Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 12:06

Probleme_de_couple_crise_quarantaine_crise-existen-copie-3.jpgLes spécialistes vous diront tous qu'à chaque âge de la vie équivaut sa crise, dès le berceau notre existence est pavée d'étapes importantes, nous ne parlerons bien entendu pas ici de nos premières dents ni de la crise de l'adolescence mais d'une crise qui touche la plupart des couples : la crise de la quarantaine, et pour certains la crise de la trentaine, voire la crise de la cinquantaine...


 A un moment de leur vie beaucoup de femmes et d'hommes ressentent le besoin plus ou moins fort de "faire le point"... attention car cette expression générique regroupe des causes et implique des réactions très différentes selon les individus, les situations et les sexes, par conséquent il serait faux de dire qu'il existe une seule sorte de crise de la quarantaine (de la trentaine ou plus...), un seul symptôme et une seule solution générale pour tous.

 

Néanmoins nous pouvons poser quelques situations basiques rencontrées.


Pour une femme :

- se trouver du jour au lendemain tous les défauts du monde.

- penser ou constater que les hommes ne la regardent plus.

- ne plus avoir de plaisir sexuel avec son conjoint habituel.

- se poser trop de questions sur tout, cogiter sur son couple.

- avoir très peur de vieillir et de se regarder dans un miroir.

- trouver les tâches répétitives, ennuyeuses, insurmontables.

 

  ce qui peut entrainer les réactions suivantes :

- devenir triste ou maussade, agacée ou sans arrêt nerveuse.

- essayer de plaire à tout prix en ayant la "fièvre acheteuse".

- chercher sans cesse des aventures, ou prendre un amant.

- se remettre en question, en introspection, voire en analyse.

- utiliser toutes sortes de crèmes, de régimes ou maquillages.

- tout laisser tomber, constamment avoir envie de faire la fête.

 

Pour un homme :

- se demander si on a accompli quelque chose dans sa vie.

- avoir une irrésistible envie de séduire d'autres femmes.

- être irritable dans son couple ou distant avec sa partenaire.

- ne plus avoir envie de travailler ou se demander pourquoi.

- se poser des questions existentielles ou d'ordre métaphysique.

- passer du temps à l'extérieur du foyer, seul avec des amis

 

  ce qui peut entrainer les situations suivantes :

- une remise en question professionnelle ou familiale (crise).

- se transformer en Don Juan ou insatiable coureur de jupons.

- provoquer une grave rupture du dialogue au sein du couple.

- devenir passif, improductif, rêveur ou développer un "spleen".

- changer brusquement de caractère ou/et suivre une thérapie.

- être absent de la cellule familiale et s'éloigner de son couple.

 

Comme nous le voyons, ces crises existentielles peuvent générer de nombreux problèmes de couple, pour y remédier ou du moins atténuer cet "état de fait", seul le dialogue au sein du couple pourra tenter de désamorcer des situations qui peuvent dégénérer dramatiquement en rupture après une plus ou moins longue période d'incertitude ou de stress.

 

La plupart du temps ces crises peuvent aussi passer complètement inaperçues dans le couple et entrainer des "non dits", de multiples cachotteries ou de très gros mensonges regrettables... la situation peut alors devenir assez rapidement explosive et provoquer incompréhension, jalousie et tristesse dans le couple.

 

Afin de passer plus sereinement ces épreuves problématiques, lesquelles peuvent toucher l'un ou l'autre des conjoints (voire même les deux simultanément) un spécialiste du couple saura parfaitement apporter les solutions adaptées en ciblant les causes et en sachant guider le conjoint qui le demande.

 

Dans tous les cas, sachez que toute crise est surmontable, si votre couple est solide sur ses fondations alors la crise de la quarantaine n'est qu'un passage difficile, à l'image d'un chemin plus escarpé qu'il vous faudra gravir à deux pour la pérennité de votre couple et de votre amour.


