Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • France-Emmanuelle
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple
  • Vous apporter LA SOLUTION à votre Problème De Couple

Blog France-Emmanuelle

France-Emmanuelle vue sur le Web:

France-Emmanuelle vous informe

Si vous êtes sur mon blog c'est probablement que vous rencontrez un problème au sein de votre couple, vous cherchez une solution ?

22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 13:53

 

cohabitation-couple-separes"Quand l'Amour va tout va !", mais qu'en est-il lorsque les sentiments s'en sont définitivement allés, quand l'on n'éprouve plus rien pour son conjoint, voire pire, quand le dédain, la rancune ou même la haine ont remplacé ce qui unissait ce couple au quotidien et qu'en plus l'on doit continuer à vivre sous le même toit ? Contraints à vivre ensemble alors que tout les sépare aujourd'hui, comment aborder cette très pénible phase de cohabitation forcée où chacun revendique ardemment sa liberté individuelle et son espace vital…


Cette situation critique est bien plus répandue qu'on ne pourrait le penser, en effet beaucoup de couples pourtant en parfaite rupture consommée ne peuvent pas forcément quitter le domicile conjugal et donc vraiment "se séparer dans les faits", ils le sont effectivement dans leurs têtes mais doivent irrémédiablement continuer à se côtoyer chaque jour en partageant le même lieu de résidence. Cela engendre d'autant plus de conflits supplémentaires que la promiscuité est un facteur aggravant, forçant l'un et l'autre à se voir alors qu'ils "ne peuvent plus s'encadrer", le rapport de forces continuel et le stress induit sont deux éléments qui minent encore plus la relation au quotidien, laquelle peut devenir assez rapidement très explosive ! 

   

Alors que faire pour limiter la casse ou pour éviter que l'ambiance, déjà très difficile, ne tourne au pugilat ou à la guerre civile d'une pièce à l'autre ? Chaque situation de cohabitation étant différente, il est risqué de donner des conseils généraux sans tomber dans des schémas erronés qui ne feront qu'amplifier la crise en cours. Par conséquent je vais donner trois grandes orientations principales en fonction de trois types de situations spécifique :

 

- Première typologie, assez rare, le couple ne se déchire pas, il est conscient qu'il ne peut plus coexister sous la bannière de l'Amour (dont nous ne définirons pas les causes), il se parle encore, il cherche à trouver un compromis acceptable pour chacun. Notons que cette configuration, bien que très minoritaire mais néanmoins existante, tend à se développer dans les couples dits "modernes"… Peut-être que la psychologie et la logique ont toutes deux arrondi les angles de la rupture en instaurant un statu quo permettant à la fois le dialogue et la recherche de solutions constructives et libératrices pour les partenaires. Car même s'il n'y a plus d'Amour, le respect est encore présent et impose que l'on ne doit pas sortir les armes pour s'entredéchirer puisque cela, de toute façon, n'arrangerait certainement pas les choses, bien au contraire !

 

La solution sera alors trouvée, ou décidée, souvent intelligemment de concert par les deux anciens partenaires. Généralement aussi parce que les deux ont retrouvé simultanément l'Amour ailleurs et qu'ils savent qu'il est préférable d'aller assez vite pour dénouer l'écheveau sentimental et reconstruire dans un autre lieu, avec l'autre qui attend le dénouement, impatiemment… Dans ce cas, la cohabitation n'est qu'une simple formalité qui ne dure pas, qui est vécue comme neutre, voire comme un tremplin sur un nouvel avenir, chacun de son côté en reconstruisant un nouveau nid tout neuf !


