Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 18:14

 

routine-dans-le-couple.jpgQue vous souhaiter de mieux en cette nouvelle année 2013 que d'avoir un couple dynamique et en très bonne santé ! Pour ce faire, il vous faudra éviter la routine qui peut s'installer à tout moment, et c'est justement le thème de cet article !


Mais déjà, posons-nous la question : d'où vient la routine et qu'est-ce exactement ?

 

Pour définir ce que je qualifierais par une courte périphrase : le principal problème de couple de notre époque, la routine n'est déjà pas du tout une triste fatalité, il existe en effet des couples qui n'en souffrent jamais… quel est donc leur secret ou la bonne méthode pour ne jamais avoir à se poser la question suivante : "nous sommes là, tous les deux et nous avons l'impression de coexister mais de ne plus vivre avec exaltation notre relation conjugale". C'est ce qui caractérise en premier lieu la routine, ce manque d'envie de faire à deux, le manque d'entrain ou de tonus pour envisager quelque chose de nouveau à réaliser en couple, ce que l'on ne pourrait pas faire seul(e), sinon pourquoi vivre à deux si l'existence n'a pas plus de piment, d'énergie commune ou de perspectives qu'en étant célibataire.

 

Nous avons d'emblée une piste, la routine s'accommode d'un manque de nouveauté et de volonté de réaliser des projets à deux. Nul besoin d'ambitieux projets pour dynamiser une relation, non, ce qu'il faut c'est très certainement juste casser le train train quotidien qui paralyse ou du moins qui ankylose la relation en la plongeant dans le bain chloroformé d'un quotidien répété mille fois… Alors, pour sortir de cet état léthargique qui freine toute nouvelle exaltation, rien de mieux que d'envisager quelques petites surprises pour bien commencer l'année ! Il est vrai qu'après Noël et les fêtes de fin d'année, les cadeaux ont été présents… si ce n'est pas le cas… alors bougez-vous et faites vite quelques cadeaux inattendus à votre partenaire !

 

Les femmes aiment les fleurs, messieurs qu'attendez-vous pour en offrir, oui mais attention : ne lui offrez pas n'importe quoi, faites dans le surprenant, l'extravagant ! et puis le principal c'est le petit mot qui accompagne le bouquet, sinon vous aurez tout faux !

 

Et vous mesdames, quoi lui offrir alors qu'il a déjà tout… d'une pierre deux coups achetez-vous de superbes pièces de lingerie, ainsi vous serez ravies de lui montrer comment vous les portez à la nuit tombante… il sera émerveillé par tant de charme érotique, voire exotique si vous optez pour des dessous très affriolants qu'il n'a pas l'habitude de voir sur votre corps si sensuel dans ces "charmants ustensiles érotiques"…

 

Mais hormis le petit cadeau-surprise, celui qui fait toujours plaisir en couple c'est évidemment celui que l'on décide spontanément de s'offrir à deux, et quoi de plus intéressant que de se faire un sympathique week-end en amoureux dans un lieu que l'on ne connaît pas, essayez le hasard et tentez le diable à deux en partant pour l'inconnu, cherchez près de chez vous (sur internet c'est facile) le petit resto où vous n'avez encore jamais été goûter le délicieux menu, passez une nuit loin de votre lit habituel pour une folie douce dans un hôtel de campagne ou dans une belle ville très typique.


Comme vous le voyez, le principal pour rompre avec la routine, c'est de rompre avec un quotidien trop formaté qui enferme lentement le couple dans une monotonie aussi insidieuse que répétitive. Alors surprenez-vous et sachez surprendre aussi votre conjoint en le sortant de ses rails, en le bousculant un peu pour son bien et pour le vôtre ! Car oui, l'on peut éviter facilement la routine dans le couple, encore faut-il s'en rendre compte et agir en conséquence.


Si vous désirez des conseils personnalisés pour redynamiser votre couple tout en valorisant votre relation, n'hésitez pas à me contacter, cliquez simplement sur ma bannière ci-dessous pour me faire part de votre problème ou bien téléphonez-moi directement aux 01.73.58.36.36 ou 06.50.75.95.14 (numéros de téléphone non surtaxés).

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 14:56

 

quete-du-graal-amour.jpgS'il est bien un sujet éminemment complexe, ni pragmatique ni logique en soi, difficilement définissable avec certitude ou simplicité et construit sans aucun formatage cartésien préétabli au risque d'aboutir sans état d'âme à de multiples et surprenants paradoxes dans nos choix quotidiens : c'est bien l'Amour ! En effet, l'amour est un sentiment extrêmement composite à la fois dirigé par nos instincts, par notre intellect, par notre corps, par l'ensemble de nos rencontres, de nos jugements et échelles de valeur les plus intimes, inconscientes pour la plupart d'entre elles… Alors, définir l'indéfinissable s'apparente un peu à rechercher l'insaisissable, à effectuer une longue démarche presque initiatique et ésotérique, en d'autres mots c'est un peu se lancer à la quête du Graal que de comprendre ce qu'est l'Amour, d'où le titre assez énigmatique de cet article !


Mais comme tout mystère qui ne demande qu'à être résolu, rien ne nous empêche, au contraire, d'en analyser les causes et les effets, de chercher à comprendre ce sentiment qui éveille en nous à chaque instant la flamme du désir de vivre, d'aller plus loin dans le dépassement de soi pour l'autre ou pour nous-mêmes, d'avancer avec le feu sacré en partageant, en étant accompagné, sécurisé, écouté, compris, aimé… dans d'autres cas hélas totalement opposés, d'être délaissé, incompris, stressé, tristement esseulé sans personne à ses côtés, voire même développer la jalousie, la haine, la douleur et la violence. Comme nous le voyons, tout sujet peut inversement se traiter par son contraire afin de mieux cerner l'objectif principal, puisque définir une chose c'est aussi indirectement "par définition" aussi en faire une liste de ce qu'elle n'est pas, et ceci nous arrange bien pour délimiter les contours pour le moins flous d'un sentiment aussi universel et transcendant que l'Amour.

