sexuels, je ne suis pas en phase

- il me demande des actes sexuels dégradants, je me sens mal et humiliée

- mes problèmes de santé nuisent à mes relations sexuelles pour être sereine

- au travail je suis harcelée par un collègue, cela perturbe ma vie sexuelle

- je suis très fatiguée, je n'ai plus d'énergie pour faire l'amour correctement

- mon partenaire ne fait aucun effort pour me faire jouir, il ne pense qu'à lui

- je suis mal depuis que j'ai pris beaucoup poids, je n'accepte plus mon corps

- il devient très violent durant l'acte sexuel et j'angoisse quand le soir arrive

- je ne supporte plus le corps de mon partenaire, surtout son hygiène négligée 

- j'ai très peur de tomber enceinte, même protégée cela me perturbe fortement

- il me trompe avec une autre femme et depuis je ne veux plus qu'il me touche

- un individu m'a violée et depuis je ne peux plus faire l'amour normalement

- je suis devenue handicapée à la suite d'un accident et ma libido est à zéro

- mes problèmes de drogues et d'alcool ont réduit à néant ma vie sexuelle

 

Ces quelques exemples, très concrets et souvent perturbants, voire même terribles, sont issus d'années d'expérience durant mes séances de coaching conjugal et amoureux, ils m'ont permis d'aborder au quotidien une grande diversité de cas qui entravent notablement et durablement une vie sexuelle normale qui devrait être totalement épanouie au sein d'un couple constitué. A chaque problème existe heureusement une solution, même pour les situations les plus difficiles, car l'amour et le sexe sont deux fondamentaux qui se complètent et savent s'harmoniser en se soignant réciproquement. Bien entendu, c'est un très long travail sur soi qu'il faut engager pour évacuer les peurs, les angoisses, les doutes ou tout simplement les problèmes annexes qui perturbent la relation amoureuse et sexuelle.

 

La plupart du temps, c'est en définissant au mieux le contexte général du problème que l'on trouve la meilleure réponse ou plutôt les réponses conjuguées à cette perte du désir féminin ou d'une forte diminution de la libido. En ce qui concerne plus précisément l'orgasme, qui ressemble un peu à une sorte de "Graal sexuel", c'est très certainement l'aboutissement ultime d'une grande jouissance offerte par le partenaire, la preuve qu'il se donne corps et âme pour vous faire du bien au corps chaque femme peut y accéder très différemment, car chaque stimulus agit de façon intime, car chaque corps réagit aussi de manière unique, et surtout, car chacune d'entre nous est différente dans son histoire personnelle vis-à-vis de la perception de relation sexuelle dans sa chair ou de l'expression du vécu de sa relation amoureuse. Corps et cœur sont irrémédiablement liés chez les femmes, c'est bien souvent ce que les hommes ont du mal à comprendre, il ne suffit pas d'offrir un orgasme au corps de la femme pour la satisfaire, il faut aussi lui offrir quelque chose de bien plus précieux, l'infinie jouissance du cœur, c'est ce que l'on appelle l'Amour!

 

"Le désir est désir de l'Autre." Jacques Lacan

 

"Les femmes désirent ce qu'elles aiment, les hommes aiment ce qu'ils désirent." Sacha Guitry

 

"La femme n'est pas en position de désir, elle est en position, bien supérieure, d'objet de désir." Jean Baudrillard

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Sexualité
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 07:08

voyance_probleme_de_couple-copie-2.jpgNos univers conjugaux quotidiens, ceux de nos vies de tous les jours, sont confrontés depuis quelque temps à une forme d'irrationalité naturelle qui envahie doucement (de manière cyclique à l'approche des grandes vacances) nos esprits et nombre de médias, magazines et sites internet de tous horizons, vous vous demandez certainement de quoi je parle exactement bien que vous l'ayez déjà sur le bout de la langue, j'évoque ici bien entendu : "la voyance" !