Partager cet article

Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 07:30

Amitie_faux-probleme_de_couple_ou_sentiemnt_veritable.jpgA notre époque difficile et troublée, percluse par de multiples crises mais dans laquelle paradoxalement tout le monde semble être "ami(e)" avec tout le monde, il est peut être temps de remettre un peu de bon sens et d'ordre dans le mot "amitié", un "maître mot" effectivement très galvaudé et cuisiné à toutes les sauces notamment à celle du fameux site communautaire FaceBook qui pose ici le vrai problème de notre temps, celui des rapports entre les hommes et les femmes, celui de l'ego, de la confiance en l'autre et de la difficulté à s'impliquer en couple ou à partager des sentiments complexes souvent mal définis par manque de dialogue clair.

 

Mais posons-nous, chacun en ce qui nous concerne, la bonne question et plus précisément celle de l'amitié homme-femme, à commencer par sa définition afin de dépasser les trop simples mots pour leur donner plus de corps et justement du "corps" il y en a dans notre définition puisque nous parlons d'hommes et de femmes qui ne sont pas des entités informatiques virtuelles mais bien des êtres réels en chair et en os !

 

La définition ouvre la porte en grand sur les questions préalables suivantes :


- Comment concevoir une relation non sexuée entre deux personnes qui le sont ?

- Une amitié sincère peut-elle se transformer progressivement en amour véritable ?

- Peut-on conserver une telle amitié extra-conjugale lorsque l'on est déjà en couple ?

- L'amitié homme-femme n'est elle pas déjà simplement une forme primaire de couple ?

- Qu'apporte vraiment ce type d'amitié homme-femme, simple utopie ou réalité positive ?

- Cette amitié n'est-elle pas le substitut d'un amour que l'on n'arrive pas encore à transformer ?

 

Selon que l'on sera ou non déjà en couple, la question de l'amitié entre un homme et une femme (en dehors du couple déjà formé) peut poser un potentiel problème conjugal, en effet, sans pour autant y injecter de la pure jalousie le conjoint peut légitimement voir dans cette amitié extra-conjugale une importante rivalité externe plutôt négative pour son propre couple ceci tendrait à dire qu'il est très difficile de garder des ami(e)s de sexe opposé lorsque soi-même l'on est déjà engagé dans une relation de couple (ou que l'on vit en couple), et cela pour plusieurs raisons évidentes :

 

- Le conjoint n'accepte pas toujours qu'il (elle) passe du temps libre avec un(e) autre

- Le conjoint peut se sentir un peu frustré face à l'amitié portée en dehors de son couple.

- Une certaine jalousie peut effectivement se développer et poser un problème de couple

- "Amitié simple" ou "amitié amoureuse" le conjoint peut finalement se poser la question

- Voir arriver la peur de perdre ou de diluer l'amour de son conjoint face à ses "amitiés"

 

Dans tous les cas, si vous êtes en couple, sachez bien expliquer à votre conjoint que vos ami(e)s sont aussi un espace de nécessaire liberté personnelle pour vous-même mais aussi directement pour le bien-être de votre couple, car vous ne pouvez pas vous couper de vos ami(e)s, et ne vivez pas dans une bulle totalement hermétique, votre sociabilité passe aussi et surtout par les relations extra-conjugales d'amitiés dans le travail, d'amitiés dans des loisirs ou même d'amitiés virtuelles qui sont aussi les nouveaux modes sociaux à prendre en compte dans notre monde moderne.

 

Ceci dit, cela ne remet pas en question la notion de "couple légitime", au contraire car celui-ci sera d'autant plus stable qu'il saura donner cette confiance et cette liberté à son conjoint d'avoir des relations d'amitiés extra-conjugales pour en retirer un équilibre plus intime encore dans le couple constitué, lequel s'aime vraiment d'amour. Et puis pensez bien que les amitiés que l'on portent à votre conjoint prouvent bien qu'il est un(e) partenaire de choix ! Ceci renforcera "de facto" votre envie de conserver l'amour qu'il (elle) vous porte en "faisant le nécessaire" car vous seul(e) savez bien faire la différence entre amour et amitié : c'est bien vous qui partagez son lit et sa vie à plein temps.