- Évidemment, tout ne se passe pas toujours de manière aussi sage et tranquille, dans notre deuxième configuration, le couple n'a pas cette possibilité de quitter le domicile commun rapidement et aucun des deux ne trouve de solution satisfaisante dans l'immédiat sur ce point. Alors se développent de multiples tensions, des jalousies, des mesquineries qui peuvent très vite pourrir lentement mais sûrement la vie des deux protagonistes, à l'usure comme un poison à lente toxicité…

Cette situation est généralement due à un déséquilibre fort : l'un des deux "a trouvé ailleurs" et a quitté l'autre, qui ne l'a ni accepté ni encore véritablement compris, et qui hélas, reste ainsi en position de faiblesse, seul(e) et sans solution ni perspectives positives à courte échéance. Cette typologie "N°2" est destructrice pour l'un et entraîne assez rapidement sa déchéance sous la forme d'une dépression plus ou moins grave tandis que l'ancien conjoint dispose d'une Vie amoureuse "à l'extérieur" et peut s'en accommoder un certain temps sans trop en pâtir…

Nous avons ici la situation classique la plus répandue, celle du conjoint qui trompe ouvertement tout en étant encore effrontément présent au domicile, sans aucune gêne apparente. Si rien ne bouge, alors l'enlisement persiste et se transforme en une terrible inertie sur la durée… D'un côté un partenaire qui vit pleinement une relation à l'extérieur, de l'autre le conjoint en attende d'un éventuel changement salutaire, voire d'un retour de l'être aimé… ou (au "moins pire") dans l'équivalence : aussi en recherche d'une relation amoureuse extérieure, si néanmoins le contexte ne l'a pas définitivement laminé et contraint à rester dans un état dépressif grave. La seule solution saine serait le départ définitif du domicile, soit de l'un, soit de l'autre, mais dans tous les cas ne pas laisser perdurer ce marécage sentimental.


- Troisième configuration, la plus problématique : ils ne s'aiment plus, ils sont encore sous le même toit et… ils ne cherchent pas ailleurs ! Par habitude, beaucoup de couples peuvent ainsi longuement coexister sans s'aimer. Qu'ils se le disent ouvertement ou non, c'est-à-dire que leur vie soit à couteaux tirés à la maison ou plutôt dans le style "entente cordiale", l'on peut sans se tromper (puisque c'est aussi le cas) avoir un enlisement destructeur et progressif ou bien au contraire violemment explosif, tout comme les volcans ! En effet, "méfions nous de l'eau qui dort", irrémédiablement une telle situation n'engendre toujours au bout du compte que de la frustration, du ressentiment et de l'amertume. Le meilleur moyen de s'en sortir indemne avant la catastrophe finale est de consulter un(e) spécialiste du couple pour enfin faire le point et désamorcer la bombe, qui de toute façon finira par détruire l'un des individus, voire les deux si rien n'est fait…


Comme à son niveau chacune des trois situations génériques énumérées reste problématique et toujours profondément différente d'un couple à l'autre dans la réalité, je ne peux que conseiller de prendre rendez-vous pour justement établir plus clairement "l'état des lieux" en apportant des solutions très ciblées.

 

N'hésitez pas à me soumettre votre problématique amoureuse ou conjugale via mon site (en cliquant sur ma bannière ci-dessous) ou en me joignant directement par téléphone aux 01.73.58.36.36 ou 06.50.75.95.14 (numéros directs non surtaxés). À très bientôt pour sortir enfin de l'impasse et vivre pleinement !

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 09:23

Lacher_prise_et_oublier_son_ex.jpgNous avons toutes et tous eu à subir au moins une fois au cours de notre existence les affres d'une terrible rupture amoureuse, on peut d'ailleurs dire sans se tromper que c'est une épreuve plutôt désagréable de la vie dont on se passerait bien.

 

Par contre ce que l'on sait moins c'est que nous ne sommes pas tous égaux devant cet impact psychologique que cette rupture engendre car pour certain(e)s il faudra plusieurs années pour digérer difficilement l'histoire en se remémorant douloureusement toutes les étapes... alors que pour d'autres quelques semaines seulement suffiront pour enterrer définitivement l'affaire et passer à une autre histoire sans souffrir plus longtemps !

 

Alors pourquoi tant de différences entre les individus devant l'adversité amoureuse ? Pourquoi la rupture n'est-elle pas vécue de la même manière par les un(e)s et par les autres ? Pourquoi enfin n'avons-nous pas le même QE (Quotient Emotionnel) dans ce type de situations ?