 

Par conséquent : à chacun son Graal dans sa recherche de l'Amour ou plus précisément de "l'Âme soeur" pour concrétiser cet Amour sous la forme plus tangible d'un conjoint, d'un ou d'une partenaire pour une union en couple, du moins pour vivre intimement une relation avec une personne autre que soi-même… C'est ici, justement dans cette concrétisation de l'Amour, dans cet aboutissement de la recherche de la personne compatible avec qui l'on veut vivre, que l'on peut au mieux définir l'Amour et que celui-ci prend forme humaine avec un visage, une voix, un corps, un intellect, des qualités mais aussi inévitablement et paradoxalement des défauts…

 

Ce qui nous amène très logiquement à nous poser l'ultime question de la "personne idéale". Celle-ci n'existe certainement pas, ou alors uniquement dans nos rêves, dans nos aspirations les plus profondes, lesquelles ne seront jamais comblées in extenso dans la réalité… sauf dans un monde utopiquement parfait ! Ce qui implique, a fortiori, que nous sommes dans l'obligation de n'aimer que des personnes qui s'approchent le plus de cet idéal sans pour autant l'incarner exactement, ici se situe donc le paradoxe d'aimer une personne qui ne nous convient pas "parfaitement"… sinon nous passerions le reste de notre vie à chercher la licorne blanche ou le dahu imaginaire, une terrible quête sans fin et impossible à vivre réellement.

 

Comme nous le constatons finalement, vouloir aimer ou vouloir trouver l'amour signifie aussi et surtout savoir faire le bon compromis entre ses aspirations et la réalité, laquelle nous amène à faire des rencontres et des choix. Pour autant, même si nous trouvons enfin l'élu(e) de notre coeur, le grand miracle de la vie nous désillusionne la plupart du temps quand l'Amour n'est ni partagé ni réciproque ! Encore un paramètre, et pas des moindres, effectivement : il n'y pas d'Amour possible si celui-ci n'est pas pleinement partagé ni évidemment réciproque, et que dire ou faire quand la place est déjà prise… 

 

Dans l'absolu, la recherche de l'Amour n'est qu'une quête légitime de bonheur partagé, la réalité s'apparente plus à un difficile parcours du combattant avec des choix douloureux, des épreuves difficiles à surmonter, de lourdes responsabilités à assumer sachant qu'elles impacteront durablement non seulement notre vie personnelle mais aussi celle d'une deuxième personne… 

 

Alors que dire pour résumer ? Certainement que si vous rencontrez une personne avec qui vous vous sentez en confiance, dont la présence à vos côtés vous est agréable, avec qui vous partagez une liberté d'expression riche et sans entrave, avec qui vous aimez partager la pleine jouissance de vos corps sans aucun tabou, pour qui l'échange, la parité et le respect sont de mise… alors ne perdez pas une minute à vous poser trop de questions de savoir si c'est bien la bonne personne : vivez ensemble la fantastique aventure de la relation de couple !

 

Mais comme tout n'est pas si simple et que la vie apporte souvent des incertitudes (ou des surprises), si vous avez des questions ou quelques problèmes à résoudre avec une spécialiste du couple, n'hésitez pas non plus à me contacter si nécessaire pour une étude personnalisée de votre relation, cliquez dès maintenant sur ma bannière ci-dessous (formulaire de contact pour exprimer rapidement votre problématique) ou bien directement par téléphone aux : 01.73.58.36.36 ou 06.50.75.95.14 (numéros directs non surtaxés).

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 08:19

relation_extra_conjugale_marie_vous-l_aimez.jpg

On dit souvent que "L'Amour est aveugle". Il est des situations dans la vie des hommes et des femmes qui semblent, dans ce sens, transgresser toutes sortes de logiques, toutes barrières et dépasser les plus grands abîmes pour exister ou vouloir perdurer pour vivre encore plus fort. Il en est ainsi des amours interdits ou des relations amoureuses qui font appel à nos plus profondes aspirations, à nos énergies vitales, à l'ensemble de nos ressources humaines et surtout à nos représentations intimes de la passion et de l'amour ultime, ces représentations que nous avons souvent construites durant l'enfance.

 

En quelques mots puissants je résume ici la ou les relations que nous avons tous un jour vécues au moins une fois pour nous en souvenir à tout jamais, cette relation qui nous fait courir d'un pays à l'autre en pleine nuit s'il le faut pour retrouver la personne aimée, la puissance de ce feu qui brûle en nous mais qui peut parfois aussi nous dévaster de l'intérieur au moindre faux pas de l'autre, de celui ou celle qui compte le plus au monde, dans l'instant comme dans l'éternité, et nous le pensons alors, pour toujours.

 

La situation amoureuse la plus fréquente, mais pourtant existentiellement la plus problématique que je rencontre durant mon activité professionnelle, c'est bien celle de l'amour extra-conjugal ! Une femme qui aime à la passion un homme déjà marié, ou bien un homme courtisant sans relâche une femme déjà en couple afin d'en faire sa maîtresse... Non, ce n'est pas une situation atypique de roman ni de pièce de théâtre, ce type de relation extra-conjugale est l'une des plus communes qui soient et aussi des plus humaines depuis l'aube des temps ! Même la bible ou d'autres livres sacrés y portent une attention toute particulière comme le 9ème commandement, l'un des plus connus de tous : "tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain". Notons d'ailleurs que la bible ne fait pas dans la parité avec un "tu ne convoiteras pas l'homme...", mais ne faisons ici pas d'inutiles polémiques.