 

Si vous n'êtes pas encore en couple (ou si vous ne vivez pas en couple), l'amitié homme-femme vous aidera à mieux connaitre le sexe opposé, tant dans la "construction sexuée des caractères" et pas uniquement sous la "forme sexuelle physique" de la relation entre hommes et femmes, bien que ce soit plaisant de "butiner" Notez tout de même qu'il est plus intéressant et très grisant de bien se connaitre avant de passer à l'acte (si vous en avez néanmoins l'intention réciproque et concertée).

 

Sachez prendre tout votre temps pour développer de vraies "relations humaines" plutôt que d'avoir rapidement des "relations sexuelles" insipides et bâclées, vous en retirerez un plaisir presque magiquement décuplé et sans aucune comparaison... ceci en décidant évidemment conjointement du bon moment : car oui, la simple amitié peut à tout moment évoluer en "amitié amoureuse" avec le temps, et même très souvent se transformer ensuite en un grand amour durable, stable, positif et constructif.

 

L'amitié véritable est un sentiment noble, que vous soyez ou non déjà en couple, sachez-la préserver à tous niveaux et ne la donner qu'à des personnes qui comptent vraiment pour vous.

Sachez  également concentrer et non diluer cette "valeur humaine indispensable" au bon équilibre social et mental, cela en va de votre construction personnelle mais aussi de celle de votre couple, actuel, potentiel ou bien futur.




Partager cet article

Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 08:03

Bien_se_conduire_anticiper_probleme_de_couple.jpgL'amour du couple est remis en cause lorsque un ou des  éléments déclencheurs viennent remettre en cause la légitimité  du couple, tel que :

 

- la routine qui s'installe, l'ennui ou la lassitude.

- la trahison,  l'infidélité, le manque de respect.

- l'absence de désir ou d'amour pour son conjoint.

 

Plus le couple a une longévité conséquente et un vécu en commun mieux il est armé pour trouver une solution face à une crise conjugale ponctuelle, parce qu'au delà d'une séparation envisageable, il y a de nombreux enjeux qui permettent à chacun de réfléchir sur les conséquences irrémédiables d'une rupture (enfants, patrimoine, crise existentielle et psychologique, etc…)


En effet, un jeune couple sans attache (si ce n'est le seul amour initial qui les unit) aura bien plus de mal à trouver du sens pour sauver la relation en cas de crise grave, car leur seul bien commun est l'amour et que chacun sait que cet amour est extrêmement sensible à toute conjoncture déstabilisante d’où la cause d une rupture anticipée.

 

Pour illustrer la vie du couple, jouons avec les symboles et prenons l'exemple d'une voiture qui représente le couple :

 

- Le moteur = le désir et l'amour réciproque des deux conjoints.

- L'essence = l'énergie  indispensable pour que le couple fonctionne

- Les étapes = les épreuves sur l'itinéraire normal de la vie du couple

- L'itinéraire = le chemin emprunté pour concrétiser les projets communs

- Les dérapages = petits accidents de la vie, généralement sans conséquence

- La conduite (à tenir) = de l'écoute,  de l'attention, du respect, de la compréhension.

- L'accident = la remise en cause du couple, laisse des traumatismes légers ou graves.

- La casse = la séparation du couple, quelque chose s'est brisé et n'est pas réparable. 

Bien (se) conduire = un Couple solide qui tient la route dans une même direction choisie:


La voiture va rouler et faire un certain nombre de kilomètres, traverser progressivement des étapes, de belles étapes puis certaines seront plus difficiles lorsqu'il faudra passer des chemins sinueux alors les conducteurs mettront régulièrement de l'essence, chacun leur tour, puis conjointement.


Il y aura bien sûr quelques dérapages, parfois des accidents minimes, le conducteur à beau être différent, ce qui compte c'est la conduite à tenir pour effectuer l'itinéraire dans une même direction sans perdre son chemin, souvent l'un des deux conjoints joue le rôle de co-pilote afin de mieux lire le plan, la répartition des tâches est un facteur gagnant pour faire le parcours sereinement ensemble.