 

En effet, disons-le sans ambages, cette sourde attraction ésotérique qu'engendre le "phénomène voyance" sur le grand public est une mode de plus en plus suivie, non seulement pour notre plus grand plaisir et divertissement personnel, comme par exemple rechercher ses affinités amoureuses en fonction de son signe astrologique de naissance, ou bien consulter certaines prédictions obtenues (on ne sait trop comment..) pour savoir si son partenaire va, oui ou non, nous tromper et partir pour toujours ou bien rester dans nos bras pour l'éternité !

 

Cette mode du bizarre et de l'irrationnel, sous couvert d'une pseudo science un tant soit peu amusante, permet d'une certaine façon de rassurer aisément grâce à des formules assez simples, mais efficaces. Souvent dictées à l'emporte-pièce, ces "prédictions" ne s'accommodent pas d'une grande logique ou d'analyses bien poussées, elles sont généralement le reflet de nos peurs intimes, de nos petites ou grandes angoisses, celles que notre amour disparaisse ou soit sous une quelconque "emprise extérieure", pour reprendre les termes appropriés dans de tels discours fantasmagoriques.

 

Devons nous avoir quelques inquiétudes, non pas de notre relation amoureuse actuelle, mais plutôt que l'on cherche à nous faire croire que la voyance pourra nous dicter irrémédiablement notre avenir, que ce dernier est déjà figé dans le marbre du destin que l'on veut bien nous dispenser grâce à des facultés extralucides. La réponse est certainement oui : inquiétons-nous surtout que ce troisième "membre invisible" du couple, celui qui se tient pourtant au loin (voire même dans un ailleurs assez flou), lequel pourrait nous imposer ce dictat d'une destinée amoureuse toute tracée, et ainsi interférer radicalement dans la communication habituelle du couple. Ne laissons pas ce privilège à d'autres, des voyants, des inconnus dont nous ne savons rien, "d'y voir plus clair" dans notre relation par on ne sait quel stratagème pouvant pour le coup détruire une relation ou y laisser planer le doute ! 


Non, restons vigilants, personne d'autre que vous (et votre partenaire) ne peut être plus à même d'appréhender pleinement et de comprendre la complexe psychologie de votre couple, ses besoins intimes, la nécessité d'une véritable communication intense et constructive, de cet élan du cœur qui fait que vous formez un duo dont le rythme bat à l'unisson pour ne former qu'un ! Interférer dans cet équilibre, avec des suppositions qui n'ont pas lieu d'être, spéculer sur le doute et l'échec de la relation, aller dans le sens équivoque d'une ambiguïté sournoise ou teintée de fatalisme, tout ceci ne peut que contribuer à la détérioration d'une relation en troublant son positivisme naturel. Ce ménage à trois, couple + "voyant", est donc à proscrire, car la destinée amoureuse n'appartient qu'à ceux qui la construisent jour après jour, nul n'a autorité sur le couple à part lui-même, nul ne peut dicter son avenir puisque celui-ci se construit réciproquement à deux, en forte communion, en saine communication ouverte et claire.

 

Pour autant, ne soyons pas austères, nous avons tous le droit de nous amuser de ces petites prophéties amoureuses, de ces encarts astrologiques dans les magazines, d'ailleurs je vous encourage à les lire, à deux, en couple, afin d'en tirer de saines conclusions en passant par l'humour pour mieux en rire ou en sourire. L'Amour et l'Humour sont deux partenaires indispensables pour souder une relation au long terme, comme le rire est le propre de l'Homme, l'Humour est le doux ciment de la complicité amoureuse pour passer au-dessus des difficultés de la vie, même les plus grands défis sont jalonnés de petites phrases, de maximes ou de citations qui relativisent les obstacles et permettent au couple de prononcer en duo à haute voix ces petites phrases salvatrices et libératrices, pour ensuite se regarder dans les yeux et se dire sans aucun mot : je t'aime.

 

"Tout est mystère dans l'Amour." Jean de La Fontaine

 

"La vie est une aspiration vers l'avenir." Pierre Leroux

 

"Le désir de l'amour engendre l'amour." Tahar Ben Jelloun

 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Sauver son couple
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 16:21

Passion_coup_de_foudre.jpgQui n'a pas déjà vécu durant sa vie un vrai "coup de foudre" n'a pas vraiment vécu !