 

Qu'en est-il de ce type de relation complexe ? Une femme aime un homme déjà marié. Celui-ci se laisse séduire par les charmes de la femme en dehors de son mariage ou de sa relation de couple stable. Bien souvent, les hommes trouvent tout à fait normal de "compléter" leur sexualité à l'extérieur du couple sans qu'ils y voient une faute ou des "conséquences", cela les gêne beaucoup moins que les femmes qui n'ont pas du tout la même perception de cette relation extra-conjugale, ni les mêmes raisons... Mais justement, que va chercher un homme déjà marié dans ce type de relation avec une maîtresse:

 

- un bon dépaysement en dehors de son couple légitime

- un excellent complément sexuel, mais purement d'appoint

- une aventure qui peut s'arrêter sans conséquence pour lui

- l'affirmation de sa masculinité pour se sentir plus confiant

- un exutoire pratique pour s'exercer à certaines perversités

- un test en dehors de son couple, pour mieux le renforcer

 

Comme nous le voyons, la maîtresse n'a pas forcément le rôle ou l'importance qu'elle pense en s'attachant à un homme marié, pourtant son amour inconditionnel pour lui la rend généralement complètement aveugle des réelles préoccupations du monsieur, lequel n'a rien à perdre puisqu'il a déjà l'amour bien au chaud chez lui dans son lit légitime... Et ceci est évidemment source des plus grands maux pour les femmes qui jouent les maitresses car elles n'ont pas du tout la même chose en tête en côtoyant cet homme marié, voyons justement ce que, paradoxalement, elles recherchent dans ce type de relation :

 

- un homme différent, attentionné, qui les comprend enfin !

- un homme qui ne s'occupe que d'elles, quand il est présent...

- tout simplement l'amour ! mais celui qu'une autre possède déjà...

- un homme d'expérience, passionné et stable en même temps

- une relation sexuelle forte, non conformiste, enfin non routinière

- un homme qui puisse montrer son amour, en quittant sa femme...

 

En y regardant de plus près et en comparant, je le souligne par expérience : les femmes (maîtresses) sont bien plus cérébrales et dans une vraie relation passionnée, dans la vision d'un grand amour en l'état, dans l'attente du regard ultime et de l'attention du désir, par contre les hommes n'y voient que des avantages (mais "en nature"...) : une femme docile, objet sexuel de substitution, dépendante d'abord de leurs souhaits masculins, disponible uniquement selon l'emploi du temps de l'homme (ou plutôt du couple légitime...). Bien entendu les hommes mariés qui ont une maîtresse sauront parfaitement faire croire que leur relation est basée sur l'Amour, ils n'auront d'ailleurs pas de mal à le faire croire tant la maîtresse est en attente et demandeuse, mais hélas, le plus souvent il n'en est rien, sauf s'ils quittent effectivement leurs femmes très rapidement dès la première rencontre, ce qui reste exceptionnellement rare !

 

Par contre, ils seront dans le vrai et ne mentiront pas quand ils diront que leur "relation compte", en effet cette relation avec leur maîtresse compte, car elle leur apporte la certitude de ne jamais être en manque de sexe, et cela compte effectivement beaucoup pour un homme ! Mais ne soyons pas si misogyne et négative, au contraire rétablissons un juste équilibre : l'inverse est vrai aussi, car un homme qui est en position d'amant face à une femme mariée se retrouve exactement dans la même position d'inférieure dépendance et d'attente répétée...

 

Maintenant, que conclure de tout ceci, et le faut-il ? Sinon que ces relations sont toujours très fortes, d'un côté comme de l'autre "elles consument", basées principalement sur le sexe ou sur une certaine vision de l'amour et de la "dépendance amoureuse", la relation extra-conjugale n'en demeure pas moins un fait de société très largement suivi, en France l'on peut même dire avec humour que ce type de relation est un sport national. Maintenant, reste aussi une très grande souffrance qui peut résulter de telles pratiques amoureuses, ces souffrances sont réelles chez ces maîtresses et amants dans l'attente d'une vie plus partagée, plus équitable, plus réciproque aussi et complète, comme celle d'un véritable couple... ce n'est généralement pas le cas et c'est ici le terrible talon d'Achille de ces comportements extra-conjugaux, lesquels peuvent détruire des familles entières, mais aussi réduire la vie de femmes et d'hommes durant de longues années à une seule attente qui n'en finit plus ou alors à un soudain abandon qui arrive sans prévenir... L'Amour sait être fort, mais il peut aussi être destructeur justement à cause de sa puissance. Alors un conseil : soyez dans le vrai, dans le dialogue, dans le rapport de force équitable, dans la sexualité épanouie et choisie, ne soyez pas dans la souffrance d'une attente qui ressemble à un abandon répété. Vous aussi, passez du statut de maîtresse ou d'amant en trouvant la bonne personne, celle qui vous traitera chaque jour comme un individu "à part entière", comme son véritable et unique amour, c'est bien ce que nous recherchons tous, et des fois il n'est pas si éloigné !