 

Oublier son ex est sans aucun doute un exercice délicat et brutal à la fois puisque nous devons supprimer tout ce qui nous rattache à notre ancien conjoint sans pour autant perdre notre âme, une éradication mentale qui passe par les objets, les lieux, les souvenirs, les sensations, les espoirs et projections dans l'avenir ! Ce n'est donc pas une mince affaire... pourtant certain(e)s s'en sortent mieux que d'autres et pour différentes raisons finalement évidentes et logiques :

 

- la relation n'était pas vécue pleinement et pouvait s'arrêter sans aucun dommage

- chacun dispose d'une sorte de "capital nerveux" et celui-ci n'était pas du tout entamé

- la vie du couple n'est pas forcément LA chose la plus importante aux yeux de certains

- à force de se faire plaquer certain(e)s sont immunisés contre les méfaits de la rupture

- les attentes n'étaient pas si grandes et finalement l'enjeu n'en valait pas la chandelle

- la séparation était prévue dès le début, cela n'a eu aucune mauvaise conséquence

- en discutant de la situation chacun savait que cela allait se finir assez rapidement

 

Comme nous le voyons, dans le camp des "résistants à la douleur de la rupture", tout est une question de carapace personnelle et de prévision de cette rupture... effectivement celle-ci sera d'autant plus difficile à digérer qu'elle sera brutale et rapide sans avoir été prévue à l'avance, par contre les personnes qui savent relativiser ou prévoir sont bien mieux immunisées contre les effets négatifs à court, moyen et même long terme (pour ceux qui rabâchent pendant des lustres leurs déboires amoureux et ne s'en remettent pas de si tôt).

 

Alors que faire pour lâcher prise ? Pour oublier son ex mari ou son ex femme alors que l'image de l'être aimé reste irrémédiablement gravée en mémoire comme dans du marbre?!

 

La seule règle à suivre est celle de l'enterrement ! Oui, il faut faire définitivement son deuil de l'ancienne relation ! Ne pas venir y déposer des fleurs toutes les minutes mais au contraire laisser cette relation en lambeaux là où elle est : au cimetière des ruptures, avec un bel épitaphe s'il le faut puisque les histoires d'amour, même terminées, comptent tout de même... Et se dire : "passons à autre chose maintenant que la messe a été prononcée" il faut aller de l'avant et ne plus revenir en arrière, se dire que devant soi il y a d'autres rencontres, tant d'autres amours possibles, et même tellement d'autres que nous ne pourrons pas tous les vivre... ce qui est rassurant puisque cela demandera de choisir et de s'engager sur des voies ouvertes, pleines de nouvelles espérances et de potentialités.

 

Evidemment tout ceci est bien plus facile à dire qu'à réaliser... mais pourtant il n'y a pas d'autre alternative que l'oubli, et notre cerveau dispose très heureusement de cette incroyable capacité d'oubli ! Le phénomène qui enclenche la prise de décision d'utiliser cette capacité s'appelle le "lâcher prise" et porte très bien son nom. Alors il faut apprendre à "lâcher son ex", à "lâcher ses anciens sentiments", à "lâcher les souvenirs douloureux", à finalement lâcher tout ce qui peut entraver la liberté de retrouver une vie relationnelle et émotionnelle normale, une vie indépendante du passé et véritablement tournée vers l'avenir. Si vous avez besoin de conseils et de solutions pour "lâcher prise", n'hésitez pas à me contacter en cliquant sur ma bannière ci-dessous.

 

 

"La vie ne cesse pas après les ruptures, le fil du temps ne casse pas." Monique Larue

 

"Les ruptures ont ça de bon qu'on redevient soi-même." Geneviève Letarte

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 06:42

Plus_envie_de_rien_il_elle_m-a_Quitte.jpgJe n'ai plus gout à rien depuis notre séparation, son départ me laisse vide anéanti(e) comment faire pour m’en sortir ... ?

 

Attention à cet état semi dépressif qui peut conduire tout droit à une dépression bien plus grave si vous ne faites pas appel à un spécialiste pour vous faire aider !

 

Pour commencer, il est normal après une rupture de se sentir seul(e), triste et perdu(e), c'est une étape obligée tout comme lorsque l'on doit faire face au décès d'un être cher, vous allez devoir faire le deuil de l'être aimé.