 

 J'aurai pu trouver une autre formule moins radicale et bien plus poétique pour exprimer ce que Baudelaire, Ronsart, Mallarmé ou bien encore Eluard, Musset et Rimbaud ont si bien exprimé pour décrire cet instant magique et rare, sublime et terrible à la fois, ce subtil moment personnel où l'âme rejoint le coeur, où l'intellect s'efface devant la passion soudaine, ce que l'on ressent comme une agréable chute des sentiments concentrés en un seul objectif, comme une vague déferlante dans une seule direction... L'expression "tomber amoureuse" en est une image frappante qui résonne à nos oreilles comme un doux souvenir ou bien comme une épreuve, selon que l'on soit encore dans l'histoire amoureuse ou bien que l'on ait clos le chapitre, souvent difficilement...

 

Je parlais des poètes à juste titre puisqu'ils sont les seuls à avoir réussi ce tour de force de coucher à l'encre noire ce sentiment d'extase des premiers instants, mais aussi, ne l'oublions pas, cette souffrance infinie qui peut résulter de la passion inassouvie, de l'amour perdu, du sentiment trop fort pour une seule âme. 


De nos jours la passion amoureuse soudaine, ce fameux "coup de foudre" existe évidemment encore, il n'est pas une relique poussiéreuse des temps anciens du romantisme d'un autre siècle, non, il est bien encore réel, il est puissant et il arrive souvent avec le printemps et les jours ensoleillés, généralement au mois de mai... Mais justement, ceci n'engage que ma personne pour fixer une période plus propice puisque tout le monde me dira qu'assurément l'on peut tomber amoureux à n'importe quel moment ! Mais tout de même, constatons toutes que les hommes sont bien plus avenants au retour des beaux jours... certains d'entre eux n'hésitent pas à dire qu'une sève chaude monte en eux comme celle de l'arbre pour gorger d'énergie de beaux fruits en ronde maturation, que les regards se font plus insistants et sans détour sur les formes des femmes, lesquelles se soulagent de leurs lourds vêtements pour ne porter bientôt que de très légers et transparents attributs, propices à tous les fantasmes masculins... Oui, ne nous voilons pas la face, avec la fin de l'hiver, le retour du feu solaire nous apporte à toutes et à tous l'étincelle de ce feu intérieur digne d'allumer les coeurs pour enflammer rapidement les corps.

 

Une autre expression m'amuse toujours, c'est celle de "succomber à l'amour" ! Voyez-vous comme l'on succombe... allons-nous pour autant mourir d'amour ? Ou bien est-ce là l'expression de cette "petite mort", celle de cette jouissance annoncée qui se fait tant attendre juste avant de se "laisser aller"... Car oui, "tomber amoureuse" c'est avant tout un choc, une prise de conscience instinctive, un lâcher-prise sur le quotidien, se laisser aller à l'idée même qu'une débauche de sexe est possible et même envisageable dans l'instant, et même possible avec l'inconnu qui passe à notre portée dans la rue, celui qui vient de nous reluquer avidement la poitrine ou la croupe ! Tout est alors possible dans la mesure du déraisonnable... c'est avant tout une chaude affaire sexuelle, avec un peu de sentiment... d'abandon de soi, la raison n'a alors plus trop sa place, le "coup de foudre" peut frapper à chaque instant dès lors que l'idée germe dans le bas-ventre et fasse sa loi, naturelle, il va sans dire.

 

Alors, dire que la passion et le coup de foudre ne seraient qu'une simple histoire de sexe qui se réveille ou d'hormones qui titillent fortement aux beaux jours... ce serait évidemment très réducteur, mais tout de même, avouons qu'en ce moment nos sens sont bien en émois... pour chaque femme qui sait très bien que les hommes qu'elle croise ont cette sève qui monte lentement avec le printemps (une belle image que cette sève qui monte), et que dire des hommes qui sentent frémir en chaque femme cette douce moiteur de l'amour sur chacune de leurs courbes brûlantes et douces... Effectivement, dit de cette façon, on se demande comment les rues ne se transforment pas instantanément en lupanar à ciel ouvert !