 

"On dit à sa maîtresse qu'elle est unique... ça ne lui suffit pas ! il faut qu'elle se croit seule !" Jérôme Touzalin

 

"Bien des gens n'épousent pas leur maîtresse pour n'avoir pas à en chercher une autre." Jean-Louis Forain

 

"C'est une immense preuve d'infériorité chez un homme que de ne pas savoir faire de sa femme sa maîtresse." Honoré de Balzac 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 12:06

couple_en_crise_je_ne_t-aime_plus_comme_avant.jpgDans une vie de couple, comme dans la vie de tous les jours, au travail, dans la rue ou bien même entre amis, il n'est pas rare de s'entendre dire des paroles que l'on aurait préférées ne pas entendre. Quelques fois ces paroles se gravent et restent ancrées durablement dans nos esprits troublés, elles peuvent prendre des proportions ou des résonances particulières qui viennent ainsi gravement nous perturber psychologiquement.

 

Bien souvent les personnes qui profèrent ces quelques mots dérisoires à leurs yeux ne se rendent pas compte de la portée et des conséquences de leur parole ainsi que de l'impact réel qu'ils provoquent chez ceux qui les reçoivent comme une énorme gifle ou un coup de matraque sur la tête.

 

Ainsi, chez beaucoup de couples bien établis ou en relation de couple depuis un certain temps, il n'est pas rare d'entendre l'un des deux partenaires sortir soudainement "d'on ne sait où", et sans en mesurer toute l'intensité ni l'étendue, le fameux : "je ne t'aime plus comme avant", voire même l'encore plus radical et dévastateur : "je ne t'aime plus" équivalent à un tout aussi destructeur "finalement je ne t'aime pas".

 

Il est vrai que ceux et celles qui osent sortir la "grosse artillerie" en proférant de telles paroles apparentées à un mini bombardement nucléaire, doivent alors prendre en compte toutes les conséquences de leur message et s'attendre à de lourdes conséquences en retour, pour ne pas dire des "représailles militaires" si l'on veut utiliser une terminologie pour le moins guerrière ici tout à fait à propos.

 

Et justement, que reste-t-il après ce terrible bombardement ? oui, posons-nous la question : que se passe-t-il dans la tête de celui ou de celle qui vient de s'entendre dire la phrase qui tue d'un coup la relation amoureuse ou du moins qui la congèle instantanément en quelques secondes après réception, pour une durée indéterminée voire définitivement... Et surtout comment agir ou réagir intérieurement face à cette situation qui vient de celle ou de celui en qui l'on a le plus confiance, le (la) partenaire de sa vie, son autre "moitié vivante", son prince ou sa princesse qui vient en deux mots de nous répudier du trône royal pour nous entrainer dans les bas-fonds du "château conjugal".

 

Beaucoup de questions effectivement... mais qu'en est-il de celui ou de celle qui a lancé les "mots de tous les maux" ? Posons-nous la question préalable de savoir si finalement cette personne n'est elle-même pas en grande souffrance au moment "d'attaquer plus pour se protéger" que pour revendiquer une rupture dans l'instant, ou bien pour tester fortement le (la) partenaire avec un feu d'artifice déstabilisant...

 

La vie de couple, et même de manière générique la relation amoureuse, n'est pas une sinécure, chaque jour passé à deux est une épreuve existentielle complexe où le couple doit redécouvrir l'autre sans pour autant ni l'étouffer ni l'espionner; c'est une charge difficile que de devoir jouer les équilibristes à deux sur le même fil tendu de l'existence, mais pourtant c'est possible. le dialogue, même difficile avec des mots directs et incisifs, reste un élément de communication primordiale de la bonne marche du couple, mais il faut aussi savoir que certains mots peuvent entrainer de graves crises ou des blessures durables.

 

Dans ces mots souvent violents qui auraient pu apparaitre au quotidien, il faut avant tout y voir une grande détresse de celui ou celle qui les profère, et pas toujours une attaque tournée vers celui qui les reçoit. C'est une épreuve à la fois difficile à surmonter et complexe à comprendre dans ses rouages les plus intimes de la psychologie, même les spécialistes peuvent y voir une fausse réalité et se fourvoyer alors qu'il y a visiblement une réponse et un appel au secours dans ces paroles ultimes... car le "je ne t'aime plus" peut tout aussi vouloir dire "je n'aime pas ma vie" ou bien encore signifier un plus narcissique "je ne m'aime pas moi-même".

 

Rien n'est jamais simple ni évident dans "l'acte de parole", les "mots dits" ne sont pas tous maudits, ils comportent heureusement un revers, celui d'une autre face de la psychologie du couple qui permet très souvent de clarifier une situation assez conflictuelle ou très sombre n'ayant jamais été abordée directement. Soyons très attentifs, sans être néanmoins dans une attente hypnotique ou subjuguante des paroles de l'être aimé, soyons et restons dans cet équilibre d'écoute des mots, dans une franche communication ouverte même si elle peut être extrêmement difficile à entendre car il est des souffrances profondes qui doivent aussi sortir un jour sous la forme trompeuse de "maux dits", dans ce cas sachons les identifier pour mieux combattre les points sombres et brutaux de nos individualités sauvages, sinon le couple aura perdu face à une adversité qui ne dit pas son nom, une adversité de "non-dits" qui se déclame soudainement et insidieusement en "mots dits" très destructeurs.

 

 

"Celui-là n'aime pas véritablement qui n'aime pas jusqu'aux défauts de l'être aimé." Calderon

 

"Quand je n'aime plus, j'ai autant envie de ne plus être aimé que j'en ai d'être aimé quand j'aime." Bernard Fontenelle

 

"Le miracle de l'amour, ce n'est pas d'aimer un homme ou une femme : c'est de s'aimer soi-même juste assez pour être capable d'aimer vraiment une autre personne." Roger Fournier

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 10:02

couple_ami_amant_maitresse-copie-2.jpgEn ces périodes de troubles, de crises mondialisées et de bouleversements de toutes sortes (politique, environnementale, économique, sociologique, etc...), l'individu aussi cherche à son niveau plus personnel ses propres bases et essaie de trouver des repères pour vivre au mieux au quotidien en surfant sur l'actualité de son réel.