 

Une conduite dangereuse = un Couple fragile, c'est l'accident irréparable:


A peine la belle voiture toute neuve va démarrer que c'est déjà l'accident, pas de maitrise du véhicule, pas de maitrise de la conduite, des dérapages rapides, des changements d'itinéraires, on passe à des vitesses dangereuses, au premier virage un peu serré c'est l'accident grave finalement le moteur lâche et le couple est mort.

 

Votre couple se conduit à deux, avec des étapes communes à atteindre, il y a des parcours obligés et des tests pour avoir son "permis de couple" sans perdre des points de vie !

 

Cela nécessite d'entretenir méticuleusement votre véhicule, de bien préparer votre voyage (tracer l'itinéraire, définir les étapes, l'alternance des conducteurs pour se reposer, d'un co-pilote pour ne pas se perdre, etc.. ) évidemment tout au long de votre vie vous devrez faire face à de nombreux imprévus nul n'est à l'abri d'une courroie qui lâche,d'un éclat sur le pare-brise, d'un changement de parcours si nécessaire,  ou d'un manque de carburant, mais vous avez l'avantage de conduire à deux votre couple, tant que vous partagerez ensemble une vision commune de votre lieu de destination, il ne restera ensuite qu'à trouver ensemble des solutions pour organiser au mieux votre voyage.


Alors : Bonne Route sur les chemins que vous emprunterez ensemble !




Partager cet article

Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 14:17

mon_mari_seduit_d-autres_femmes.jpg.jpgEn voyant son mari séduire d'autres femmes en notre présence, laquelle d'entre nous n'a pas ressenti un petit pincement au cœur le voyant rire avec une autre, la regarder avec insistance ou discuter à bâton rompu avec deux ou trois jeunes demoiselles pâmées d'admiration et quelques fois d'envie...

 

Tiraillée entre la jalousie et la peur de l'abandon, blessée dans notre fierté féminine, un peu humiliée et décontenancée devant le comportement de celui que l'on aime, nous sommes bien souvent indécises ou désarmées quand au comportement à adopter pour mettre fin à ce mal être.

 

Quelques conseils :

 

- Pas d'esclandre ! inutile de faire partager à tous les invités vos griefs, rester digne semble être la meilleure des attitudes à suivre.

- Ne le regardez pas du coin de l'œil toutes les 5 minutes mais intégrez-vous naturellement dans un petit groupe de discussion comme si de rien n'était.

- Ajustez-vous à l'attitude de votre partenaire, agissez exactement comme lui, il y a de fortes chances qu'il vienne vous retrouver très rapidement...

- Discutez en ensuite calmement à votre retour, expliquez à votre conjoint ce que vous avez ressenti sans faire preuve d'agressivité ni de rancune.

 

Les hommes aiment tester leur pouvoir de séduction, d'autant plus s'ils ont un public féminin acquis à leur cause... peut-on les en blâmer ? non, car nous aussi les femmes aimons séduire, finalement ce qui nous blesse ou nous irrite, ce n'est pas tant de voir nos hommes se démener pour parader toute une soirée c'est plutôt la sensation de ne pas être respectée et d'être oubliée pour un temps.

 

Sachez que vous ne pouvez pas non plus mettre votre homme sous cloche "hors du monde", ce n'est pas un objet... et puis vous devriez plutôt être fière de voir votre homme capable de séduire, car c'est qu'il aime les femmes et veut aussi se rassurer quant à son potentiel de séduction...mais plus encore, c'est bien vous seule qu'il a choisi parmi toutes ! Alors passez outre votre petite pointe de jalousie, pensez que ce soir il ne sera rien qu'à vous dans votre lit, vous saurez le lui rappeler dans l'intimité dont vous seule avez la clef du secret de ses désirs.

 

N'oubliez pas que le dialogue est aussi fondamental, cependant évitez de lui demander "si je m'étais comportée comme tu l'as fait, l'aurais-tu accepté ?" Si vous ne voulez pas entendre une réponse du type "je ne sais pas"...