 

Par conséquent, si vous êtes déjà en couple depuis un certain temps... attention à toutes ces terribles tentations, vous pourriez, selon que vous soyez homme ou femme : succomber à un beau brun ténébreux qui vous fait un petit clin d'oeil coquin, ou alors suivre une belle blonde très plantureuse qui vous sourit en vous fixant longuement... Pour les célibataires, c'est une autre affaire : la chasse est ouverte ! Pourquoi se languir d'un manque d'amour si les circonstances font appel à vos sens et vous propulsent dans la tempête ? Mais dans cette tempête, attention à la foudre, ou plutôt au coup de foudre !

 

Comme son nom l'indique pourtant très clairement, le "coup de foudre" peut foudroyer et c'est un coup. D'ailleurs, quand on sépare les deux mots l'on comprend mieux le danger, souvent après coup, sur la tête... ou ailleurs. Car l'après-coup de foudre peut être destructeur, surtout s'il n'est pas partagé et réciproque. Notez bien à l'encre rouge que certains hommes ne cherchent que le "bon coup" là où les femmes voient l'Amour avec un grand "A" dans ce soudain "coup de foudre". Et la chute qui suit n'est pas aussi réjouissante que les ébats consommés, il ne reste alors, si j'ose dire, que des abats, ou plutôt un grand abattement. "Tomber amoureuse", c'est faire vaciller son coeur en offrant son corps et en laissant un peu son esprit de côté... Après "la chute", pour certaines femmes c'est un très difficile réveil, c'est alors à l'esprit de réparer les dégâts du coeur et du corps, souvent plusieurs mois ou années ne suffisent pas à se guérir d'un moment d'égarement de quelques jours ou de quelques semaines. Notons aussi que certains hommes, eux aussi, peuvent "tomber de haut" et évidemment souffrir, tout comme les femmes, de cet "après" qui n'a pas duré, alors qu'ils y croyaient.


Mais ne soyons pas rabat-joie ! L'Amour est la plus belle aventure qui puisse arriver à chacun d'entre nous, ne pas prendre de risque, ne pas parfois se laisser tenter par l'amour c'est certainement passer à côté de sa vie, et surtout d'une vie à deux, en couple amoureux et heureux. Pour trouver l'âme soeur, il faut quelquefois chuter avant de tomber sur la bonne personne, celle qui partagera votre vie, dans votre coeur, votre corps et votre esprit.

 

"Une rencontre, c'est quelque chose de décisif, une porte, une fracture, un instant qui marque le temps et crée un avant et un après." Eric-Emmanuel Schmitt

 

"C'est comme un coup qu'on reçoit là, pan ! dans le creux de l'estomac. Très curieux le coup de foudre !" Alphonse Allais

 

"Ce qui comble, ce n'est pas la passion sensuelle ; c'est la rencontre, c'est l'intimité." Thérèse Tardif

 

"Deux êtres qui s'aiment se rencontrent toujours." (Proverbe danois)

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Seduction
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 16:23

jalousie_cpnfiance_couple.jpgProblème de couple majeur que celui-ci ! Comment ne plus douter, arriver à réfréner jalousie et ressentiment accumulé pour enfin reconstruire une confiance bien échaudée par une aventure extra-conjugale du conjoint... Évidemment ce ne sera pas facile, mais tout le monde devra jouer le jeu de l'amour jusqu'au bout pour fortifier un édifice quelque peu abîmé par la tempête qui a ravagé les certitudes d'une fidélité à toute épreuve.

 

Dans un premier temps, dressons plus précisément le tableau afin de dégager les grandes lignes de la situation et ainsi de trouver ensuite les meilleures solutions envisageables. Le couple se trouve dans un de ces cas de figure entraînant à la fois une forte jalousie, une terrible interrogation et un ressentiment puissant voire même méchanceté et anéantissement mêlés :

 

- j'ai soudain découvert que mon conjoint me trompait depuis peu...

- mon conjoint m'a avoué une infidélité récente, mais passagère...