 

Les mentalités contemporaines ont placé l'individu sur un large piédestal égocentrique où (hélas) la place d'autrui n'est devenue qu'une sorte d'accessoire nécessaire, mais pas trop, presque un objet de consommation courante et jetable au moindre problème, ainsi vont la vie sociale et les rapports humains de nos jours, autant dire très dégradés ou dans un triste état...

 

Justement, qui dit égocentrique, dit et pense forcément au célibataire, seul(e) dans la jungle de relations amoureuses complexes et/ou artificiellement amicales, seul(e) face à ses doutes ou fausses certitudes de vouloir vivre ou non avec autrui... et la question ultime se pose à un moment : vivre en couple, oui ou non ?

 

Mais avant de vivre à deux, toute une "panoplie de relations" s'offre aux célibataires, femmes ou hommes, lesquels vont devoir jouer un rôle, soit celui de l'ami, du partenaire épisodique, de l'amant d'un soir ou de la maitresse au long cours... ici aussi, pour s'y retrouver dans les types de relations, autant ne pas confondre les termes et scénario au risque de ne plus savoir comment agir, réagir ou même réfléchir clairement.

 

Alors que penser de tout ceci, si ce n'est que toute cette mascarade amoureuse est comme un grand bal où chacun doit se confronter à l'autre en dansant avec lui une valse, où il est évident que le prince charmant et la jolie princesse ne se rencontreront pas du premier coup et que par conséquent des essais sont nécessaires pour se construire d'abord soi-même, ensuite seulement envisager la construction d'un couple.

 

Dans les faits, nous venons simplement d'évoquer la phase des expériences amoureuses qui sont un passage obligé de chaque individu pour définir ses choix de vie, préférences et goûts en matière de sociabilité et de potentialité à penser puis vivre l'entité que représente le couple. Evidemment ce n'est pas une mince affaire et bien souvent nous mettons des années à définir ce que nous voulons, voire même à changer radicalement en cours de route. La psychologie humaine est ainsi structurée que rien n'est écrit à l'avance et que tout évolue; de même les relations que nous entretenons avec nos ami(e)s, partenaires, amants ou maitresses peuvent un jour se modifier en se transformant en une relation de couple réciproquement désirée et durable.

 

Le couple n'existe pas en soi sans une construction personnelle en amont. Le couple est l'aboutissement de la volonté de deux individus de vivre ensemble pour aller plus loin dans leur propre évolution en passant par une relation pleinement partagée; le couple c'est un peu comme l'arc et la flèche, l'un sans l'autre ils ne peuvent toucher leur cible commune, la cible du dépassement de soi-même, de l'abandon d'une certaine forme d'égoïsme personnel pour construire à deux, au-delà et même au-dessus des difficultés du quotidien qu'ils ne pourraient supporter seuls. Enfin, dans le couple le conjoint est tout à la fois : l'ami(e), l'amant ou la maitresse, le (la) partenaire au quotidien, deux êtres bien distincts dans une volonté commune de vivre ensemble une grande histoire d'amour unique et conjuguée à leur image.

 

"Le couple, c'est autrui à bout portant. Choisir c'est se livrer."  Jacques Chardonne

 


"Chacun a besoin que l'autre ait besoin de lui. Dans un couple, trahir l'autre, c'est se trahir soi-même."  Pierre Dehaye

 

"Pourquoi l'amour et la souffrance vivent-ils ensemble ? Parce que c'est un couple."  Michel Conte


 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 09:54

comment_bien_communiquer_dans_son_couple.jpg

Faudrait-il déjà réaliser que " bien communiquer" au sein de la relation de couple consiste à se faire comprendre en envoyant de l'information, et vous le savez bien, il existe tant de manière de se faire comprendre.

 

 

 

 

- En soupirant d'exaspération dés lors que notre conjoint ouvre la bouche

- En aboyant après son partenaire qui comme d'habitude laisse tout traîner

- En faisant preuve d'agressivité chaque fois que nous voulons nous faire entendre

- En bougonnant suffisamment fort pour que notre mari nous entende

- En ronchonnant parce que notre femme a encore déplacé les affaires rangées à un endroit précis

- En s'énervant après soi-même, les enfants, son conjoint de manière régulière

- En levant les sourcils chaque fois que notre femme propose une idée

- En ne tenant jamais compte des désirs de son partenaire car seul notre désir compte

- En dévalorisant sans cesse notre mari devant les amis et/ou les proches

- En exigeant de l'autre son attention, son écoute, au moment que nous avons choisi

 

Vous voyez c'est ainsi que nous communiquons le plus souvent, parfois parce que l'on nous a toujours parlé de la sorte, parfois par lassitude ou par résignation. Certains ne se rendent même plus compte du ton adopté pour se faire entendre. Quoi qu'il en soit vous imaginez bien que votre couple en l'état ne peut que décliner lentement.

 

Que nous reste t-il à partager si ce n'est que nos rancœurs et nos frustrations ?

 

Il y a de la colère, de l'impuissance, de la tristesse et ce sont toutes ces émotions qui circulent en vase clos, et évidement il est bien plus simple d'accabler son conjoint en lui expliquant que s'il faisait des efforts tout serait tellement différent mais l'on oublie souvent que soi-même l'on doit aussi s'adapter et que la communication ne doit pas être à sens unique.