 

Je sais ce à quoi vous devez vous confronter :

- vous entendez son prénom dans la rue, à la radio, à la télé, tout vous ramène à lui

- il (elle) est parti avec ses affaires et non seulement votre cœur est vide mais l'appartement l'est également

- vous guettez le téléphone qui ne vous quitte jamais, de peur qu'il (elle) vous contacte

- vous  luttez pour ne pas l'appeler alors que vous en crevez d'envie

- vous ne mangez plus, ne dormez plus, vous survivez dans son ombre

Bien sûr je pourrai poursuivre cette liste..

 

Il existe plusieurs sortes d'amour qui nous remplissent et nous illuminent, et en ce moment plus que jamais c'est l'amour de vos proches, votre famille, vos amis qui va dans un premier temps vous envelopper, cherchez leurs contacts pour vous réconforter.

 

Ensuite il faudra remettre en place des rituels, reprendre contact avec vos besoins, regarder devant vous, et pourquoi pas définir un projet sur du long terme, ou relever un défi personnel, car après le temps de la tristesse vient celui de la colère contre soi,  et parfois contre l'autre, utilisez la pour vous dépasser, soyez surprenant pour vous-même. Vous constaterez alors que vous êtes capable de vous accomplir en réalisant "de grandes choses" vous en éprouverez une grande fierté.

 

Ainsi, vous revoilà en contact avec vous-même, c'est un petit pas pour l'humanité mais un grand pas pour « l'homme » (ou la femme) que vous êtes !

 

Je vous épargnerai la sempiternelle petite phrase du type "on se remet de tout" car  je lui préfère celle-ci : "A vingt ans, la rupture entre le plein et le vide est brutale. On ne sait pas se prévenir de la souffrance.  Le bonheur qui nous arrive on le croit éternel. Puis un jour on s'aperçoit que l'un et l'autre se remplace : la souffrance, le bonheur." [Paul Perreault]

 

Le temps de la reconstruction est variable d'une personne à une autre, mais l'essence même de la vie n'est elle pas de vivre des expériences, de faire des rencontres, de se tromper mais aussi et surtout de se rendre compte que nous faisons les bons choix ?

 

Reprenez contact avec vos besoins personnels et mesurez vos succès, vous voilà maintenant sur un nouveau chemin :

 

Ci-joint un extrait du petit prince de Saint-Exupéry, la rencontre avec le renard :

 

- Je cherche des amis dit le petit prince

- Qu'est-ce que signifie "apprivoiser"?

- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie "créer des liens..."

- Créer des liens ?

- Bien sûr dit le renard. Tu n'es pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde....

- Et puis regarde ! Tu vois là-bas les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça c'est triste ! Mais tu as les cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé ! Le blé qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé..........

 

Le renard se tut et regarda longuement le petit prince :

- S'il te plaît .......Apprivoise-moi ! dit-il.......

- Que faut-il faire ? dit le petit prince ?

- Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'œil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près...

 

Ainsi le petit prince apprivoisa le renard. Et quand l'heure du départ fut proche :

- Ah ! dit le renard.... Je pleurerai

- C'est ta faute, dit le petit prince, je ne te souhaitais point de mal, mais tu as voulu que je t'apprivoise....

- Bien sûr, dit le renard.

- Mais tu vas pleurer ! dit le petit prince.

- Bien sûr, dit le renard.

- Alors tu n'y gagnes rien !

- J'y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé...

- Adieu, dit le renard. Voici mon secret ! Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

- L'essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir."

 

Comme pour le Renard et le Petit Prince, sachez que toute expérience est unique, et qu'elle vous enrichit grandement de manière invisible, même une rupture s'avère être une formidable construction car elle permet de dépasser l'instant douloureux en se dépassant soi-même pour ensuite continuer à vivre d'autres futurs instants heureux, ainsi se poursuit le cycle de la vie.