- il (elle) me dit en aimer un(e) autre que moi, je suis effondré(e) !

- mon conjoint entretient une autre relation depuis plusieurs années...

- j'ai su qu'il (elle) n'avait pas résisté à la tentation avec un(e) autre !

- mon conjoint me dit qu'il m'aime, mais fait l'amour avec un(e) autre !

 

Comme nous le voyons, les situations ci-dessus sont bien différentes les unes des autres, mais toutes sont extrêmement perturbantes pour la personne trompée et aussi pour le couple qui joue ici son unique joker dans cette "partie de la vie à deux". Notons de suite qu'il faut bien faire la différence entre une situation avouée et une qui est complètement cachée, car la tromperie est alors double dans ce dernier cas... mais ne dit on pas : "faute avouée est à demi pardonnée" (du moins, c'est ce que l'on dit !).

 

Dans tous les cas, il faut déjà clairement que la relation extra-conjugale cesse complètement pour que le couple puisse commencer l'étape suivante de la reconstruction, il n'est en effet pas possible ni admissible de retrouver de bonnes bases sur les sables mouvants d'une infidélité qui perdure ! Certains couples peuvent néanmoins parfaitement "s'acclimater" de situations complexes où les deux conjoints s'accordent sur des passe-droits en matière de sexualité tant que l'amour est préservé, mais pour ne pas nous égarer, nous ne nous attarderons pas aujourd'hui sur cet "arrangement" puisque c'est une exception qui confirme la règle majoritaire, celle de la fidélité, avant tout.

 

Dans le cas précis d'une demande de pardon spontanée et uniquement si le conjoint revient vers vous après avoir évoqué pleinement son "erreur" ou bien sa "faute", vous pouvez alors non seulement vous féliciter de cette situation qui prouve que votre amour a été le plus fort, mais aussi renforcer celui-ci pour avoir réussi à surmonter cette épreuve en toute confiance retrouvée. A vous ensuite de ne plus douter et de ne pas tomber dans la paranoïa que cela recommence un jour... jouez plutôt la jalousie modérée, celle-ci peut alors être revendiquée à juste titre pour rappeler à votre conjoint que vous restez vigilant(e), cela prouvera aussi "de facto" vôtre attachement véritable...

 

Par contre, si c'est vous qui découvrez que l'on vous trompe effrontément, en cachette, avec une ingéniosité perverse... alors là, dans cette situation vous avez le droit de hausser le ton et de demander des explications rapides, complètes et franches. Lorsque tout aura bien été mis à plat, ce sera à vous de voir si votre conjoint persiste et signe ou bien s'il renonce... à vous ou bien à l'autre relation. L'heure du choix et des explications est un cap très difficile à mettre en place et à passer, mais rien ne se fera sans une situation claire. Le pire qu'il puisse arriver c'est l'enlisement ! Que rien n'avance et que la situation se dégrade très lentement jusqu'à graduellement anéantir l'un ou l'autre, voire les deux, ou même les trois ! 

 

Je le dis et le répète dans chacun de mes articles : le couple, ce ciment qui unit deux personnes qui s'aiment, est constitué principalement des ingrédients que sont la confiance, le respect et la communication. La confiance en l'autre, pour ne pas avoir de doutes quant à son engagement véritable, ensuite le respect, pour ne pas utiliser l'autre comme un simple objet de son propre désir égocentrique, mais lui reconnaître sa plénitude en tant qu'individu à part entière et droit à la réciprocité, enfin la communication, pour ne rien cacher d'une situation, même et surtout problématique ou conflictuelle dans le couple, car la clarté des mots écarte au loin les maux et les dissout dans la compréhension.

 

Vous êtes jalouse ou jaloux, basiquement c'est un sentiment humain normal qui peut et doit être assumé de part et d'autre dans le couple, de manière modérée et ouverte, sans excès, avec humour parfois pour souligner que vous êtes "attentionné(e)" par votre relation amoureuse. Ne pas confondre avec la jalousie maladive, celle qui peut au contraire devenir pesante, corrosive et finalement néfaste au couple, car dans une configuration de malaise constant et "d'attente perpétuelle", souvent du pire, qui n'a pas lieu d'être, mais qui pourrait alors s'autoréaliser.