 

Faut-il trouver un coupable ou un exutoire pour justifier de notre mal être ?

Faut-il que notre conjoint se remette en cause pour que tous nos problèmes disparaissent

Faut-il attendre le changement ou chercher à le provoquer, si oui par quel moyen ?

Faut-il faire des efforts pour "se réaliser" ? Sans oublier la construction du couple.

 

Depuis combien de temps n'avez vous pas ressenti un moment de "bien être" ou de "mieux être" seul(e) ou à deux ?

L'oubli de soi (et/ou notre incapacité à se faire plaisir) entraine souvent dans notre inconscient le désir que notre conjoint résolve à lui seul nos manquements et toutes nos défaillances, qu'il soit le principe palliatif de tous nos maux, le sauveur de la situation. Mais avez-vous déjà pensé(e) que votre partenaire aussi attend de vous une attitude réciproque, avez-vous déjà pesé ses besoins ou ses attentes ? C'est pourtant bien cette réciprocité qui est le pilier fondateur de votre union.

 

Si votre couple ne partage plus que des problèmes, qu'espérez vous ? Pourquoi votre conjoint devrait plus facilement que vous trouver la solution à tous vos maux. Rappelez vous vos premiers RDV, avant même que votre couple ne se mette en place que partagiez-vous ? : Séduction, plaisir, rire, amour et oui ! il est quand même bien plus agréable de se projeter de la sorte !

 

Finalement, quand un couple ne communique plus, c'est qu'il ne sait plus se projeter autrement que dans la plainte ou la revendication, le manque et la frustration. Il ne sait plus entendre, il exige, il réclame, il revendique, il a perdu l'essentiel : le goût de partager dans le plaisir et l'harmonie.

 

Mais alors comment bien se faire entendre sans pour autant réclamer ou imposer ?

Apprenez à définir ce que vous souhaitez et aussi à l'exprimer clairement :

 

- Cessez de vous plaindre sans cesse, cela créé un climat délétère

- Laissez-vous de l'espace, allez chercher des ressources individuelles

- Faites ce que vous pouvez ou estimez devoir faire, c'est déjà suffisant

- Posez vos limites et soyez constant(e) dans votre approche de dialogue

- proposez et laissez votre partenaire donner son point de vue librement

- choisissez un moment adapté pour parler de projets ou d'évolution

- Arrêtez d'attendre, trouvez des solutions, mettez les en place, réajustez si nécessaire

 

L'incommunicabilité ? C'est pas qu'on ne communique pas assez. On communique trop et mal. (Robert Lalonde)

 

Mais dans un couple il ne suffit pas de parler, encore faut-il s'entendre.

Jean-Paul Dubois

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 08:37

Comment_bien_vivre_son_couple.jpgOn me pose très souvent la question : "quelle est la solution ou le secret pour vivre son couple pleinement et sans problème" ? Ce à quoi je réponds qu'il n'y a pas une unique façon de vivre son couple au mieux mais plutôt une infinité de chemins menant à cette harmonie tant convoitée.

 

En effet, nous sommes heureusement tous différents et il existe par conséquent autant de couples possibles que de combinaisons d'individus et chacun dispose de besoins, d'attentes ou d'aspirations différentes.

 

Finalement le véritable secret serait d'abord dans le bon choix réciproque des partenaires pour qu’ils puissent vivre en couple : voici donc quelques points évidents mais toujours importants à noter et très certainement à suivre :

 

- les partenaires doivent bien sûr se plaire, s'apprécier, s'aimer

- ils doivent se respecter, s'écouter et surtout bien communiquer

- avoir des préférences, des besoins ou des goûts en commun

- être aussi complémentaires sur certaines activités

- avoir des personnalités bien distinctes mais non opposées

- disposer d'une sexualité de couple volontairement assumée

- savoir d'emblée partager, aider, supporter et motiver le conjoint

- laisser la marge de liberté nécessaire, ne pas envahir l'autre

- ne jamais imposer sans concertation ou sans dialogue positif

- ne jamais porter atteinte physiquement ou moralement

 

Avec ces 10 conseils de base nous avons déjà tous du pain sur la planche pour que "vivre son couple" rime avec une certaine idée de l'harmonie et du bonheur à deux.

 

Evidemment, les bons conseils ne suffisent pas à prévenir les problèmes de couple car c'est dans le feu de l'action, celui de vivre son couple au quotidien, que se révèlent les aspérités qui font que chacun devra mettre vraiment du sien pour passer les épreuves conjugales avec succès et s'en réjouir à deux afin d'évoluer.

 

D'ailleurs voici le maitre mot : "évoluer ensemble", ce n'est pas qu'un concept flou ou philosophique que d'insister sur le terme puisque finalement nous sommes en couple pour évoluer et apprendre "à deux" ce que seul(e) nous ne pourrions jamais atteindre.

 

En ce sens, le couple est une initiation fondamentale de la Vie qui  nous permet de nous dépasser et d'aller au-delà de sa propre condition d'individu recroquevillé sur lui-même, "vivre son couple" est ainsi et aussi certainement une grande étape à la fois personnelle et partagée avec l'autre, c'est une union de raison et de sentiments qui tend à vivre mieux l'existence et d'avoir, d'une certaine façon, un "miroir de soi-même", subjectif mais curateur grâce au regard bienveillant de son (sa) partenaire.

 

Bien des célibataires voient de prime abord dans le couple les aspects sexuels ou les avantages matériels, mais vivre son couple c'est aussi et surtout rompre avec l'individualisme, la solitude et parfois la peur qu'entraine l'éloignement de sa moitié naturelle que représente le (la) partenaire au sein d'un couple constitué.