 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 10:29

Comment_oublier_son_ex_la_memoire_du_couple-copie-2.jpgComment oublier mon ex : le coeur a ses raisons…que la raison ignore…

 

Au cours de nos vies, nous avons tous vécus des déboires amoureux et personne ne peut se targuer d'avoir réussi de A à Z sa vie amoureuse sans jamais déplorer aucune erreur ou anicroche sérieuse.


Pour autant les vraies relations que l'on croyait durables et qui "cassent" du jour au lendemain nous laissent un terrible goût amer et un sentiment d'abandon souvent difficile à effacer de notre mémoire, laquelle, nous pouvons le dire ouvertement, a ses raisons que le cœur ne connaît pas, et inversement.

 

Vous étiez heureux ensemble, partageant tout ou presque, il (elle) était votre moitié tant recherchée et enfin trouvée, vous envisagiez de multiples projets sur le long terme vous voyant déjà vivre à deux dans votre petit nid douillet… Et puis patatras ! Quelque chose a enrayé la délicate machine de votre relation de couple, un incident souvent mineur au départ mais qui prend ensuite de l'ampleur pour vous éloigner irrémédiablement l'un de l'autre …Rien à faire, vous pensez qu’il est  trop tard pour "réparer", l'harmonie qui vous semble définitivement rompue, l'équilibre vacille et le couple tombe d'un seul et unique coup porté en se brisant en mille petits morceaux.

 

Voici donc une histoire classique qui arrive régulièrement à des milliers de couples par jour de part le monde, c'est la triste histoire de la rupture, souvent très mal vécue par les deux protagonistes, mais aussi quelquefois provoquée sciemment par l'un des deux en toute connaissance de cause pour clore la relation de manière assez rapide et hélas brutale. Et dans ce cas, alors que reste-t-il à celui ou à celle qui espérait le plus de l'autre, à celui qui s'était le plus investi et qui "y croyait" très fort ? Là est justement la question, et le problème à résoudre : comment oublier son ex quand la mémoire s'accroche aux souvenirs heureux et pourtant disparus comment effacer l'autre, celui qui vous a fait à la fois tant de bien et beaucoup de mal, ici réside d'une certaine façon toute l'ironie de l'histoire, celle d'oublier les bons moments passés ensemble, ceux qui ont été le fondement de notre bien-être et de notre équilibre, ceux que l'on cherche paradoxalement à conserver malgré la douleur de la séparation.

 

Dans bien des cas la dépression (ou la grosse déprime) n'est pas loin pour celui (ou celle) qui n'arrive pas à oublier une relation qui a "tournée court" ce qui devrait d'ailleurs pourtant être une raison suffisante pour "lâcher prise" avec cet épisode douloureux, mais non ! ce serait trop simple "l'esprit amoureux" ne raisonne pas, il tourne à vide, il cogite en boucle et torture inlassablement vos nuits blanches, sans relâche en épuisant lentement mais sûrement toute votre énergie vitale. Je sens ici que certain(e)s d'entre-vous se reconnaissent ou bien que la situation décrite ne vous est pas complètement étrangère...

 

Alors, comment faire pour ne plus "y penser", voici quelques conseils utiles :

 

- ne pas rester isolé(e) sera déjà une priorité, sortez vous aérer la tête

- les proches peuvent vous aider si la famille sait comprendre la situation

- reprendre une activité de loisir ou de sport permet de s'occuper sainement

- ne surtout pas retourner sur les lieux qui vous rappellent votre ex conjoint

- ne pas chercher à côtoyer des ami(e)s communs, cela serait une erreur

- rangez ou éloignez les objets susceptibles de vous rappeler votre ex

- parlez à un(e) spécialiste du couple afin d'extérioriser vos émotions

- Avoir une bonne hygiène de vie permet de stabiliser votre métabolisme

- si vous avez des ami(e)s fidèles et sûrs, parlez ouvertement avec eux

- pour certain(e)s, l'écriture peut aussi être une solution d'extériorisation

- prendre des décisions telles qu'arrêter de fumer peut "vous investir"

- si vous avez des enfants, faites des sorties avec eux, focalisez sur eux

- dans tous les cas lâcher prise afin de ne pas cogiter seul(e) est la règle

- si nécessaire quelques médicaments relaxants peuvent aussi aider

- retrouver un bon sommeil et la quiétude est une priorité absolue

- et ne commencez pas trop vite une nouvelle aventure hasardeuse...