Le problème n'est pas tant de savoir ce qu'il aurait fait à votre place, mais de lui expliquer que vous n'acceptez pas qu'il se comporte de la sorte, et que cela vous perturbe légitimement. Une fois le sujet définitivement clos, recentrez-vous sur votre relation pour ne pas dépenser toute votre énergie à l'épier ou chercher à vérifier s'il va recommencer, car ce qui compte c'est le prochain moment à partager ensemble, ce moment qui donne envie que d'autres moments agréables se produisent, c'est cela que vous devez garder à l'esprit afin de ne pas laisser de mauvaises pensées négatives vous envahir.

 

La confiance en son conjoint est indispensable, mais plus encore la confiance en soi et en notre capacité à séduire cet homme que vous avons choisi en surmontant nos moments de doute, car si vous laissez le doute et la colère s'insinuer au sein de votre relation, vous allez détruire lentement votre relation de couple.

 

Gardez à l'esprit que vous ne pourrez empêcher votre mari de regarder, voire même de chercher à plaire à d'autres femmes, mais sachez que finalement c'est vous qui partagez pleinement son quotidien, son corps, son esprit et son cœur : vous êtes la "femme de sa vie", et c'est bien le principal !



Partager cet article

Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 11:54

Il n'est pas rare que les femmes m'écrivent leur impuissance à dialoguer avec leur mari le plus souvent principalement pour les raisons évoquées ci-dessous :

- Il est la plupart du temps fatigué
- C'est un homme introverti qui parle peu
- Il préfère regarder la télévision
- Il n'a jamais le temps ni l'envie d'aborder le sujet
- Il passe son temps à sortir avec ses amis


- Il refuse de voir un spécialiste du couple
- Il est toujours sur son ordinateur ou sa console de jeu


 
Force est de constater la frustration grandissante de ces femmes qui souffrent et qui attendent un geste, une attention, un mot, et qui s'épuisent, se révoltent, ou renoncent enferrées dans un profond mal-être au quotidien.
Ces femmes alors me répondent, comprenez moi :

 
- Ca ne peut plus continuer ainsi on se dispute sans cesse.
- Je n'ai plus envie de rentrer chez moi le soir
- On ne partage plus rien ensemble
- Je ne veux plus de cette vie là !
- J'ai beau tenter de lui expliquer il refuse d'écouter
 
Il est temps de prendre un peu de recul, vous ne pensez pas ? car il est difficile de se faire entendre dans la colère, la plainte ou dans la frustration.
Vous êtes fatiguée, triste, en demande et en attente, quant à votre mari, il est dans la fuite et dans le refus de dialoguer y compris en présence d'un tiers.

Il me parait donc indispensable dans un premier temps que chacun puisse accepter qu'en l'état il ne soit pas possible de trouver une solution... l'accepter ne signifie pas pour autant qu'il faille renoncer, bien au contraire !

Les femmes bien souvent me disent "je souffre mais que voulez-vous, je l'aime...", la colère est bien souvent mauvaise conseillère, elle vous aveugle, vous ronge et vous empêche de pouvoir définir clairement ce que vous souhaitez partager avec votre mari.
 
Vous me dites bien souvent : "avant il n'était pas comme ça... j'aimerai tant qu'il redevienne comme avant !"
Commencez par définir ce fameux avant, c'est un pré requis indispensable pour communiquer parce que je ne suis pas certaine que votre mari soit capable de me donner la même définition de ce fameux "avant".

 

Pour finir, comprenez que vous n'êtes pas forcément sur un même rythme et que pour dialoguer il faut au moins être deux, alors prenez le temps de retrouver un climat serein et apaisé pour vous faire entendre, cherchez à reprendre seule au calme des moments de respiration, tant d'un point de vue physique que mentalement pour ainsi recouvrer votre calme et sortir de cette colère, grande instigatrice des problèmes de communication au sein du couple.


Partager cet article

Repost0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 07:52

Le couple c'est un peu notre refuge, notre havre de paix, d'autant plus dans un contexte social et professionnel morose ou l'obligation de résultats est de mise et ou les reproches de nos responsables fusent plus aisément que la reconnaissance du travail accompli.