 

En règle générale, les femmes ont un peu plus de mal à pardonner un écart amoureux, mais savent tout de même le faire avec générosité et de manière durable, quant aux hommes, cela leur est plus facile dans un premier temps bien qu'ils restent ensuite un peu sur leur garde, cela se traduit positivement par un réel renouveau d'attention pour leur femme, notamment sexuellement pour montrer qu'ils sont dans la place, dans tous les sens du terme !

Pour terminer cet article, j'écrirai juste une dernière phrase à méditer quand on est en couple : "on récolte toujours ce que l'on s'aime !"

 

"Il y a dans la jalousie plus d'amour-propre que d'amour." La Rochefoucauld

 

"La jalousie est un sentiment qui dérape !" Jérôme Riquier

 

"La jalousie est le tyran du royaume de l'amour." Cervantès


Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Jalousie
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 16:48

confiance_probleme_couple.jpgRetrouver confiance en Amour. Combien de couples me contactent chaque jour pour ce "problème" fondamental dans la relation conjugale !

 

Mais, il faut faire bien attention : sous ce terme très générique de "confiance" se cache une multitude de microproblèmes différents, voire de problèmes majeurs issus du couple ou de chaque partenaire... Alors, décryptons ensemble cette fameuse confiance ou plutôt ce "manque de confiance", cette "perte de confiance", ou ce "défaut de confiance"... et, pour rester positifs : le retour de la confiance en amour, en soi, en son partenaire, en sa relation, en l'avenir ensemble !

 

Déjà, dans un premier temps, définissons exactement ce qu'est "la confiance" pour y voir plus clair dans ce mot néanmoins assez "fourre-tout", lequel est bien pratique pour mieux se cacher derrière et peut-être même ainsi se détourner des véritables problèmes de fond...

 

Qu'est-ce que la confiance ? Une femme dit qu'elle est "en confiance" auprès de son homme quand elle dit :

 

- je peux compter à tout moment sur sa présence et sur son aide

- je me sens aimée, sereine et pleinement rassurée dans ses bras

- il sait me dire les mots qu'il faut, m'écouter et s'expliquer sans tabou

- je me sens plus forte, respectée et parfaitement comprise à ses côtés

- je sais que je compte aussi pour lui, qu'il m'apprécie pour ce que je suis

- il sait me laisser être moi-même, il connaît mon intimité sans en abuser

- il sait me donner de l'espoir quand je suis mal, me faire sourire et rire

- il connaît bien mon corps et sait satisfaire mes fantasmes et mes plaisirs

- son amour dépasse la simple relation physique, il sait me dire "je t'aime"

- je sais que je suis sa femme, je me donne à lui comme lui se donne à moi

- je n'ai pas peur de notre relation qui est ouverte, claire, et responsable

- il sait me surprendre agréablement, anticiper mes désirs et mes angoisses

 

Les femmes sont relativement complexes dans leurs exigences et attentes relationnelles, dans leur "amour forteresse", finalement elles veulent un homme responsable qui les comprend et soit disponible pour "être en confiance" et aimer cet homme rassurant, en d'autres termes un homme qui assure sur tous les plans : un Roi (encore au-dessus du prince charmant !)... Dans l'absolu, tout ceci semble très évident, mais dans la pratique, au quotidien, sur le long terme, il peut y avoir des incompréhensions contextuelles qui rendent les choses plus difficiles à vivre, voire même impossibles à respecter de part et d'autre, car justement, les valeurs et les objectifs féminins ne sont pas totalement similaires à ceux des hommes.