 

En suivant ces quelques conseils de base vous retrouverez progressivement votre énergie vitale, tant physique que mentale, afin de vous investir dans un premier temps dans des occupations "stabilisantes" puis ensuite vous serez de nouveau vous-même à part entière (votre "moi" sera plus fort et serein), vous aurez ainsi en grande partie fait le deuil de votre ancienne relation et vous pourrez alors penser à de nouveaux horizons relationnels avec un(e) partenaire, si nécessaire. Ce n'est qu'en ayant retrouvé une capacité émotionnelle équilibrée, que vous aurez su faire table rase du passé douloureux de votre rupture, alors vous serez à même de regarder l'avenir avec un regard à la fois nouveau et totalement positif.

 

Souvenez-vous, d'autres situations semblables ont pu vous arriver dans le passé, des situations que vous avez déjà certainement surmontées plus ou moins facilement ; la vie est une succession d'expériences et de rencontres, d'actions, de sentiments et de pensées complexes, c'est votre volonté de vivre qui vous pousse à aller de l'avant, d'abord et avant tout pour vous-même, ensuite en partageant avec une compagne ou avec un compagnon lorsque vous en ressentez le besoin et que vous êtes assez fort(e) pour ce partage.

 

S'il fallait d'ailleurs définir la relation de couple, ce serait principalement dans cette volonté commune de partager ces expériences, actions, pensées et sentiments, car rien ne remplace une relation de couple épanouie…

 

Citation : "Les ruptures ont ça de bon qu'on redevient  soi-même." [Geneviève Letarte]

 

 

 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 10:23

Dans le cadre d'une séparation de couple, on voit naître une nouvelle forme de cohabitation liée à la conjoncture économique, en effet le marché immobilier n'étant pas dans une conjoncture favorable,  certains couples sont amenés à devoir cohabiter dans l'attente de pouvoir vendre leur bien immobilier.

 


Séparés dans la forme et mais réunis par un patrimoine commun, peut-on encore parler de séparation puisque rompre consiste à couper justement "Le lien"

 

 

Comment trouver un compromis familial à défaut d'un compromis de vente ?

 

De la même manière que vous pourriez être amené à négocier le prix de

vente de votre maison, vous allez en la circonstance négocier une vie

de couple transitoire, d'autant que malgré votre séparation et surtout 

lorsqu'il  y a des enfants vous demeurez tout de même un couple et que

vous êtes dans l'incertitude concernant l'issue de cette situation

inconfortable et instable.

 

Certains décident de prendre la fuite, de rentrer le plus tard possible

afin d'éviter le conflit en laissant au conjoint le soin de porter seul

toute l'organisation familiale, d'autres sont dans un conflit permanent

comptabilisant et commentant chacun de leurs actes.

 

Finalement, dans un cas comme dans l'autre, force est de constater qu'il y a une démission parentale déstructurante pour les enfants qui sont les témoins impuissants de la déliquescence de la structure de la famille et du couple.

 

Plus que jamais il vous faut communiquer, transmettre votre point de

vue et mettre en commun ces informations pour trouver la meilleure

solution adaptée.

 

-  Parler plutôt que de crier car c'est dans le calme que vous pourrez

vous entendre et vous comprendre.

-  Pas de crise d'autorité, vous devez être dans l' échange ou chacun

peut exposer son point de vue.

-  Définissez ensemble des jours de sortie pour chacun et "un temps

commun" à partager avec vos enfants

-  Respectez vos engagements, chacun doit pouvoir s'appuyer sur son

conjoint et non l'écraser de reproches inutiles.

 

Vous avez décidé de vous séparer dans un contexte économique qui ne

vous est pas favorable,  ceci vous oblige à patienter, cette situation

va vous demander sang froid, et tolérance envers votre partenaire et

vos enfants,  car si vous n'avez pu sauver votre couple il vous

reste alors à vous séparer du mieux possible.