 

Sans pour autant imposer mon point de vue, le couple est aussi et surtout à la fois une entité structurante et protectrice de l'individu qui lui permet de trouver son véritable équilibre et de se réaliser pleinement tout en apportant aussi à l'autre le même désir d'accomplissement.

 

Finalement, si "vivre son couple" c'était tout simplement bien "réussir sa propre vie" !

 

"Le mariage occasionne de multiples douleurs, mais le célibat n'offre aucun plaisir." Samuel Johnson

 

"Et surtout soyons-nous l'un à l'autre indulgents."  Paul Verlaine

 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 08:12

Comment_gerer_le_stress_dans_son_couple.jpgComment gérer le stress et par déclinaison les problèmes dans son couple car nous le savons tous, nous vivons une "époque formidable" : avancées technologiques remarquables, accélération du rythme de nos vies et allongement de celles-ci, multiplication spectaculaire de l'information en temps réel, réseaux sociaux avancés, loisirs et spectacles de plus en plus grandioses, etc…


 

Hélas ! Le prix à payer est souvent lourd, toute cette agitation effrénée d'un monde moderne en pleine course folle, toute cette croissance globalisée qui déraille, tout ce remue-ménage ininterrompu, tout nous pousse à nous dépasser constamment sans même que nous nous en rendions compte.

 

A suivre ce train d'enfer que nos sociétés nous imposent, l'homme et la femme ont de plus en plus de mal à trouver leur place et/ou un équilibre stable, et disons-le d'emblée et sans ambages : le couple est aussi en crise car il vit dans un monde stressant !

 

En effet, les couples subissent aussi de plein fouet directement ou indirectement les contrecoups de ce que nos sociétés fabriquent de moins bons:

 

- des environnements anxiogènes

- des compétitions destructrices...

- des déchets ultra dangereux en masse...

- de nombreuses peurs et frustrations...

- des pertes de repères multiples...

- de fausses idées ou idéologies...

- un espace climatique qui devient fou

- une dégradation de notre planète

- une incertitude généralisée de l'Avenir...

 

etc… Arrêtons vite cette gentille liste que vous connaissez tous !

 

Il faut savoir que normalement si nous vivons en couple (hétérosexuel pour la majorité), ce n'est pas uniquement parce que la Nature nous à fait complémentaires au niveau sexuel c'est aussi et surtout pour mieux affronter "à deux" le monde qui se présente à nous, pour utiliser des moyens d'action et de réflexion en commun afin d'établir un équilibre viable sur les deux plateaux d'une vie conjugale acceptée, pour confronter les points de vue et anticiper les problèmes "en couple", et tout simplement pour vivre mieux à deux.

 

Ceci dit, même le couple le plus fort et le plus harmonieux subit un jour ou l'autre l'emprise du stress sous une forme ou sous une autre, ce qui peut se traduire de plusieurs façons pour l'un voire pour les deux partenaires:

 

- une perte d'appétit ou au contraire une boulimie

- une sorte d'angoisse ponctuelle ou bien récurrente

- un sentiment de faiblesse et/ou de frustration extrême

- des problèmes dans les rapports sexuels avec le conjoint

- une cogitation associée à un manque de sommeil accru

- la prise de produits, tels des drogues ou de l'alcool

- le déclenchement d'une maladie, une baisse immunitaire

- une communication qui se détériore dans le couple

- une insomnie caractérisée avec des cauchemars

- une aphasie ou au contraire un énervement constant

 

Encore une fois la liste n'est pas exhaustive ni systématique mais l'on voit très vite que le stress peut engendrer de graves problèmes de couple, reste à savoir comment les deux partenaires vont gérer ces effets pervers et retrouver un bon équilibre.

 

Dans tous les cas le couple doit être vigilant, reconnaitre les signes avant-coureurs d'un stress actif chez le partenaire ou anticiper ce stress en y opposant une gamme de solutions à la fois simples mais assez subtiles à mettre en œuvre au quotidien:

 

- savoir relativiser la gravité d'une situation en place

- les encouragements du partenaire sont un point capital

- un dialogue calme, sans énervement, logique et structuré

- le sens de l'humour peut aussi bien alléger le stress

- trouver et orienter la situation sur des vues positives

- être en phase, à deux, sur le cœur du  problème à régler

- chouchoutez votre partenaire, complimentez-le, rassurez-le.

- renforcez les activités en commun au sein du couple

- l'activité sexuelle est un facteur grandement déstressant

 

Comme nous le voyons ici aussi, c'est la base relationnelle et la qualité du dialogue basique du couple qui pourra atténuer puis désamorcer un climat de crise et de stress, la forte cohésion des partenaires face aux problèmes de couple est la clef de la réussite pour vaincre le stress ambiant et donc pour résister d'autant mieux à cette "époque formidable" mais si déstabilisante. Tout comme nous avons un "capital Soleil" en été pour le bienfait de notre peau, le couple dispose d'un excellent "capital anti-stress" à utiliser sans modération puisque celui-ci se recharge constamment grâce à l'amour qui unit les conjoints !

 

"En période de stress, les femmes parlent sans réfléchir. Les hommes, eux, agissent sans réfléchir." Allan Pease

 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 09:23

mon_mari_me_trompe_que_faire.jpgVous avez l'impression que votre partenaire vous trompe ou vous savez qu'il vous trompe ? C'est la première question à laquelle vous devez réfléchir car nous pouvons parfois nous inventer les scénarios les plus sombres simplement parce que notre partenaire a changé de comportement.

 

 


Il n'est pas rare que l'on me demande que dois je faire en cas de trahison ?