 

Maintenant, qu'est-ce que la confiance pour un homme ? Mais réfléchissons un peu... un homme dit-il qu'il est "en confiance" auprès de sa femme ? NON, il ne le dit pas, n'y pense même pas, pour lui c'est une certitude, car "il a fait le bon choix"... par contre, il dit qu'il "est bien avec sa femme", ce qui est une autre forme de confiance, mais pas la même... Alors justement, quand est-ce qu'un homme est "bien avec sa femme", il l'est effectivement quand il dit ceci :

 

- elle sait qu'elle peut compter sur moi, sur mon intellect et sur ma force

- j'aime son esprit pratique, elle est organisée et sait gérer le quotidien

- je suis bien quand elle veut que je la rassure et la serre fort dans mes bras

- elle est la seule à qui je peux dire en toute franchise : "je t'aime"

- ma femme est fantastique, ensorcelante, tellement sensuelle et agréable,

- j'aime son sourire, sa voix, sa peau, la caresser et lui faire l'amour souvent

- elle sait me combler sexuellement, accéder à toutes mes demandes

- elle rend mon quotidien agréable, me libère des tensions et du stress

- elle me devine, dispose d'un 6ème sens et me connaît mieux que moi-même

- je suis bien avec elle quand elle me prend la main et se laisse embrasser

- je suis bien quand elle me dit : "mon chéri, viens plus près de moi..."

 

Ah, ces hommes ! Quand ils aiment... on doit d'abord s'attendre à ce qu'ils aiment "la femme qui est en nous" pour être en pleine "confiance masculine"... et déjà d'eux-mêmes pour mieux nous aimer. Notez-le bien, mesdames !

 

Comme nous le voyons, la notion de confiance dans son conjoint est relative en fonction de son sexe (ou genre, pour être plus précis). C'est en conjuguant leurs connaissances réciproques, avec le temps, que les deux partenaires peuvent réellement acquérir le savoir-faire pour une pleine reconnaissance de la "confiance dans le couple" qu'ils forment, c'est finalement et uniquement "en apprenant à vivre avec le sexe de l'autre" que l'on apprend comment il pense, ce qu'il veut, ce qu'il aime et donc comment vivre à deux au mieux, une femme avec un homme (pour les hétérosexuels). Vivre avec quelqu'un n'est pas simple en soi, lui faire pleinement confiance encore moins, ne nous voilons pas la face : n'oublions pas que nous sommes tous des égocentriques forcenés en puissance... Apprenons déjà à comprendre le sexe (ou genre) de l'autre avant d'essayer de comprendre plus en avant sa personnalité complexe et orientée sexuellement... Un homme reste un homme et une femme reste une femme, chacun dispose de ses exigences, de ses besoins et de ses contraintes mentales, sexuelles, existentielles, matérielles, etc. N'oubliez jamais cette notion fondamentale que votre partenaire ne pense pas comme vous, même si vous regardez tous les deux dans la même direction vous ne voyez pas toujours la même chose à l'horizon !

 

En conclusion, mettez-vous, le plus souvent possible, à la place de votre partenaire sexué(e), anticipez ses demandes, ses peurs et ses plaisirs. C'est dans cette connaissance progressive de l'être aimé que vous pourrez enrichir votre relation durablement, avec des plaisirs renouvelés et variés, dans une entente et une complicité de plus en plus forte au fil du temps. L'amour, c'est déjà comprendre l'autre, l'accepter et le faire évoluer selon ses capacités et ses désirs. N'essayez pas de changer votre partenaire en le formatant selon votre unique ambition, même avec une bonne volonté c'est aller devant de grandes désillusions, c'est aussi à vous d'accepter ses défauts comme ses qualités, la valeur de l'autre comme ses handicaps. Et comme personne n'est parfait, alors vous aurez la chance fantastique de pouvoir vous compléter et vous aider sur la route, souvent chaotique, de la vie... ici est le véritable bonheur, l'amour complet : partage et don de soi en toute confiance réciproque dans un couple qui sait et qui a le désir d'évoluer, à deux, sans perte d'identité personnelle... bien au contraire.

 

"La confiance ne se réclame pas, elle se gagne." Marc Goldstein

 

"La clef qui ouvre toutes les portes... La confiance." Charlotte Savary

 

"L'amour, c'est le calme et la confiance." Thérèse Tardif

 

"La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit." Eric Tabarly 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Probleme de couple
commenter cet article