 

Utilisez ce temps à partager ensemble et faites en une force pour

accompagner et préparer vos enfants à cette séparation à venir.


Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 10:47

Une rupture amoureuse, ce gouffre, ce vide, cette sensation d'oppression, ces larmes, et puis cette absence envahissante.

Ces nombreuses questions, cette douleur lancinante, fulgurante, incontrôlable :

 



- Pense t'il encore à moi ?

- Ressent-il lui aussi ce que j'éprouve ?

- Est-il lui aussi malheureux ou indifférent ?

- Y a t il une nouvelle femme dans sa vie ?

- Est-elle plus jolie que moi ?

Toutes ces questions n'apporteront pas de réponses mais de nouvelles questions. Et si :

 

"J'ai changé , je le sais... comment lui faire savoir ?, il refuse tout contact, et pourtant j'ai tellement envie de lui montrer ce que je suis devenue.

 

Alors j'attends , j'espère, j'imagine notre rencontre que je rêve et je sublime et je le garde en moi , je me nourris de son absence, je me remplis d'espoir, je me laisse envahir par nos souvenirs.Je l'attends...

 

Ce vide, cette absence, ce silence voilà de quoi je me nourris aujourd'hui...ce qu'il me reste de lui...et tout cela est devenu " Mon tout "

 

Surmonter une rupture, implique de le laisser sortir de sa tête, de son cœur, de sa vie... mais comment faire ?

 

Quelques pistes :

 

- Se faire accompagner par un tiers, afin de ne pas seul(e) affronter la situation.

- Sortir, voir des amis, visiter des musées, des expos, afin de changer de contexte.

- Chercher le soutien de sa famille, car la famille est un pilier sur lequel s'appuyer.

- S'investir dans son activité professionnelle, car rien ne vaut un travail "occupant".

 

Reprenez contact avec votre "MOI", laissez-vous envahir par de nouvelles émotions, cherchez le gout du bon pour laisser ce " NOUS" qui n'est plus.

 

Et un jour, comme tant d'autres, vous vous souviendrez, comme on se souvient de ses amours d'enfance, reste dans notre cœur ce goût sucré et lointain de nos passions qui se sont éteintes, qui conforte ce sentiment que nous sommes devenus ce que nous sommes, parce que nous pouvons nous souvenir d'hier, sans amertume et sans regrets.



Vous trouverez d'autres informations sur mon site principal

www.probleme-amour-eux.fr 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 12:01

Lorsque l'on se pose ce type de questions , c'est que nous perdons nos repères dans notre couple nous avons du mal à définir " le bien être " de notre couple, voire même sa légitimité.

 

Parfois même il n y a ni disputes, ni conflits, simplement le vide, l'absence, aucune projection ni désir, une forme de silence, de non-dit, plus aucun partage dans"Notre territoire commun"

 

Moi= Je souffre

Toi= Tu souffres

Nous= Un problème de couple

 

Pour autant, bien souvent de multiples questions viennent nous hanter, nous ne sommes pas capables de prendre la moindre décision !

 

1) Comment vais-je y arriver tout(e) seul(e)

2) Et si je commets une erreur ? si je le regrette ensuite ?

3) Que vont penser nos familles respectives ?

4) Est-ce que ce que je ressens est normal ?

5) Que vais -je devenir ?

  

Sachez que la séparation devient inéluctable , quand nous n'avons plus d'énergie à donner dans notre couple.

 

Oui bien sûr : un couple peut mourir de désamour parce que rien n'est possible si nous sommes moins que deux !

Vous qui doutez aujourd'hui, que pouvez- vous donner, recevoir , partager dans votre vie de couple, dans le " ici et maintenant" ?



Vous trouverez d'autres informations sur mon site principal

www.probleme-amour-eux.fr 

 

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 07:24

A moins que le couple  ne se sépare d'un commun accord, une rupture c'est une cassure, la fin d'une histoire de NOTRE histoire de couple, il y a donc celui qui y met un terme et le second qui souhaiterait voir perdurer cette belle histoire.

 

Dans de telles conditions, il n est pas possible de trouver une solution pour protéger notre conjoint.