Comment et ou se ressourcer, lorsque nous devons faire face au quotidien, à la crise économique, la crise sociale, la crise du couple, sans parler des périodes de crise que traversent nos enfants, surtout si nous subissons en plus les reproches et crises incessantes de notre conjoint du type :

 

- Je ne supporte pas que tu laisses trainer tes affaires !

- Nous ne sortons plus ou ne faisons plus rien ensemble !

- Tu passes tout ton temps devant ton ordinateur !

- Tu n'es jamais présent quand j'ai besoin de toi !

- Tu ne me fais jamais de compliments ou si peu...

- Tes ami(e)s comptent plus que moi, tu me délaisses...

- Tu t'énerves pour un rien et tu penses avoir toujours raison.

 
 il y a de quoi vouloir fuir une vie de couple stressante et usante non ?!
 

Imaginez un seul instant que votre conjoint s'adresse à vous de manière permanente en étant dans la revendication, la colère , l'insatisfaction, auriez vous envie de satisfaire ses demandes ? voire même simplement de les entendre ou de les anticiper, ou encore mieux : de lui faire plaisir ?

 

De la même manière que nous encourageons nos enfants et que notre soutien les réconforte, les sécurise et les aide à grandir  nous devons apprendre à faire grandir notre couple en  formulant nos besoins de manière positive et non en transmettant nos frustrations sur un ton vindicatif et franchement désagréable.

Ci-dessous les mêmes demandes formulées différemment:

 

- Peux-tu ranger tes affaires qui trainent dans le salon ?

- Nous devrions sortir un peu ensemble pour changer ?

- Tu ne veux pas passer un peu de temps avec moi ?

- J'aimerai bien passer une soirée en amoureux...

- Comment me trouves tu ce matin ?

- Pourquoi ne pas rentrer plus tôt ce soir pour être ensemble...

- Tu veux venir dans mes bras pour te déstresser un peu ?

 

Apprenez à communiquer clairement vos besoins n'utilisez pas les reproches pour communiquer si vous ne voulez pas le (la) faire fuir, et acceptez que votre conjoint ne puisse pas toujours y répondre favorablement, parce que si le couple est avant tout une entité spécifique il est aussi composé de 2 individualités qui ne sont pas toujours sur le même rythme et doivent s'accorder pour retrouver un mouvement de vie synchrone qui crée l'harmonie.

 
"L'ingratitude attire les reproches, comme la reconnaissance attire de nouveaux bienfaits".Madame de Sévigné


Partager cet article

Repost0
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 19:17

En quelques dizaines d’années, nous avons vu les couples évoluer fortement tant dans le domaine professionnel, qu’au niveau de la structure socio-familiale voire aussi de l’épanouissement de la personne ( bien être , sexualité, loisir)

 

Souvenons nous des temps anciens ou la famille  qui représentait « Tout » était le seul axe concordant de l’ensemble des protagonistes et ou le pique-nique dominical était par excellence le symbole de cette cellule parfaitement composée toute génération confondue.

 
La notion de plaisir n’existait pas ou peu , on parlait de devoir , de famille et de patrie.


L’engagement  c’était « Jusqu’ à ce que la mort nous sépare… » et la mort nous séparait.. car il y avait  des guerres et pour conséquence le veuvage, aujourd’hui la guerre se joue dans le couple et
la conséquence reste la  même, l’abandon mais on parle de familles monoparentales.

 

Aujourd’hui quel regard porter sur cette cellule familiale, parfois recomposée qui a mutée voir dégénérée pour certains.

 

Nous évoluons dans un monde moderne ou tout va si vite et ou l’individualisme est devenu une règle au détriment de la cohésion familiale :

 

-          La femme est devenue l’égale de l’homme ( professionnellement,  dans la répartition du temps de libre etc..)

-          Le décloisonnement des générations ( les grands-parents ne sont plus sous le même toit et vivent leur vie)

-          Les mentalités ont changées, le dogme de la famille est tombée au profit d’un ego surdimensionné

-          Le foyer n’est plus l’emblème d’une sérénité partagée mais généralement un lieu de passage de la famille dans son ensemble

 

Comment s’adapter à ce bouleversement pour préserver une certaine cohésion familiale ?