 

Vous constaterez qu'en en parlant à vos amies certaines vous répondront :

 

- Je serais toi, je le quitterais, c'est inadmissible !

- Moi je préfère ne pas savoir s'il me trompe...

- tu as qu'a faire comme lui, trouve toi un amant !

 

Il n'existe pas de vérités, mais des croyances personnelles concernant ce qui est acceptable ou non, pardonnable ou non et chacun va réagir en fonction de ce qu'il ressent. Et de ce qu'il croit juste.

 

La première des choses à faire est  donc d'en parler avec le principal intéressé. C'est le dialogue entre vous et les réponses aux questions que vous vous posez qui vont vous permettre de prendre des décisions et non les conseils de vos amis ou de vos proches.

 

- Cette femme est elle entrée dans son lit ou dans sa vie ?

- Envisage-t-il de mettre un terme à cette relation extra conjugale ?

- A t-il le désir de vouloir partager des projets avec vous ou avec elle ?

- Comment envisage-t-il l'avenir ?

 

Ensuite une remise en question s'impose, celle du couple s'impose de fait, mais il me paraît essentiel que vous puissiez également vous remettre en cause car l'important en l'état n'est pas de définir qui est le coupable et la victime mais bel et bien de comprendre la situation qui a conduit votre conjoint à se laisser approcher par une autre femme.

 

- Que va t il chercher ailleurs qu'il ne trouve plus au sein de son couple ?

- Avez-vous l'impression de vous être négligée ces dernières années ?

- Et si finalement cette épreuve vous permettez de relancer votre couple...

 

Bien souvent c'est dans l'adversité et face à une souffrance que l'on croit insurmontable que nous allons déployer toute l'énergie nécessaire pour nous dépasser, nous allons oser sortir de cette routine dans laquelle nous nous sommes laissés enfermer sans nous en rendre compte.

 

- Pour se lancer dans un régime et perdre du poids

- Pour s'accorder enfin du temps avec nos ami(e)s

- Pour se recentrer sur soi et ses besoins personnels

 

En reprenant contact avec vos besoins vous allez vous surprendre à retrouver le goût d'entreprendre avant tout pour vous-même, et par déclinaison aussi pour votre couple.

 

"Jamais les hommes ne deviennent plus tendres que lorsque on leur a pardonné une infidélité de passage" Ninon De Lenclos

 

 

 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 07:55
problemes couples communication

On peut légitimement se demander, si finalement les "outils de proximité" mis à notre disposition (communautés virtuelles, téléphone portable, tchat en ligne, mondes virtuels 3D), au lieu de rapprocher

« le couple » ne l’ éloigne pas parfois davantage de la réalité ? Chacun y va de sa petite interprétation en la matière, en fonction des outils et de l'utilisation qui en sera faite.

 

- Dorénavant on peut aisément espionner le téléphone de son conjoint en attendant "la faute"...

- Lire son statut sur MSN (occupé, libre, etc...) s'imaginant qu'il parle avec un(e) autre ou refuse de nous parler

- Communiquer par texto pour se séparer ou régler des différends, le tout à longue distance sans se voir...

- Afficher sur sa page web personnelle des photos parfois suggestives, de soi, ou mieux : de son conjoint...

 
Accessible partout, en tout lieu et à tout moment, on se livre, on se donne, on s'épie et ainsi notre espace personnel, notre communication verbale et notre intimité se restreignent et s'appauvrissent alors même que nous avons l'impression de ne jamais avoir été autant en mesure de communiquer.
 
Inutile de se caresser du regard, d'utiliser le langage gestuel, de mettre des mots sur nos perceptions... seule notre imagination s'exacerbe avec tout ce que cela engendre comme interprétations et malentendus (colère, humiliation, incompréhensions, attitude paranoïaque).
 
De même que nous ne vivons plus notre vie, mais nous la rêvons ce qui peut expliquer bon nombre d'addictions liées à l'utilisation d'internet dans le domaine du jeu, de la pornographie et des rencontres où la sensation de plaisir est distanciée et immédiate, donc finalement "non engageante" émotionnellement.
Pour autant, une fois l'ordinateur éteint chacun retrouve sa solitude, ses frustrations ou son mal être existentiel.
 
L'utilisation rationnelle de ces outils virtuels est une passerelle pour mieux se retrouver de manière réelle, ces outils doivent par conséquent être utilisés comme une "compensation positive" en raison de nos modes de vie où il faut sans cesse courir après le temps, mais a contrario ils deviennent vite redoutables quand ils sont détournés de leur utilisation première.
 
A communiquer sans cesse, à épier les réactions ou "non réactions" de notre conjoint ne sommes nous pas en train de nous priver simplement du désir :

- Désir de l'attente réelle et non de l'immédiateté virtuelle
- Désir de se retrouver physiquement et non de se connecter
- Désir d'échanger véritablement et non d'échanger numériquement
- Désir de se faire confiance et non de s'épier ou de s'espionner

 
Gardez à l'esprit que le dialogue réel, l'un en face de l'autre, est le meilleur moyen de communiquer lorsque le doute nous envahit... laissez les outils de proximité qui doivent rester ce qu' ils sont, des outils virtuels ponctuels et non des modes de communication réguliers.


Enfin, n'oublions pas que le seul véritable langage est celui qui accompagne nos paroles, celui qui accroche nos regards et nous anime avec force : c'est le langage du corps et de l'esprit qui sait parfaitement dispenser en temps réel les plus subtils et importants messages : ceux des sentiments d'amour qui lient et qui relient humainement les vrais couples sans autre artifice technique virtuel ni ersatz de fausse communication.

 



Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Conseil conjugal
commenter cet article