C'est celui qui est quitté qui peu à peu sera capable à son tour de quitter la relation l'amour dans l'âme.

 

Il n 'est pas rare que je sois contactée et que l'on me demande comment puis je faire pour ne pas lui faire de mal ?

 

Même si cela part d'un bon sentiment, il faut couper rapidement le lien, car si celui-ci perdure, le conjoint que l'on quitte est dans l'incapacité de pouvoir se reconstruire, et l’on rentre alors dans des jeux de dépendances destructeurs.

 

Pour autant, lorsqu'un couple se sépare tout en continuant à se côtoyer pour faire l'amour, je suis interpellée.

 

Y a t-il une réelle volonté de vouloir se séparer ?

N'est ce pas finalement l'occasion de s'ouvrir à son conjoint sur ce que l'on ressent ?

N y a t il pas un nouveau NOUS à reconstruire ?

 

Il est des moments dans la vie, ou il est important de réfléchir aux conséquences de nos comportements.

 

Le langage de la vérité est simple

Sénèque ( philosophe)



Vous trouverez d'autres informations sur mon site principal.

www.probleme-amour-eux.fr
Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 06:11


Il faut du temps pour oublier, parfois même des années, pour panser les plaies profondes de
"Notre plus belle histoire de couple", d'autant si
 l'on ressent qu'il(elle) nous quitte le cœur et l'âme vide, et que résonne en nous le timbre de sa voix.

 

Parce que nous avons aussi tendance à oublier, qu' au travers ce terrible vide que nous laisse l'absence, ce couple n'est finalement pas parfait.


Alors nous faisons de notre histoire passée une bouleversante et magnifique histoire d'amour.

 

Pas facile alors de se laisser caresser d'un autre regard, de s'autoriser à éprouver à nouveau, si nous sublimons notre passé amoureux.

 

1)     On se surprend à penser que nous n'arrivons plus à éprouver d'émotions

2)     On voit les amours triomphants de ces couples que l'on croise

3)     On entend les rires fuser quand les yeux embués de nos larmes, nous cherchons
 expressément à nous souvenir

4)     On ressent une violente douleur que nous sommes incapables de réguler

 

Nous sommes abandonnés et livrés à nous-mêmes, fragiles et vulnérables, nous allons devoir traverser une nouvelle épreuve dans notre vie.

Nous ne serons plus jamais le (la) même, nous avons gagné en maturité, mais nous ne le savons pas encore.

 

Et puis comme le temps passe..et qu' il arrive un âge ou il passe plus vite, nous menons un  combat et point besoin d'être voyant pour savoir que nous le gagnerons !

  

Comment faire alors?

  

Il vous faudra " renaitre " et puis vous pardonner de ne pas avoir pu..de ne pas avoir su...

Sortir de ce NOUS pour vous  découvrir  dans ce nouveau MOI qui s'imposera peu à peu.

 

Et parce qu'UN jour on se lève, et on se surprend à penser qu'il fait beau, à regarder ces
" autres qui nous ressemblent "n
ous savons alors que nous sommes terriblement vivants.

Je vous invite à lire d'autres informations sur mon site principal.

www.probleme-amour-eux.fr

Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 07:42

Il est important de dissocier les deux,ou plus exactement d'être capable de discerner si la relation est réellement composée de ces 2 ingrédients.
 
Une relation pérenne dans le temps doit associer l'amour et le sexe avec une vision commune des deux partenaires
 
Car en effet, le danger réside dans une non communication, ou une volonté délibérée de ne pas vouloir exprimer clairement ses attentes:
 
Lorsque j'entends :
 
- Il ne me voit que pour faire l'amour
- il ne me parle que de " ça "
- Il ne veut pas s'engager
- Il me dit que pour le moment il n'est pas amoureux
 
Il faut alors vous poser les bonnes questions !
 
-  Avez vous tout les deux la même conception de la relation que vous souhaitez mettre en place?

 - Que pouvez vous attendre de cette relation ?

www.probleme-amour-eux.fr
Repost 0
Published by France-Emmanuelle - dans Separation - Rupture
commenter cet article