 

-          Il faut définir un espace de partage dans les loisirs

-          Préserver et entretenir un espace transgénérationnel ( repas, vacance, etc..)

-          Ralentir le rythme de la vie moderne en prenant le temps de s’écouter

-          Définir des projets de vie

 

Les statistiques tendent à prouver que la mariage reprend un nouvel élan , le nouvel enjeu pour « ce couple moderne » que chacun puisse apprendre à gérer un ego fort, tout en s’attachant à préserver dans le temps un espace commun pour se raconter, partager et définir ensemble un projet de vie constructif.

 

Il faut que ce couple puisse redonner du sens à la notion d’engagement , voici le défi du couple d’aujourd’hui, main dans la main, élaborer ensemble le modèle parental du couple de demain.


Partager cet article

Repost0
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 06:37
 

Ce sont les tâches quotidiennes du couple qui génèrent la routine !


D'ailleurs qu'est ce que la routine ? ce sont des taches que nous maitrisons par habitude.

 

Faire à manger , laver , repasser, faire les courses etc..

 

Elle apparait dans le couple quand l'un des deux conjoints est fatigué par ces tâches imposées ou qu'il s'impose.


Il n y a plus d'espace pour l'imprévu , les surprises, la désorganisation.

 

Bien souvent je constate que le couple se fige dans un rituel immuable, convaincu qu'il ne peut pas réajuster son quotidien.

 

Il suffit parfois d'une simple feuille de papier et d'un stylo pour transformer son quotidien

 

 

- Tâches obligatoires quotidiennes

- Tâches obligatoires hebdomadaires

- Tâches obligatoires mensuelles

 

Autorisez vous des moments d'intimité, ne laissez pas votre couple s'enfermer dans les contraintes.
 

Nous avons besoin de complicité partagée, de plaisir partagé qui  favorise le dialogue et l'épanouissement du couple.


Et pour finir laissez place à l'imprévu permet de surprendre son conjoint, vous gagnerez à voir dans son regard cette petite flamme des premiers jours.

Vous trouverez d'autres informations sur mon site principal.

www.probleme-amour-eux.fr

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 06:01

Voici un extrait de mon intervention dans l’émission « Et si c’était ça le bonheur ? » une émission quotidienne d’une heure consacrée au Bien être présentée par Faustine Bollaert.

 

 

Les couples qui se disputent sont –ils heureux ?

Vous pourrez la retrouver dans son intégralité sur le site d'Europe 1.

Vous trouverez également de plus amples informations sur mon site

http://www.probleme-amour-eux.fr/go/medias.html

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 08:20


Le coup de foudre n est pas un sentiment amoureux, mais une émotion violente réciproque qui nous envahit
que nous ne contrôlons pas, un désir immédiat, une admiration que l'on éprouve au premier regard.

 







Ce couple se reconnait comme dans un miroir, il y a une attirance partagée instantanée et fulgurante, une idéalisation
de son partenaire, un aveuglement magique.

 

Voilà donc ce couple  en train de brûler toutes les étapes , inutile de prendre le temps de se connaitre, puisqu'il se reconnait.


Pas de déséquilibre dans la relation puisque ce couple est sur la même longueur d'onde.

 

Admiratifs et envieux, regardons ce couple partager ce délicieux moment qui ne saurait perdurer dans le temps.

 

Car enfin, il faudra bien inéluctablement que ce couple se découvre et entre en relation,
c est alors qu'il peut y avoir un déséquilibre.


Il suffit que l' un des deux ne soit plus dans l'idéalisation de la relation :

 

- Je ne m’étais pas rendu compte qu'il était égoïste

- Quand elle parle , je me rends compte qu'elle se plaint tout le temps

 

Un coup de foudre peut se transformer en une relation pérenne dans le temps uniquement  si l'interaction prend le pas sur la sublimation et si nous accueillons notre conjoint pour ce qu'il est, et non pour ce qu'il représente.

Vous trouverez d'autres informations sur mon site principal.

www.probleme-amour-eux.fr 

Partager cet article

Repost0